Justin Cooper “l’objectif, c’est de rester régulier.”

Justin Cooper “l’objectif, c’est de rester régulier.”

Blessé au pied à quelques semaines de l’ouverture de la saison 250 côte Ouest, Justin Cooper n’était pas certain de pouvoir rouler à Orlando 2. Le pilote Star Racing Yamaha aura finalement repris l’entraînement moins d’une semaine avant l’épreuve d’Orlando; une épreuve qu’il aura finalement remporté haut la main, signant ainsi son second succès de carrière dans la discipline. Après les déboires de Jeremy Martin à Orlando 2, Justin Cooper fait plus que jamais office de favori sur la côte Ouest …

Justin Cooper – en conférence de presse

“La première épreuve est toujours dingue. C’est bon de partir de là en un seul morceau et encore meilleur avec la victoire. On a vu un drapeau rouge et des pilotes à terre, ce n’est pas ce qu’on veut voir. Je suis certain d’avoir enroulé tous les sauts de deux enchaînements; il y avait des médecins qui couraient partout. Je crois que Cameron McAdoo en a percuté un; c’était de la folie. Je savais que le drapeau rouge allait être sorti. Moi, j’ai pris deux bons départs, je suis de nouveau sorti devant, j’ai fait deux gros premiers tours et j’ai pu rouler à l’aise devant. Je suis rapidement arrivé dans les retardataires et je suis content que ça ne ce soit pas trop mal déroulé. Une bonne soirée; je me suis bien senti toute la journée même si le tracé était technique. Content de repartir d’ici en forme. […]

Avant d’arriver ici, je faisais en sorte d’être prêt mentalement. C’était compliqué. Quand tu te fractures un os, tu ne peux pas vraiment faire grand-chose. J’étais chez moi, je faisais 45 minutes d’exercices pour le haut du corps. J’ai dû éviter de poser le pied pendant 3 semaines. C’était dur mentalement. J’ai dû passer au travers et garder un bon état d’esprit. La condition physique n’est pas au top, comme elle devrait l’être, mais j’ai été en mesure de signer le holeshot et de rouler proprement, je n’ai pas vraiment eu besoin de sortir de ma zone de confort. Je me suis senti à l’aise sur la moto, les réglages trouvés à l’intersaison étaient bons, et je n’ai pas eu le moindre problème avec. Je n’ai pas fait le moindre changement. Un bon point de départ pour la saison 2021. […]

L’objectif, c’est de rester régulier. L’an dernier, j’ai lourdement chuté avant Salt Lake City et je ne voulais plus vraiment finir la saison après ça. Je suis revenu alors que j’avais vraiment pris cher. J’avais mal au thorax, c’était difficile avec l’altitude, la respiration; c’était un gros revers. Je prends ça en compte pour cette année. C’est l’heure pour moi, c’est ce qu’on attend de moi. Je dois prendre en considération ce que j’ai appris ces dernières saisons et faire de mon mieux, je suis un vétéran de la catégorie. […]

Avant Orlando, je me posais beaucoup de questions, je ne savais pas à quoi m’attendre. Quand je me suis blessé à l’entraînement, c’était 4 semaines et demi avant l’ouverture de la saison. J’ai su tout de suite que je m’étais fracturé quelque chose mais je ne connaissais pas la gravité de la blessure. J’ai eu de la chance, c’était finalement une blessure mineure et j’ai pu remonter sur la moto après 3 semaines et demi. J’ai roulé 3 ou 4 jours en Supercross avant Orlando. Je me sentais très bien le premier jour, je n’avais juste plus la même intensité pendant la longueur de mes manches donc il fallait que je retrouve ça. Je suis vraiment content d’être de retour car à un moment, je pensais que j’allais louper l’ouverture. On a encore deux semaines de repos pour continuer à travailler et je pense que c’est très important pour moi car je dois retrouver un peu de mon niveau, je ne suis pas exactement là où j’aimerais être. C’était quand même un bon début de saison.”

Images: Yamaha Racing

Médias