Interviews

Chase Sexton « une journée incroyable »

Images: Honda Racing

La pression monte alors qu’il ne reste plus que trois épreuves à disputer. Dominateur ce samedi à Unadilla, Chase Sexton a signé un beau doublé au nez et à la barbe d’Eli Tomac qui n’a pas été en mesure de suivre le rythme imposé par le pilote Honda HRC dans les deux manches. Alors que la balance semblait avoir penché en faveur du pilote Star Racing Yamaha – qui avait remporté quatre épreuves consécutives – voilà que Chase Sexton vient remettre les pendules à l’heure en s’emparant de nouveau de la plaque rouge, pour un petit point. Voilà une fin de saison qui s’annonce passionnante, jusqu’au bout …

Chase, une journée incroyable pour toi. Qu’est-ce qui fait qu’Unadilla te convient si bien ?

J’ai toujours aimé ce tracé, c’est la cinquième fois que je viens ici. Aujourd’hui, c’était différent des autres fois. Par le passé, quand on venait, c’était toujours après de grosses pluies donc le terrain était vraiment mou, on trouvait plus d’ornières que ce week-end. Lors des essais, j’ai eu du mal à m’habituer au fait que le tracé était plus sec cette année, on a dû faire pas mal de changement sur la moto pendant les essais mais après, on n’a plus touché à rien entre les manches. C’était une journée incroyable, j’ai adoré les conditions, les ornières, j’ai grandi en roulant sur des tracés de ce type, plus durs, avec de longues ornières, et ça a payé ce samedi. Je me suis senti très à l’aise même si le tracé pouvait être très piégeux; je me suis fait quelques frayeurs, surtout en première manche et il fallait être dans le coup. Aujourd’hui, j’étais en contrôle et je me sentais vraiment bien.

J’imagine que vous arrivez à Unadilla avec des réglages spécifiques. Qu’as-tu changé au niveau des réglages quand tu as vu que la piste d’Unadilla était différente de d’habitude ?

Dès les premiers tours des essais, il y avait de la poussière, c’était meuble, friable même, ça ne se creusait pas comme par le passé. J’ai dû m’y habituer car je m’attendais à ce que ce soit mou, que les ornières soient vraiment longues. Il faut croire qu’ils n’ont pas eu beaucoup de pluie ces derniers temps et quand il ne pleut pas, c’est difficile pour eux de faire en sorte que la terre absorbe l’eau quand ils arrosent mais ils ont fait au mieux. Quand ils ont hersé après les essais, je savais que ça allait être mieux pour les manches. L’organisation a fait du bon boulot car la surface était homogène sur toute la piste, il n’y avait pas d’endroits mous et d’endroits bétons, c’était juste bien dur partout. Le tracé a été bien préparé; il y avait beaucoup de trajectoires disponibles et c’était cool.

A trois épreuves de la fin de saison, Sexton reprend la plaque rouge pour un petit point …

Au niveau des réglages, j’ai fait en sorte que ma moto soit un peu plus souple, au début je la sentais trop rigide. Je roulais un peu n’importe comment donc ça n’a pas aidé. J’ai dû me forcer à être un peu plus patient pour ne pas sur-rouler, c’était une erreur qui pouvait facilement arriver ce week-end. Il a fallu faire en sorte que la moto ne soit pas aussi rigide; sur des terrains plus mous on peut s’en sortir avec ces réglages mais là, il fallait que la moto puisse bouger librement et c’est ce qu’on a cherché à faire.

Gagner à Unadilla, ça représente quoi pour toi ?

Ça représente beaucoup. C’est l’un de mes tracés préférés. Il y a énormément d’histoires qui ont été écrites à Unadilla. En 2019 je suis monté sur le podium et l’an dernier, je suis tombé en première manche. Ça faisait longtemps que j’attendais de bien faire à Unadilla. Je me souviens de la fois où James Stewart a sauté sur Ricky Carmichael, c’est un tracé iconique sur lequel se sont déroulées beaucoup de belles courses. J’adore la disposition de la piste, c’est un endroit magnifique et je suis super content du déroulement de ma journée.

Y a-t-il une particularité sur le tracé d’Unadilla que tu aimes, ou quelque chose que tu voudrais changer ?

« Screw U ». C’est quelque chose qu’on ne voit pas souvent sur une piste, c’est vraiment raide et c’est une portion assez lente en fait, il n’y a pas grand-chose que l’on puisse faire dans cette descente, ce virage et cette montée. Par contre, on peut vouloir en faire trop et perdre du temps. En général, plus tu vas lentement, plus rapide tu seras dans cette portion finalement; si tu te loupes dans le virage en bas du mur, tu vas perdre énormément de temps à remonter.

Unadilla Layout - Moto-Related - Motocross Forums / Message Boards - Vital  MX

« Screw U », une portion délicate à négocier à Unadilla

Ce que je changerais, les projections. J’ai mangé beaucoup de terre en première manche et mes bras sont recouverts de bleus; c’est un peu la même chose à Washougal mais ici en plus avec les cailloux … Manger des projections pendant 35 minutes en 450, ce n’est pas fun. Evidemment, on ne peut pas faire grand-chose pour changer ça mais bon, j’adore Unadilla, c’est un tracé unique et surtout, bien différent des autres pistes de la saison, donc ça ajoute un petit côté cool de venir ici.

Et Budds Creek ?

C’est une piste fun, la terre y est bonne, j’aime ce tracé aussi. En fait, cette piste et les deux prochaines, ce sont des pistes que j’aime. Pala, ce n’est pas ma piste préférée même si j’arrive toujours à bien rouler là-bas. Budds Creek et Ironman, ce sont deux de mes tracés préférés de la saison d’outdoor et j’ai hâte d’y rouler.

À Budds Creek, il peut parfois faire très chaud et ça peut vite devenir intéressant; on n’a pas encore fait une course sous de fortes chaleurs cette saison donc j’imagine qu’on va bien finir par en faire une sous le cagnard prochainement. À Budds Creek il y a du rythme, c’est de nouveau un tracé sympa, moins rapide que celui d’Unadilla donc ce sera cool car Unadilla, c’est un tracé très rapide et ce n’est pas vraiment quelque chose que j’affectionne car plus tu vas vite, plus tu roules tendu.

Interview: Conférence de presse – Unadilla

Chase Sexton « une journée incroyable »
Retour
error: Uh, Oh !?!