Malcolm Stewart: erreur humaine où mécanique ?

Avec la montée en puissance de l’utilisation des réseaux sociaux par les pilotes / équipes / fans ces dernières années, on en arrive forcément à voir naître le lot de controverses, thèses/antithèses & théories du complot qui vont avec.

Si, à la rédaction, on reste plutôt neutre au sujet de Malcolm Stewart, les rumeurs vont bon train sur la toile, et c’est bien notre boulot de vous faire savoir ce qu’il se dit.

Vous lisez les forums ? suivez les rumeurs ? Surfez sur les réseaux sociaux ? écoutez les podcasts post-Supercross ?

Alors il ne vous a probablement pas échappé que 2 versions de la chute de Malcolm Stewart sont en train d’être relayées.

Si Malcolm est, à l’image de son frère James, le plus rapide dans les whoops, il est aussi celui qui y prend le plus de risques, et là, tout le monde s’accorde.

Après Glendale néanmoins, on remarque des divergences d’opinions quant aux raisons de sa chute.

Le clan #1, c’est ceux qui assurent que sa chute est due à une erreur de sa part dans la section de whoops, erreur qui l’envoie voler par-dessus le guidon en se fracturant le fémur dans la manoeuvre.

L’autre version, celle du clan #2, la version à laquelle nous allons nous intéresser, c’est que Malcolm aurait subi un problème mécanique en fin de whoops.

Explications des intéressés, vidéo à l’appui :

  • On peut voir, à 28 secondes, une pièce, tomber de la roue arrière de Malcolm, avant l’impact, et finir sous les roues de Vince Friese… Ce qui laisse présager qu’une pièce (la chaîne ?) de Malcolm Stewart se casse.
  • Pour appuyer ces propos, on peut aussi voir sur la vidéo, que la roue arrière de Malcolm n’apporte aucune traction sur le dernier whoops: Pas de terre projetée de sa roue arrière, contrairement à chaque bosse du reste de la section.
  • Malgré son erreur à mi section – Il manque 2 whoops avec sa roue avant – Malcolm se replace et se repositionne parfaitement sur le suivant, ce qui exclurait que sa chute résulte directement d’une erreur de pilotage.

L’équipe a bien entendu dores et déjà publiée un communiqué de presse au sujet de la chute de Malcolm Stewart et il n’y est pas question de problème mécanique. De son côté, Malcolm Stewart ne s’est pas exprimé sur les raisons de sa chute.

Malcolm est arrivé plus que préparé cette saison, n’en témoigne son attitude lors des deux premiers rounds. Mookie a clairement fait le boulot ces 4 derniers mois.

C’est bien la première année qu’il se voyait offrir un guidon pour l’entiereté de la saison 450 – Affuté physiquement (il avait perdu plus de 10kilos) et bien entouré (il s’était offert les services d’un entraineur) – Son entourage affirme que Malcolm a travaillé comme un acharné durant l’inter-saison; plus même que lorsqu’il décroche son titre 250 en 2016

Légitime, Malcolm était légitime en 450.

Il n’aura fallu qu’un round pour s’en rendre compte: rapide aux essais, en heat, en finale, on l’aurait même vu sur le podium à Anaheim 1, sans sa chute, et peut-être même sur la plus haute marche.

Malcolm sera-t-il déterminé à préparer sa saison 2020 de la manière qu’il a préparé celle-ci ?

 

One thought on “Malcolm Stewart: erreur humaine où mécanique ?”

    Comments are closed.

    Médias