France

L’En’Duo du Limousin saboté par des activistes écologistes

Image d'illustration / un communiqué FFM

L’En’Duo du Limousin organisé le week-end dernier dans le pays Aubussonnais aurait pu tourner au drame, conséquence d’une action de sabotage orchestrée par un groupe d’activistes écologistes constitué d’une vingtaine de personnes s’opposant à la tenue de cette manifestation.

Un scénario catastrophe que le Président de l’Enduro Club Aubussonnais, Boris Labrousse, n’aurait jamais imaginé pour la 22èmeédition de cette compétition parfaitement ancrée dans le territoire et très largement soutenue par les acteurs locaux.

Il est à noter que cette épreuve avait été dûment autorisée par un arrêté préfectoral d’autorisation délivré après instruction du dossier par les services compétents, ce qui démontre la qualité du travail mené par le Moto-Club. Malheureusement une minorité d’activistes a anéanti le travail de plusieurs mois porté par plus 150 bénévoles.

Plus grave, la vie des quelques 400 participants a été sciemment mise en danger par une action de dé-fléchage volontaire d’une partie du tracé conduisant de fait les participants à sortir du parcours sécurisé par les organisateurs. Certains concurrents égarés ont été retrouvés dans la nuit de samedi à dimanche en état d’hypothermie et deux blessés légers sont à déplorer.

La Fédération Française de Motocyclisme s’insurge contre ce comportement, aussi intolérable qu’irresponsable, qui va à l’encontre d’une pratique encadrée et sécurisée. Le sport motocycliste, conscient des enjeux environnementaux et sociétaux de notre époque, intègre pleinement dans sa pratique cette composante. Plus que jamais, il est nécessaire de veiller à défendre les pratiques encadrées (contrôlées par les services de l’Etat), seules garantes du respect et de la sauvegarde de nos espaces naturels.

En conséquence, le Moto-Club et les pilotes victimes de ce sabotage seront accompagnés par le service juridique de la FFM dans leur dépôt de plainte en gendarmerie. Par ailleurs et à la suite du dépôt de ces plaintes, la FFM et le Moto-Club saisiront le Procureur de la République, afin que la lumière soit faite sur ces actions de nature criminelle.

Sébastien Poirier, Président de la Fédération Française de Motocyclisme : « Ces incidents sont totalement inacceptables et irresponsables. Le sport moto a pleinement sa place dans notre pays et il est fondamental d’agir contre la dictature d’une minorité qui va jusqu’à menacer dangereusement les libertés individuelles. La Fédération apporte tout son soutien au Moto-Club Aubussonnais et aux pilotes victimes de ces agissements coupables en mobilisant son service juridique. Les démarches procédurales seront engagées dans les prochains jours afin de voir condamner les auteurs de ces faits ».

L’En’Duo du Limousin saboté par des activistes écologistes
Retour
error: Uh, Oh !?!