L’affaire Musquin, NGS Honda et Red Bull KTM

2009, l’affaire Musquin, NGS Honda et Red Bull KTM

Plantons le décor pour ce retour sur une saison 2009 particulièrement mouvementée en mondial MX2.

Un weekend de mai 2009, au grand prix de Suède, à Uddevalla. Alors que la grille de départ s’abaisse pour la première manche MX2, Marvin Musquin – leader du championnat – est aux abonnés absent. Une absence au motif bien particulier …

En salle de presse, Pit Beirer. À ses côtés, Marvin Musquin, alors tout juste âgé de 20 ans. KTM organise une conférence de presse et, devant les médias présents, et malgré son anglais encore approximatif, Marvin se voit contraint d’expliquer sa signature chez Red Bull KTM et son départ express de l’équipe NGS Honda, à court de budget. À cette époque-là, Marvin réalise sa seconde saison en mondial MX2.

Engagé par l’équipe NGS Honda en 2008 pour deux ans. Le Français réalise une première saison honorable en intégrant le top 10 de manche à 10 reprises avant de terminer sa première campagne de mondial en 14ème position.

Marvin Musquin — Wikipédia

En 2009, Marvin réalise donc sa seconde saison chez NGS Honda. Auteur d’un podium (3ème) lors de la première épreuve en Italie, Marvin s’impose en Bulgarie devant Gautier Paulin, Xavier Boog et Nicolas Aubin.

Troisième en Turquie, 7ème aux Pays-Bas, de nouveau 3ème au Portugal, Marvin réalise sa première mauvaise opération à Bellpuig – en Espagne – en terminant 11ème du grand prix.

Pourtant, le Français est bel et bien leader du championnat après 6 épreuves – une première pour Honda – même si Marvin ne compte que 3 points d’avance sur Gautier Paulin, et 5 sur Davide Guarneri. C’est suite à ce grand prix que tout implose.

Marvin qui, selon les rumeurs, n’aurait toujours pas été payé par NGS Honda, rompt son contrat avec son équipe et file droit chez Red Bull KTM qui vient de perdre Shaun Simpson sur une fracture de la jambe.

C’est donc au guidon d’une KTM floquée Red Bull que le Français se pointe au grand prix d’Angleterre – 7ème épreuve du championnat – et signe un doublé fracassant. Une semaine plus tard, Marvin enfonce de nouveau le clou en remportant de nouveau les deux manches devant le public Français, à Ernée. Au championnat, Marvin compte désormais 34 points d’avance sur Gautier Paulin.

 

Cybermotard, GP de Lommel : Marvin Musquin domine le MX2 sur le ...

Coup de massue pour la structure NGS Honda. Cette dernière entame une action en justice pour non-respect de contrat; pendant ce temps-là, Marvin Musquin continue de mener à bien son championnat. Le Français termine 3ème en Allemagne et second en Lettonie.

Suite à la procédure lancée par NGS Honda, le tribunal de grande instance du Havre tranche et oblige Marvin à finir la saison 2009, aussi bien en championnat de France qu’en mondial sur une moto de marque Honda afin d’honorer le contrat qui le lie avec NGS. Le clan Musquin fait appel de la décision.

Seulement, en cas de non-respect de cette obligation, les contraintes financières sont énormes. Marvin risque 150 000 € d’amendes par infraction. Sommes due par Musquin ainsi que KTM France et la maison mère, si le pilote reçoit le soutien de l’une des deux.

D’autre part, le tribunal de grande instance du Havre ordonne à KTM France et KTM AG de cesser toutes relations avec le pilote pouvant porter atteinte à ses engagements avec NGS et Honda Motor Europe, et ce, sous astreinte de 15 000 € par jour.

De plus, le trio : Musquin, KTM France, KTM AG est condamné à payer à NGS la somme provisionnelle de 5 000 € au titre du préjudice moral, plus 7 000 €.

