Dylan Ferrandis “C’était vraiment dur physiquement”

Dylan Ferrandis “C’était vraiment dur physiquement”

Il aura fallu patienter plus de 4 mois avant de revoir Dylan Ferrandis – et le reste des pilotes 250 de la côte Ouest – faire leur retour derrière une grille de départ. Si Dylan concède 3 points à Austin Forkner au championnat ce mercredi, le Français a bien limité les dégâts après un accrochage avec McAdoo en qualif’ et un départ à l’extérieur en finale. Dylan parviendra tout de même à compléter le premier tour en 4ème position avant de s’attaquer à Justin Cooper et Cameron McAdoo. À 2 épreuves de la fin du championnat, Dylan compte 10 points d’avance sur Austin Forkner; une toute petite marge de manœuvre qui promet une fin de saison palpitante …

Dylan Ferrandis – Post Race Press conference.

“Ce mercredi soir, c’était vraiment dur physiquement; je pense que c’était la finale la plus exigeante que j’ai roulé en Supercross. Austin a gagné et il mérite que je le félicite. J’ai attaqué vraiment fort, j’ai tout donné, et il a quand même gagné; ça veut probablement dire qu’il a travaillé dur pendant le break; c’est bon pour le sport.

Ce soir, les départs étaient plutôt bons, c’est juste que je me suis accroché avec Cameron en manque qualificative et j’ai eu une mauvaise place sur la grille, la 10ème place, et j’étais à l’extérieur au départ; ce n’était pas idéal. On a été en mesure de placer les deux yamaha devant aux premiers virages, ce n’était pas si mal. Je n’étais pas parfaitement à l’aise sur la moto pendant la journée, on a dû faire des ajustements sur la moto, pour s’adapter à l’altitude et d’autres choses. Je n’ai pas pu faire assez de tour pour avoir un feeling avec la moto et me sentir bien dessus. J’étais un peu en deçà aujourd’hui mais en fin de finale, je me sentais déjà plus moi-même. On va travailler avec le reste de l’équipe cette semaine pour s’améliorer.

Quand la grille de départ tombe, qu’il y ait des fans ou non, ça ne change rien selon moi. Je n’ai pas trouvé ça différent. Je ne m’attendais pas à ce que l’altitude soit aussi difficile à gérer. Je ne sais pas si c’est parce que je suis seulement ici depuis 2 ou 3 jours, je n’ai jamais eu de problèmes avec ça auparavant mais c’était dur aujourd’hui; dur de respirer. C’était un peu plus difficile que ce à quoi je m’attendais.

Pendant le break, rien n’a vraiment été différent. Qu’il y ait une pause ou non, je m’entraîne dur, qu’il y ait un championnat à la clef où non, je m’entraîne dur. Je fais ce que mon entraîneur me demande de faire. On n’est pas venu ici pour contrôler le championnat, je veux juste rouler du mieux possible et tenter de gagner le plus de courses possible. Pour l’heure, je roule pour me montrer auprès des teams 450 car je vais effectuer la transition l’année prochaine et j’ai vraiment envie d’avoir la meilleure moto. Je veux vraiment pouvoir montrer ce dont je suis capable afin de signer un bon contrat pour l’année prochaine.

Bien sûr, le championnat est très important mais si je roule comme je sais le faire, ça devrait le faire. Je me concentre sur mes courses, j’essaye de gagner, et on verra en fin de saison. L’an dernier, c’était une fin de saison de folie … Je ne regarde pas vraiment les points, bien sûr, c’est important, mais je prends les courses les unes après les autres, je fais de mon mieux à chaque fois, et on comptera les points en fin de saison”

Photo: Thor Official

Médias