Interviews

Jett Lawrence « Après les essais, tout ce que j’essayais de faire, c’était survivre »

Interview: Conférence de presse

Presque comme une évidence, Jett Lawrence s’est imposé à Anaheim 1 ce samedi. Débarrassé d’Austin Forkner et Pierce Brown d’entrée de jeu, le pilote Australien n’aura pas vraiment à s’inquiéter de RJ Hampshire et Cameron McAdoo lors de cette première finale de la saison. Jett Lawrence décroche sa 8ème victoire de carrière en Supercross, s’empare de la plaque rouge sur la côte Ouest et compte bien remettre ça à Oakland. Micro.

Jett, tu semblais vraiment super heureux en franchissant la ligne d’arrivée. Raconte-nous comment s’est déroulée ta journée et comment tu as été en mesure de faire le job au bon moment.

J’étais vraiment nerveux à l’approche de la première épreuve. Comme je l’ai déjà dit plus tôt, tu ne sais jamais où te situer par rapport aux autres et tout ça. Le plus important ce samedi, c’était de savoir comment le tracé allait se détériorer pour la finale. Après les essais, tout ce que j’essayais de faire, c’était survivre sans me tuer.

En fait, l’approche a changé durant la journée. En arrivant je me suis dit que j’espérais faire une belle course mais après quelques tours lors des premiers essais, je me suis dit que j’allais simplement essayer de rester sur mes roues et de survivre à cette journée. La blague que j’ai faite toute la journée, c’était « Je veux juste survivre jusqu’à dimanche ».

Il y a  toujours beaucoup de battage médiatique autour d’Anaheim 1. C’est la première épreuve donc la pression monte, évidemment j’étais nerveux. J’ai connu une course qualificative un peu difficile, le départ était plutôt glissant. Je me suis simplement assuré de me concentrer sur ma finale et j’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai tout fait pour passer au travers de la façon la plus sûre possible, j’ai juste roulé ma propre course.

Aux essais, tu as chuté à quelques reprises. Ça t’a un peu découragé à l’approche de la soirée ?

Non, les chutes ne me font jamais vraiment perdre confiance. La plupart du temps, quand je fais une petite erreur je sais exactement ce que j’ai mal fait donc je me dis juste « ne refait pas ça ». Ce samedi, je m’attendais à subir quelques chutes vu l’état du circuit, c’est juste que ça se passe si vite que tu n’as pas vraiment le temps de réaliser que tu vas tomber. Je suis content de repartir d’ici en un seul morceau.

Un bon départ, une finale facilement gérée, et une première victoire de saison pour Jett Lawrence à A1 @Honda HRC

Quand tu débarques ici, qu’il y a autant d’attente et d’yeux braqués sur toi en tant que favoris pour le titre. C’est un soulagement de repartir d’une soirée comme celle-ci en ayant géré ?

J’ai vraiment ressenti beaucoup de pression, mais la plus grosse erreur que j’aurais pu faire, c’est d’avoir voulu essayer d’aller trop vite aujourd’hui. Je pense que c’est là que j’ai fait preuve d’intelligence. J’ai juste pris ce qui se présentait à moi et honnêtement, j’aurais été content avec une seconde ou une troisième place; mon objectif, c’était simplement de viser le podium. Je voulais juste m’en sortir en un seul morceau parce que le tracé était vraiment traitre. Il y avait un peu de pression mais je me suis concentré sur ce que je faisais. Pendant la finale, et vu comment le tracé se dégradait, je savais que celui qui ferait le moins d’erreurs arriverait à creuser l’écart, ou alors à le combler.

Ta moto semblait au point. Elle est différente de l’an dernier ? Quels changements avez-vous fait avec l’équipe entre 2022 & 2023 ?

Je pense que le plus gros changement qu’on ait fait, c’est qu’on a changé d’ECU, de Vortex à Get. C’est fin décembre qu’on a changé et qu’on a décidé de rouler avec ça. C’est top; c’est la première fois qu’on utilise la cartographie pour les départs, jusqu’à présent ça s’est très bien passé avec GET, alors j’espère que je pourrais continuer à prendre de bons départs. C’est probablement le plus gros changement qu’on a fait, même si on a remis un peu de jus dans la moto. À part ça, la moto est assez similaire à l’an dernier, et même après les tests sur les suspensions, on en est revenu aux mêmes réglages. La moto est très maniable, le moteur est top, je me sens comme à la maison sur la Honda cette année.

Jett a décroche sa huitième victoire en Supercross ce samedi @Honda HRC

Tu es jeune mais tu grandis. Es-tu plus lourd, plus grand que l’an dernier ? Tu sembles un peu plus massif sur la moto.

Je ne pense pas. Beaucoup de gens me disent que j’ai grandi mais je pense qu’ils disent simplement ça car ils ne m’ont pas vu depuis un bail. Je n’ai presque rien posté de l’intersaison donc quand tu ne vois pas un jeune pendant un bon bout de temps, tu te dis toujours qu’ils ont grandi quand tu les revois. Je crois même être un peu plus léger que l’an dernier. J’ai peut-être pris un peu de muscle, enfin j’espère, je prie [rires]. En dehors de ça, je suis plutôt pareil que l’an dernier.

Cette année, la FELD a inclus des pilotes 250 lors des cérémonies d’ouverture. Tu en as pensé quoi ?

C’était une opportunité vraiment cool et je crois que Lucas Mirtl [c.f: agent des frères Lawrence] a beaucoup aidé en ce sens. On a toujours trouvé ça un peu bizarre que les pilotes 450 soient présentés lors des cérémonies d’ouverture et que les meilleurs pilotes de Supercross de la catégorie 250 ne le soient pas. Je pense que c’est une bonne opportunité pour que les pilotes 250 soient un peu plus connus, et de rétablir l’équilibre. On n’est peut-être pas sur d’aussi grosses motos, mais on fait la même chose sur la piste, et les mêmes enchaînements pour la plupart. Je pense que ça aide notre sport et les pilotes 250 à s’élever un peu plus, donc je suis content qu’on puisse en faire partie. J’espère que ça permettra de mettre en avant la catégorie 250 un peu plus.

Jett Lawrence « Après les essais, tout ce que j’essayais de faire, c’était survivre »
Retour
error: Nope !