Dylan Ferrandis s’impose à Budds Creek

Dylan Ferrandis s’impose à Budds Creek

Dominé par Ken Roczen à Unadilla, Dylan Ferrandis est parvenu à renverser la vapeur du côté de Budds Creek ce weekend pour signer sa 5ème victoire d’épreuve de saison. La 9ème épreuve du championnat nous aura offert un beau duel entre les deux leaders du championnat; duel qui tournera finalement à l’avantage du Français. Dylan Ferrandis (2-1) s’impose devant Ken Roczen (1-2) mais l’écart au point reste inchangé à trois épreuves de la fin du championnat; 39 points séparent toujours les deux hommes de tête. Eli Tomac (4-3) monte sur la troisième marche du podium sans avoir été en mesure de venir se mêler au duo de tête.

En première manche, c’est Cooper Webb et Eli Tomac qui sortent devant. Rapidement, Ken Roczen s’empare de la seconde place avant de prendre le leadership dès le premier tour. Quatrième, Chase Sexton se trouve devant Dylan Ferrandis en début de course alors que les deux coéquipiers du pilote Star Racing Yamaha – Craig et Plessinger – sont contraints à l’abandon lors de cette manche. Dès le 4ème tour, Chase Sexton trouve l’ouverture sur Tomac et Webb en l’espace de quelques virages.

À la mi-course, Dylan Ferrandis enclenche la seconde, déborde Eli Tomac, et se lance à la poursuite de Chase Sexton qu’il parviendra à déborder dans le 16ème tour. Alors qu’il comptait jusqu’à 12 secondes de retard sur Ken Roczen en début de course, Dylan Ferrandis réduit l’écart qui le sépare du pilote Allemand à chaque tour et se retrouve dans la roue arrière de ce dernier à quelques virages de l’arrivée. Le pilote Honda HRC se retourne, s’aperçoit de la présence de Ferrandis, et joue la carte défensive pour parvenir à s’imposer avec 0.384 secondes d’avance sur le Français. Un physique en béton armé, notre frenchy. Lors de cette manche, le duo de tête colle un tour au 11ème …

En seconde manche, on retrouve les mêmes hommes aux avant-postes dans les premiers mètres. Ken Roczen s’empare du holeshot et devance Cooper Webb, Dylan Ferrandis, Chase Sexton et Eli Tomac. Le coéquipier de Roczen parviendra à rapidement déborder Ferrandis en début de manche, avant de s’emparer de la seconde position, comme en première manche. Alors que Roczen commence à creuser l’écart, Sexton répond en tombant les chronos et revient dans la roue arrière du pilote Allemand. Pendant ce temps-là, Eli Tomac déborde Cooper Webb pour s’emparer de la quatrième position derrière Dylan Ferrandis qui a également débordé l’officiel Red Bull KTM.

Dans le 8ème tour, et alors que le quatuor de tête s’est largement détaché, Chase Sexton commet une erreur dans les vagues avant l’arrivée et se fait déborder par Dylan Ferrandis pour le gain de la seconde position. Alors qu’il reste moins de 10 minutes de courses, les quatre premiers hommes de tête ne sont plus séparés que de 4 secondes. En bas d’une descente, Dylan Ferrandis plonge à l’intérieur et parvient à s’emparer du leadership de la manche. Le pilote Allemand ne lâchera rien et restera dans la roue arrière du Français, mais ne sera pas en mesure d’aller chercher la victoire en seconde manche. Ferrandis remporte la manche, et la journée au terme d’une seconde manche d’exception; on finit presque par s’y habituer.

Lâché par le trio de tête en fin de seconde manche, Chase Sexton (3-4) franchit la ligne d’arrivée avec plus de 32 secondes de retard en seconde manche. L’officiel Honda HRC termine quatrième de la journée et devance Cooper Webb (5-6). C’est Joey Savatgy (6-7) qui s’adjuge la 6ème place de journée devant Marvin Musquin (10/5), Dean Wilson (8/9), l’excellent local Coty Schock (7-11) et Max Anstie (9-10).

Au championnat, l’écart se stabilise entre Dylan Ferrandis et Ken Roczen. Le pilote Allemand a mené 129 tours cette saison, contre 54 pour le pilote Français; les chiffres parlent d’eux-même. À 3 épreuves de la fin du championnat, Eli Tomac compte 32 points de retard sur Ken Roczen et la place de vice-champion semble s’éloigner un peu plus. Marvin Musquin intègre le top 5 provisoire à égalité de points avec Cooper Webb après le double abandon d’Aaron Plessinger et l’absence de Justin Barcia cause blessure.

Médias