Ken Roczen “c’est comme un nouveau départ”

Ken Roczen “c’est comme un nouveau départ”

Ce weekend, Ken Roczen est finalement parvenu à décrocher sa première victoire de saison au sein de l’enceinte du Lucas Oil Stadium d’Indianapolis. Dénié de la victoire par Cooper Webb – après avoir été gêné par Dean Wilson – la semaine précédente à Houston, c’est avec Eli Tomac que le pilote Honda HRC s’est cette fois-ci battu pour la gagne; avantage à Ken Roczen qui s’offre une victoire quelques (6) points d’avance au championnat.

Ken Roczen – en conférence de presse

“Je suis toujours très motivé pour gagner, et pas seulement suite à ce qu’il s’est passé lors de ces deux dernières épreuves. J’ai déjà oublié; j’en ai tellement parlé, tout le monde en a beaucoup parlé même c’était à prévoir car c’était quelque chose d’important. Moi, ça m’est passé bien avant tout le monde. Je voulais juste gagner. Cette saison, je ne savais pas trop à quoi m’attendre car j’ai tout changé dans mon programme et je voulais voir où je me situais, mettre l’ego de côté et reconstruire ma carrière dans un sens. (…)

Après la chute d’Eli, c’était Adam et moi en tête. J’ai tenté quelques attaques, mais j’ai aussi perdu du temps et je n’étais plus en mesure d’attaquer de nouveau mais à chaque fois que j’étais dans sa roue arrière, je devais également rouler sur la défensive car j’entendais Eli derrière moi. Il fallait que je double Adam; je ne savais pas trop où j’allais le passer. C’était une belle bataille à trois.

Quand j’étais en l’air sur le double, j’essayais de voir si j’allais être en mesure de plonger vers la droite pour rester sur la piste mais je me suis dit que c’était impossible sans percuter les bottes de paille donc j’ai décidé de sortir de la piste et de faire le tour du virage. En faisant ça, j’ai loupé le mur et je trouvais que ce n’était pas la bonne chose à faire de rester devant Eli car j’avais fait une erreur donc je l’ai laissé passer dans la ligne droite et j’ai repris la course derrière lui. J’ai repris le leadership quelques virages plus tard. Je savais que l’AMA allait regarder ça de très près donc je pense que c’était le choix le plus judicieux.

Par la suite, je voulais simplement rester au contact avec Eli car je ne voulais pas que cette erreur scelle ma soirée, et finalement, j’ai trouvé une ouverture et j’en ai profité, sans même planifier mon attaque. C’était une décision de dernière minute (…)

J’ai trouvé que le tracé était étrange. Il y avait ces deux gros doubles; ils ont changé quelques portions car c’était vraiment la merde lors des essais libres, il y a eu des drapeaux rouges, on nous à fait partir d’ici, puis de là. Au début des essais, quand j’ai vu la texture de la terre je me suis dit “cool, ça a l’air plus meuble” puis tout s’est creusé, il y avait un enchaînement avec des sauts vraiment proches et raides; j’ai trouvé que le terrain était vraiment chaud vu le nombre d’ornières en fin de soirée. Ils ont également arrosé avant les premiers essais du matin, ce sera intéressant de voir comment le tracé va se développer ce mardi et comment l’équipe va le modifier. Dans sa globalité, la piste était vraiment basique, mais les ornières ont compliqué les choses. (…)

J’ai trouvé un moyen d’aimer de nouveau le processus d’entraînement qui consiste à essayer d’être le meilleur, à essayer de gagner. Il y a ce petit truc qui fait qu’on revient toujours à la compétition, c’est le cas pour moi; après ce break l’été dernier, c’est comme un nouveau départ. Désormais, on fait tout en famille, ce qui rend les choses encore plus belles. (…)”

Images: Align.With.Us

Médias