Chad Reed “Ça ne me manque pas”

Chad Reed “Ça ne me manque pas”

Présent derrière la grille de départ de chacune des ouvertures du Supercross US de ces 19 dernières années, Chad Reed regardera l’épreuve de Houston de ce weekend depuis les gradins; une première pour le pilote Australien qui a définitivement tourné la page de sa carrière sportive fin 2020, et qui a également dû tirer une croix sur ses ambitions en championnat automobile – Covid 19 oblige.

L’homme aux 4 titres AMA se consacre désormais à sa vie de père de famille et les espoirs de le revoir sur quelques épreuves cette saison semblent bien vains, même si Chad n’exclue pas l’idée de rester investit dans le milieu dans un futur plus ou moins proche …

Chad Reed – Exhaust #141

“C’est drôle car tout le monde me demande comment je me sens à l’idée de ne pas rouler cette saison, et je me posais un peu la même question, je ne savais pas à quoi m’attendre. Quand je suis parti de Salt Lake City l’an dernier je me sentais plutôt en accord avec ma décision. Evidemment, ça ne s’est pas fini de la façon dont je l’avais imaginé avec ce qu’il s’est passé en 2020, et le fait que je sache que 2021 ne sera pas bien différent, ça joue. Le Supercross – tel que moi je le connais – n’existe plus pour le moment.

Mes enfants sont à fond dans le BMX, on est rentré de Salt Lake City, une chose en a mené à une autre, et on est parti sur la route pour eux. Plus ils font du BMX, plus ils veulent en faire. Je n’ai pas vraiment pensé à la compétition, ce qui est une surprise. Je me suis dit qu’à un moment ça allait me revenir en pleine face, que j’allais y penser, et peut être que ça arrivera ce samedi soir, je ne sais pas. Mais là, ça ne me manque pas. […]

Ces deux derniers jours, j’ai roulé sur mon ancienne propriété avec Jett et Hunter, puis avec Joey hier. Je me sens bien. Comme j’aime le décrire, j’ai essoré l’éponge à fond, je ne suis pas parti du sport à 20 ou 30 ans, j’ai bientôt 40 ans. Mon but était d’essayer d’être compétitif et d’arrêter au moment où je ne voulais plus faire ça. J’attendais d’avoir des signaux, et ces signaux ont commencé à arriver; il était clair que 2020 allait être ma dernière année. […]

Je n’ai pas roulé en Supercross depuis Salt Lake City, j’ai à peine mis le cul sur une moto. Quand je suis remonté sur la moto cette semaine, je me suis senti comme à la maison, je n’avais pas l’impression d’avoir arrêté; pourtant, ça fait presque 9 mois que je n’ai pas roulé. Mon rythme, les whoops, tout est revenu, je n’ai pas eu mal aux bras, c’était fun, j’ai adoré et ma vitesse n’était pas mauvaise. Je ne me suis pas posé une seule question. […]

La compétition automobile, c’est au moins comme la moto, ça repose beaucoup sur des investisseurs, et alors que le sport commençait à prendre son envol, le Covid est arrivé et tout le monde a eu peur de dépenser son argent là-dedans. Personne ne savait à quoi s’attendre. Tout les plans, les opportunités et les investisseurs financiers que j’avais trouvé dans le milieu ont disparus. Pour moi, tout ça, c’était simplement pour le plaisir que me procure le fait de piloter une voiture de course, mais me lancer là-dedans alors qu’il y a autant de restrictions, ce n’est pas quelque chose qui va m’amuser. Je n’avais plus vraiment envie de tenter de trouver des sponsors pour partir dans cette direction. […]”

After subdued 'One Last Ride,' Chad Reed still wants final farewell to fans  - ARN

Médias