MXGP & Europe

Gianlucca Facchetti « Il est nécessaire pour moi de mettre en pause ce chapitre de ma vie »

Illustration: Niek Kamper

Gianluca Facchetti a décidé de faire une pause en 2023, pause bien méritée. Le pilote Italien de 22 ans s’est saisi des réseaux sociaux pour annoncer qu’il tournait un temps la page des compétitions. Combien de temps ? Ça reste à voir.

Pilote au talent indéniable, l’Italien a enchaîné les pépins physiques depuis son sacre de champion du monde Junior 125 en 2017. Gianluca Facchetti, l’exemple même de la détermination; souvenez-vous. En 2015, le pilote Italien avait été victime d’un terrible accident en Belgique, dans une station-service. En tentant de stopper une camionnette qui reculait, le garçon s’était retrouvé écrasé entre cette dernière et un mur. Il avait été gravement blessé au bassin et aux intestins et les docteurs avaient été contraints de le plonger dans un coma artificiel. Malgré ses sérieuses blessures, il reviendra en piste l’année suivante et terminera 4ème de l’Europe 125. Sa dernière saison dans la catégorie le verra décrocher le titre de champion du monde Junior 125 en 2017 en remportant les deux manches disputées en Estonie; devant Mikkel Haarup, Kevin Horgmo, Brian Moreau & René Hofer.

En 2018, Gianluca Facchetti débarquait sur l’Europe 250 avec l’équipe Silver Action KTM. Il signera son premier podium de manche (3e) en Lettonie mais se blessera ensuite à l’épaule et sera contraint de faire l’impasse sur quelques épreuves. Il signera une belle quatrième place de manche en Bulgarie mais terminera loin au championnat, 20ème.

En 2019, Gianluca Facchetti débarquera chez SDM Corse Yamaha pour sa seconde saison sur l’Europe 250. Il ne participera qu’aux 5 premières épreuves et ne marquera que 4 points. Une saison que le garçon qualifiera de saison la plus difficile de sa carrière. Il fera face à une blessure à l’épaule et à des problèmes de santé dus à son accident de 2015.

Du mieux en 2020. Gianluca – qui signera chez Hutten Metaal Yamaha – signera 8 top 10 de manche sur l’Europe 250 – dont 1 podium en Italie et deux top 5 en Espagne. Le pilote Italien signera son plus beau mandat Européen en terminant 10ème du championnat en dépit de 8 manches blanches.

En 2021, Gianluca débarquait sur le mondial MX2 avec l’équipe Assomotor Honda mais se blessera rapidement. Il ne participera qu’à 5 GP en rouge avant que le team n’annonce rompre sa collaboration avec l’Italien, qui n’aurait pas respecté les termes de son contrat (il aurait essayé la moto du team Beddini en pleine saison). Il finira d’ailleurs la saison 2021 avec la structure KTM et s’adjugera la 22ème place du mondial MX2, en ayant marqué des points dans 14 des 26 manches qu’il aura disputées.

17ème en Angleterre en début d’année, puis de nouveau 17ème lors du second GP disputé à Mantova, Gianluca Facchetti signera son premier top 10 sur le mondial MX2 en première manche (9e) en Argentine mais sera victime d’une grosse chute au départ de la seconde manche. Il se fracturera un poignet et des côtes. Il tentera de revenir en piste en République Tchèque 4 mois plus tard, sans succès (21-DNF).

