L’incertitude Tyler Bowers

L’incertitude Tyler Bowers

Ex-pilote Kawasaki Pro Circuit en 250, multiple champion d’Arenacross, animateur des Supercross hivernaux en Europe, meilleur pote de Justin Barcia en piste, Tyler Bowers ne sera pas derrière les grilles de l’ouverture du Supercross US ce weekend, pas plus que lors de la première moitié du championnat.

Pilote privé par choix – préférant gérer son propre programme que de le subir dans des équipes satellites dont il n’a que trop fait l’expérience – the Bear n’a pas réussi à réunir le budget et les sponsors nécessaires pour disputer l’intégralité de la saison 2021; un scénario qui ne surprend que peu compte tenu de la situation sanitaire.

14ème en 2018, 12ème en 2019, 18ème en 2020, Tyler Bowers fait régulièrement office de meilleur pilote 100% privé lors des finales du Supercross US, aux portes du top 10.

Chasseur de primes, vous avez probablement eu l’occasion de voir Tyler Bowers sur des Supercross Européens du côté de l’Espagne, de l’Allemagne, de l’Angleterre, de la France, et j’en passe, pendant l’intersaison.

Infatigable, le garçon plus taillé pour l’UFC que pour le Supercross, espère pouvoir prendre la saison en cours, à partir de la 7ème épreuve prévue à Orlando, le 13 février prochain; à charge de revanche.

Tyler Bowers: “Je suis resté silencieux ces derniers temps car je n’ai pas beaucoup de choses à vous dire. Pour être tout à fait transparent, ça a été un peu difficile depuis un certain temps. Je suis déçu de devoir vous dire que je ne m’alignerai pas derrière la grille pour le début de la saison de Supercross. Quelques pièces importantes de mon puzzle m’ont laissé tomber et je n’ai tout simplement pas pu trouver le soutien nécessaire pour me rendre sur les épreuves. J’ai des gens formidables autour de moi et je leur suis extrêmement reconnaissant, ils font tout ce qu’ils peuvent pour continuer à faire avancer les choses. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, c’est sûr ! Je suis resté en forme à m’entraîner et à rouler tout en travaillant, en cherchant, et en priant pour que les choses puissent se mettre en place à la dernière minute. Je suis maintenant prêt pour débuter ma saison lors de la 7ème épreuve d’Orlando le 13 février. J’ai souvent vu des moments difficiles se transformer en mes meilleures années !”

Médias