Le “Triple Crown”, c’est quoi ?

Puisque certains sont encore un peu perdus, vu tous les changements qui s’opèrent chaque année, on s’est dit qu’il était bon de vous faire une petite piqûre de rappel sur ce qu’est le Triple Crown (la triple couronne.)

Ces dernières saisons, Feld & l’AMA ont tenté quelques changements au sein du programme du Supercross US.

Certains, comme l’instauration de heat et semi, n’ont pas duré.

Depuis l’an dernier, le programme habituel a vu l’arrivée d’épreuve “triple crown” et de shootout est / ouest.

Le format des triple crown nous était au final familier, puisqu’il n’était ni plus ni moins qu’une copie du format de la Monster Energy Cup.

Le triple crown revient cette année dès Anaheim 2, puis à Detroit le 23 février, et enfin Houston le 30 mars.

 

Comment ça marche ?

Les 18 pilotes les plus rapides aux essais chronos sont directement qualifiés. Les pilotes non qualifiés se retrouvent en LCQ en fin d’après-midi afin de tenter de décrocher une des 4 dernières places pour la finale.

Ensuite, ces pilotes feront 3 finales.

Pour la première finale, les emplacements sur la grille seront déterminés en fonction des temps chronos.

Pour les deux autres finales, les emplacements sur la grille seront déterminés en fonction des résultats lors de la finale précédente.

Pour les finales, quelques changements.

Cette année, quelques changements dans la durée des finales sont à observer.

Si l’an dernier, la durée des finales s’allongeait au fur et à mesure de la soirée, cette année, toutes les finales auront la même durée.

Pour les 250:  3 finales de 10 minutes plus 1 tour (soit 30 minutes de course , pareil qu’en 2018)

Pour les 450:  3 finales de 12 minutes plus 1 tour (soit 36 minutes de course, une minute de moins qu’en 2018)

Et les points ?

On additionne la position des pilotes dans chaque finale, le score le plus bas est vainqueur, le classement est similaire à celui que l’on retrouve dans les Jeux olympiques.

Un pilote finissant 5-8-3 aura donc 16 points; un pilote finissant 2-2-2 aura donc 6 points.

Une fois les trois finales disputées, on a donc un classement en fonction des résultats de chaque pilote lors de chaque finale.

On obtient un classement général pour l’épreuve, et les points sont distribués comme une épreuve “normale”.

Un pilote gagnant le général avec 1-1-1 ou avec 3-2-4 marquera toujours 26 points.

Un pilote qui gagne l’un des trois épreuves du triple crown ne se voit pas pour autant attribuer une victoire de finale de Supercross, il faudra pour cela remporter le général au terme des trois finales.

En cas d’égalité ?

Le meilleur résultat l’emporte.

Exemple: 1-5-5 (11 points) l’emporte sur 2-4-5 (11 points)

Changements majeurs en 2019

Les pilotes ont le droit d’utiliser deux motos.

Le format ne donnant pas beaucoup de temps aux équipes pour réparer / changer des pièces, ils pourront alors utiliser leur seconde moto.

Ces deux motos devront passer inspections techniques et sonores.

Un pilote n’a pas le droit de changer de moto après avoir pris part au tour de reconnaissance

La moto ne peut qu’être remplacée entre deux finales

Le pilote ou un représentant de l’équipe doit notifier à un membre de la direction de course tout changement de moto.

On vous dit donc à demain soir, maintenant que vous avez les idées plus claires.

 

Médias