Mais chez KTM, et dans le clan Musquin, on ne l’entend pas de cette oreille, et malgré son statut de leader du championnat – avec 49 points d’avance –  Marvin ne prend pas le départ du grand prix de Suède au guidon d’une Honda. C’est depuis le bord de la piste que le leader du championnat assiste aux manches MX2.

Mauvais Passage Pour Marvin Musquin Sur Le Piégeux Tracé Tchèque ...

Le communiqué officiel de KTM de l’époque.

“Marvin Musquin ne peut participer au GP d’Uddevalla en Suède.

 

L’équipe Red Bull KTM Factory Racing a publié une déclaration concernant la situation juridique actuelle de leur pilote, Marvin Musquin. Cette situation l’empêche de participer à la prochaine épreuve du championnat du monde à Uddevalla, en Suède.

Cette semaine, le tribunal a statué que Marvin Musquin, l’actuel leader du championnat du monde, est contraint de rouler de nouveau pour l’équipe NGS Honda au moins pour la prochaine épreuve MX2 à Uddevalla, en Suède.

KTM espère sincèrement que de nouveaux contacts avec le tribunal et des négociations avec les personnes impliquées la semaine prochaine pourront clarifier la situation juridique en ce qui concerne le reste de la saison.

Bien que KTM respecte cette décision de justice, Marvin Musquin n’est toutefois pas en mesure de rouler pour l’équipe Honda ce week-end, car l’équipe en question dispose déjà de deux pilotes et se retrouve à effectif complet. Le team Red Bull KTM Factory Racing regrette vivement que cette situation empêche Marvin Musquin de poursuivre son objectif cette saison.

Selon Winfried Kerschhaggl, directeur de KTM Racing, la situation mentionnée ci-dessus, bien qu’elle ne soit pas très claire, n’affecte en rien la relation de Marvin Musquin avec KTM et l’équipe Red Bull KTM Factory Racing.

“Nous avons convenu d’une relation à long terme avec Marvin avec des objectifs très clairs. Dès que la situation sera éclaircie sur le plan juridique, nous lui proposerons un accord contractuel à la hauteur de son potentiel et de son talent”

Une situation compliquée pour KTM qui essuie tout juste sa tentative manquée, en 2006, de réunir Mickael Pichon et Sebastien Tortelli sous un seul et même auvent. Un contrat avec Marvin pas forcément au goût du grand public qui juge alors que KTM tente tout simplement de racheter la plaque rouge et le probable titre en mondial MX2. Pit Beirer balaye tant bien que mal les critiques en affirmant être rentré en discussion avec Marvin Musquin bien avant sa séparation avec NGS Honda.

Absent du grand prix de Suède – épreuve remportée par Rui Goncalves – Marvin voit son avance au championnat fondre comme neige au soleil: arrivé en suède avec presque 50 points d’avance, il quitte le circuit d’Uddevalla avec un leadership réduit à 13 points. Marvin compte alors 371 points au championnat, dont 184 ont été acquis au guidon d’une Honda, et 187 au guidon d’une KTM.

Pendant les 4 semaines de pause qui séparent le grand prix de Suède et le grand prix de Belgique, NGS Honda et KTM entament des discussions pour trouver un arrangement et libérer Marvin Musquin de ses obligations chez les rouges.

Bruno Losito – NGS Honda

 

[..]A propos de Marvin Musquin, puisqu’il faut bien en parler, il convient de rappeler que l’association date de fin 2007 et qu’il s’agissait alors d’une collaboration « familiale » Honda-NGS/Musquin Frères (Marvin & Mickaël). Un montage quelque peu alambiqué, Mickaël proposant alors au Team un sponsor lui garantissant un contrat d’une durée d’un an, tandis que Marvin, devant bénéficier indirectement de ce sponsor, signait lui pour deux ans (2008 & 2009). Si, malgré la spécificité d’un tel arrangement, la première saison s’est globalement déroulée sans encombre, l’entourage de Marvin a montré, dès l’intersaison, des envies d’ailleurs. Celles-ci n’ont pas trouvé d’écho, mais elles ont sans aucun doute fragilisé la crédibilité du Team, tant et si bien que certains partenaires ont préféré quitter le navire… Nous avons toutefois poursuivi comme prévu (avec un soutien et une confiance de Honda renouvelés, qui plus est) et de quelle manière puisqu’on a vu la Honda de Marvin s’installer aux commandes du championnat de France Elite et du championnat du Monde jusqu’à ce que, résultats aidant, le pilote et les siens lorgnent à nouveau du côté de la concurrence… Et que, hélas, sans ultimatum et dans la plus grande précipitation, Marvin apparaisse, en tant que « pilote privé », au guidon d’une KTM-Red Bull « usine » au GP de Grande Bretagne à Mallory Park !” […]

