Liam Everts intègre la famille Red Bull

Liam Everts intègre la famille Red Bull

Tout comme son père Stefan Everts – dix fois champion du monde –  Liam Everts va bientôt pouvoir rouler sous les couleurs de la célèbre marque Red Bull.

Chez Red Bull, on croit fermement au nouveau talent que représente le jeune pilote Belge Liam Everts, et la maison mère a donc décidé de soutenir le garçon de toute les façons possibles afin de lui permettre de progresser et de s’épanouir au plus haut niveau; donner des ailes, c’est ce que fait Red Bull, après tout. Pour célébrer cette nouvelle collaboration, Liam a reçu un casque Red Bull personnalisé. Et qui de mieux pour le lui remettre que son père, Stefan Everts, dix fois champion du monde de motocross ?

“Faire partie de la famille Red Bull est un immense honneur. Pouvoir rouler avec ce casque est un rêve qui devient réalité. C’est quelque chose de vraiment spécial. Le fait que je succède aussi à mon père de cette manière rend la chose encore plus spéciale.” – Liam Everts

“Ce serait formidable si Liam devenait un jour champion du monde à son tour. Trois générations de champion du monde… Du jamais vu ! Je l’espère vraiment. Mais s’il égale son grand-père, ce serait génial aussi.” – Stefan Everts

Les objectifs

Liam Everts : “Mon objectif est de me construire dans une catégorie plus relevée cette saison, l’Europe 250. Ce ne sera pas facile, car beaucoup de pilotes redescendent du mondial MX2 à l’Europe 250. Donc ça va  rouler très fort. Mais, avec de la patience et du travail acharné, je pense qu’on sera en mesure de se montrer devant. Tout est là pour ça. Il s’agit de prendre le temps de compléter le puzzle et de faire en sorte que tout s’emboîte correctement. “

Stefan Everts : “Il y a encore du travail à faire, bien sûr. Liam doit encore acquérir beaucoup d’expérience et apprendre à mieux performer sous la pression qu’il reçoit de son nom. Mais la passion est là, ainsi que l’engagement et la discipline. Il a aussi le feeling, le talent et la perspicacité, c’est dans son ADN”.

L’héritage

Liam Everts : “Mon nom de famille me met la pression, bien sûr. Mais quand je commence à rouler, je suis dans ma bulle et je me concentre uniquement sur moi, ma moto et la piste. Mais cela reste quelque chose de spécial, après mon père et mon grand-père. .

 

Stefan Everts : “Je suis assez mitigé. D’un côté, je suis extrêmement fier que Liam ne succède pas seulement à moi mais aussi à son grand-père et qu’il conserve ainsi le nom d’Everts dans le motocross, mais d’un autre côté, je connais aussi les risques de notre sport. Je suis donc inquiet et je ne veux pas qu’il se blesse gravement. “

La réussite

Stefan Everts : ” Je guide Liam dans tout et j’essaie d’éviter autant de risques que possible. Dès le premier jour où il est monté sur la moto, j’ai toujours donné la priorité à la sécurité. Je lui donne toujours un avis honnête, nous travaillons ensemble sur les faiblesses. Il ne faut surtout pas vouloir avancer trop vite. Je ne veux vraiment pas lui mettre une pression supplémentaire, car il en a déjà assez. Je sais ce que ça fait et j’aborde les choses très calmement avec lui. Ça m’a permis d’être performant au plus haut niveau pendant très longtemps.”

Médias