Germain Jamet “On s’est régalé ce weekend”

Germain Jamet “On s’est régalé ce weekend”

Champion National MX2 en 2015, Germain Jamet faisait son retour sur ledit championnat cette saison après 3 ans d’absence. Troisième à Quinssaines, le pilote TMX Compétition a bien mal débuté sa journée de dimanche à Argenton-sur-Creuse en cassant son moteur dès les essais libres. Malgré les difficultés du matin, Germain Jamet a signé deux excellentes manches et s’est emparé de la seconde place du championnat au nez et à la barbe de Romain Pape. Micro

Germain, vice-champion de France National 250. Je crois que la journée n’a pas super bien commencée pour toi.

C’est clair … Dès les essais libres, alors que je me sentais bien sur la piste, que tout allait bien, problème mécanique, plus de moto de course. Je voyais ça très mal engagé, je n’étais pas très confiant.

J’avais vendu ma deuxième moto, du coup, mon concessionnaire Moindrot Sport Loisir m’a prêté une moto au cas où j’avais un problème, et heureusement qu’il me l’a prêtée. J’ai fait les essais chronos avec la moto de prêt, une moto pas vraiment configurée pour moi donc j’ai fait un chrono comme je pouvais, j’ai sauvé les meubles.

Après quoi, on a pris le moteur de cette 250 pour le mettre dans le cadre de ma moto de course pour les manches histoire que j’ai tout ce qui allait bien. Le mécanicien a vraiment bien bossé et heureusement qu’il était là ce weekend; il m’a bien aidé pour la moto donc je le remercie vraiment.

Tout s’est joué au départ ce weekend, difficile de doubler sur cette piste ?

C’est clair, pourtant, je suis bien parti mais Hugo est parti encore mieux que moi; il était devant, il a super bien roulé, il était super régulier, il ne commettait pas d’erreurs. C’était très dur de doubler sur ce tracé pourtant la piste était vraiment bien, on s’est régalé ce weekend. Il fallait partir devant, fermer les portes pour rester devant. C’est toujours ça de pris, vice-champion, je suis content, c’est bon pour le team TMX, pour tous les sponsors. Plutôt content !

La semaine dernière, tu terminais 3ème et tu me disais être content car tu attendais à être moins proche de Romain et Hugo en piste. Encore mieux ce weekend, et vice-champion.

Je m’étais basé sur le championnat de France Elite de Castelnau-de-Levis et Rauville-la-Place. Sur ces deux épreuves, Romain et Hugo étaient un peu mieux que moi et je me suis dit qu’ils allaient être plus rapides que moi sur ces épreuves du National. Finalement, je me suis bien entraîné ces dernières semaines, j’ai repris la vitesse que j’avais acquis la saison dernière lors de laquelle j’ai fait des bons résultats.

Au final, j’étais super bien et dans le bon rythme, super content, c’est de bon augure pour l’année prochaine. On va bosser comme il faut cet hiver et refaire une bonne saison.

Ton duel ce weekend, c’était principalement avec Romain. Il trouve l’ouverture en première manche avant de tomber, en deuxième manche vous étiez collés pendant toute la manche, c’était chaud ?

Je savais que si je finissais devant lui, j’étais vice-champion, et que s’il me doublait, je faisais 3ème. “Il ne faut pas qu’il passe”. Je m’attendais à ce que ça force un peu. Finalement, j’ai fait 2 ou 3 petites erreurs, il s’est rapproché, on s’est touché gentiment, il n’est pas passé mais c’était vraiment chaud.

Je ne voulais pas que Romain passe, je voulais au moins terminer vice-champion cette saison car je savais que Hugo était assez loin devant et il roulait très bien. Cette bagarre, c’était assez cool.

C’est quoi ton programme pour 2021 maintenant ?

On repart avec le team TMX Compétition, toujours sur Yamaha avec le concessionnaire Moindrot Sport Loisir et puis je pense qu’on va avoir un programme Elite MX2 et Supercross SX2. Quelques courses internationales sur les terrains que j’aime pour me faire plaisir et puis peut-être quelques épreuves de National 250 sur les beaux terrains, à voir. Je verrai ça, c’est secondaire, mais principalement Elite et SX2.

Tu as déjà décroché un titre National en MX2 de souvenir ?

C’est ça, en 2015. J’avais fait la saison 2016 mais je m’étais blessé au genou donc je n’avais fait que deux épreuves. C’était l’époque où je me battais contre Jimmy Clochet. Depuis, je n’avais pas refait de National.

Question posée à Romain et à Hugo, est-ce qu’on fait en sorte que le National intéresse les pilotes de l’Elite où est-ce qu’on laisse le National aux pilotes qui veulent faire leurs armes avant l’Elite ?

Je suis pour ramener quelques bons pilotes de l’Elite, c’est bon pour le niveau. En ramener beaucoup, ça refroidirait beaucoup de pilotes ici. Ceux qui font le National bossent la semaine, il y a beaucoup de personne qui viennent pour se faire plaisir, ils savent également qu’ils peuvent jouer quelque chose sur le national car le niveau est un peu moins relevé que l’Elite et ils sont contents de venir là. Ramener beaucoup de pilotes de l’Elite ne serait pas le meilleur choix, quelques-uns, oui. Par exemple, avoir eu Enzo le weekend dernier pour relever le niveau, c’était cool.

Tiens, j’en profite. Un petit avis sur le report de points sur les épreuves de l’Elite et du National ?

Je ne suis pas pour du tout. Tu viens à la première épreuve, tu gagnes, et ensuite tu remportes le championnat sans même venir sur les épreuves. Certes ils roulent en même temps en mondial ou en Europe, mais les mecs font deux tours aux essais et ils bénéficient du report de points au championnat de France. Moi, je ne trouve pas ça cool. Ce n’est pas cool pour les pilotes qui s’entraînent toute l’année pour un titre en particulier, comme Maxime Desprey qui est un ami à moi. Il s’était beaucoup entraîné pour ça cette année, et perdre le titre sur ça …. J’étais un peu dégoûté pour lui honnêtement.


Ça ressemble à quoi, une semaine de Germain Jamet ?

Le dimanche, en généra, on rentre assez tard. Le lundi, je pars avec le camion chargé au travail. Je suis préparateur esthétique automobile; je bosse toute la semaine. Le lundi soir, je suis un peu cassé après le boulot mais je décharge le camion, je lave les motos le lundi et le mardi et je retourne rouler le mercredi. J’arrive à m’arranger avec mon patron pour pouvoir terminer de bonne heure le mercredi pour pouvoir aller rouler à côté de chez moi.

Je travaille toute la semaine, j’y suis obligé pour gagner ma vie. J’ai quand même un bon niveau mais on n’arrive pas à gagner notre vie et il faut forcément bosser à côté.

C’est bien comme ça, je m’en sors de cette façon là et j’en suis plutôt satisfait.

Jusqu'au 4 décembre, tentez votre chance de remporter un kit déco 100% personnalisé grâce à 2BRO Designs !

Médias