Sachez tous que le Team Honda-NGS se réjouit de voir enfin définitivement résolue cette fameuse « affaire Musquin » qui a tant fait parler d’elle depuis quelques semaines.

En fait, dès qu’elles se sont assises à une même table, les différentes parties ont très rapidement su trouver une issue satisfaisante pour chacune d’entre elles.

Marvin a ainsi pu dans la foulée participer à la finale du Championnat de France Elite à Iffendic où, en guise de célébration, il a obtenu non sans panache le titre national.

Le sport a donc repris ses droits et, tandis que le Team Honda-NGS poursuit la mission qui est la sienne, consistant à permettre à de jeunes pilotes, en l’occurrence Jason Clermont et Cédric Soubeyras, de faire leurs armes au plus haut niveau, de son côté Marvin Musquin peut sans aucune retenue foncer vers un titre mondial MX2 qui, en vue du sprint final, lui tend les bras.

Cela dit, on ne peut que se féliciter de voir qu’au terme de cet épisode conflictuel le bon droit a été respecté et qu’en définitive un contrat signé reste un engagement ferme qu’il convient d’honorer à sa juste valeur. Et ceci quelle que soit la taille des parties concernées : grande écurie officielle ou petite structure indépendante, un contrat est un contrat, telle est la leçon de l’histoire.

Sur ce, souhaitons de nouveau bonne chance au nouveau champion de France, quant au Team Honda-NGS, il continue sa route, naturellement et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de ses futures pérégrinations : à suivre, donc…

Enfin veuillez noter que si c’est au guidon d’une Honda-NGS que le leader du Mondial MX2 a conquis la plaque rouge, il est à l’heure actuelle un autre détenteur d’une autre plaque de même couleur, à savoir Pierre-Alexandre Renet en catégorie MX3, qui lui aussi a débuté en Grands Prix au sein du Team NGS. Une véritable « famille », en fait et c’est là notre fierté, qui aujourd’hui brille au plus haut niveau ! Aussi, à l’instar de Marvin, souhaitons à « Pela », avec lequel nous conservons des liens particulièrement forts, toute la réussite qu’il mérite dans la conquête de son Graal à lui…”

De retour en piste en Belgique – pour le compte de l’équipe Red Bull KTM – Marvin ira s’imposer à Lommel, il terminera 9ème à Loket (après un abandon en seconde manche) avant de triompher à Lierop et au Brésil.

Le Français s’adjugera alors sa première couronne mondiale pour le compte de Red Bull KTM, avec 40 pointes d’avance sur Rui Goncalves, et ce, malgré son absence en Suède.

 

La saison suivante, Marvin décrochera son second titre mondial face à Ken Roczen, Steven Frossard, Zach Osborne, Jeffrey Herlings & Co avant de s’envoler pour poursuivre une carrière à l’Américaine, carrière qu’il poursuit toujours aujourd’hui.

Depuis 2008, KTM a raflé 11 des 12 titres en championnat du monde MX2 sauf un, qui leur échappait en 2015. Un titre remporté par Tim Gasjer, et devinez sur quelle marque ? …

Red Bull KTM et Marvin Musquin, des débuts polémiques, un titre mondial 2009 controversé, mais une histoire qui dure malgré tout, depuis plus de 10 ans.

Médias