Gianluca Facchetti: « Je me suis lancé dans ce sport par pur hasard, en voyant mon grand frère rouler à moto. Poussé par l’envie de me mettre en selle à mon tour et de m’impliquer, j’ai commencé en 2009 en roulant en mini-cross. Dès le début, j’ai compris qu’avec mes compétences, je pouvais faire de belles choses et aller loin, j’ai donc fait le choix de vivre de cette passion. Les premiers grands succès sont arrivés en 2010, lorsque j’ai endossé le maillot national. C’était un honneur pour moi de représenter l’équipe nationale italienne et de gagner au cours de ces années. En 2013, à l’âge de seulement 13 ans, j’ai rejoint l’équipe Suzuki, j’ai réalisé que grâce à leur motivation je pouvais atteindre de nouveaux objectifs. Puis, en 2015 j’ai rejoint l’équipe officielle du grand Claudio de Carli, et de mon idole Antonio Cairoli. Le motocross est un sport qui demande beaucoup de persévérance, beaucoup d’entraînement physique, il demande d’être discipliné comme un militaire, il demande de l’engagement et beaucoup de sacrifices, ce que j’ai toujours fait, étant motivé par un rêve. En 2015, j’ai malheureusement été victime d’un très grave accident, dans lequel j’ai mis ma vie et ma carrière en danger. Malgré cela, je n’ai pas baissé les bras et après une période très dure et démoralisante pour moi, grâce aussi au soutien de ma famille, j’ai décidé de ne pas abandonner. En 2016, je me suis finalement remis sur les rails et ma détermination m’a permis d’atteindre des objectifs importants qui jusqu’alors étaient inatteignables pour moi. En 2017, j’ai commencé à travailler avec Maddi – un grand pilier du motocross – et avec Marco et Corrado j’ai réussi à abattre beaucoup de travail, en gagnant le championnat du monde Junior 125. Ça a été la meilleure année de ma vie, j’ai signé beaucoup de victoires, c’était mon année tremplin vers 2018, saisons lors de laquelle j’ai signé de bons résultats en 250. En 2019/20, j’ai rejoint la famille Yamaha, mais malheureusement pendant cette période, j’ai rencontré une série de complications physiques qui ont mis à mal ma carrière. J’ai essayé de faire face à cette mauvaise période également et en 2021, je me lancerai sur le championnat du monde de mx2, en atteignant quelques petits objectifs. Peu après le début de cette année 2022 en Argentine, au début de la deuxième manche et suite à un contact avec un autre pilote, je me suis à nouveau blessé et à partir de là, c’était très difficile et j’ai dû m’arrêter. Malgré ma détermination, ma volonté, ma persévérance et mes efforts, il faut parfois écouter son corps, et j’ai malheureusement réalisé qu’il était nécessaire pour moi de mettre en pause ce merveilleux chapitre de ma vie, sans ne jamais abandonner pour autant… Je voulais vous remercier pour tout le soutien que vous m’avez apporté au fil des années, pour la force que vous me donnez au quotidien et pour combien vous croyez en moi. J’aime la moto, j’ai toujours très faim et quoi que l’avenir me réserve, je ne changerai jamais d’attitude et je me donnerai toujours à 200 %. Prochainement, je vous tiendrai au courant de ma nouvelle aventure et nous écrirons ensemble de nombreuses autres pages passionnantes de ce nouveau chapitre. »

2013 – Suzuki : Troisième du championnat d’Europe 85, septième du mondial Junior 85.
2014 – Suzuki: Cinquième du championnat d’Europe 85, neuvième du mondial Junior 85.
2015 – KTM De Carli Racing: 17ème du championnat d’Europe 125.
2016 – KTM De Carli Racing : Quatrième du championnat d’Europe 125.
2017 – Maddii Racing Team: Troisième du championnat d’Europe 125, champion du monde Junior 125.
2018 – Silver Action KTM: 20ème du championnat d’Europe 250 (premier podium de manche EMX250 en Lettonie)
2019 – SDM Corse Yamaha: 59ème du championnat d’Europe 250
2020 – Hutten Metaal Yamaha : 10ème du championnat d’Europe 250 (second podium de manche EMX250 en Italie)
2021 – Assomotor Honda & Beddini KTM : 22ème du championnat du monde MX2
2022 – Beddini KTM: 30ème du championnat du monde MX2 (premier top 10 de manche MX2 en Argentine)

Gianlucca Facchetti « Il est nécessaire pour moi de mettre en pause ce chapitre de ma vie »
Retour
error: Uh, Oh !?!