Marvin Musquin “Du positif pour la fin de saison”

Marvin Musquin “Du positif pour la fin de saison”

Marvin Musquin renoue avec le podium en Motocross US ce samedi à Unadilla. La régularité paye pour le pilote Français qui – avec son 4-4 en manches – vient compléter un podium 100% Européen derrière Ken Roczen et Dylan Ferrandis. Actuellement 7ème du provisoire à 4 épreuves de la fin du championnat, le pilote Français peut toujours espérer aller chercher un top 5 final, top 5 toujours détenu par Justin Barcia – blessé – avec 239 points, contre 213 pour Marvin Musquin. Marvin fera également son retour en équipe de France pour les Nations en Septembre; qu’on se le dise …

Marvin Musquin – en conférence de presse: “Évidemment, mon but était de monter sur le podium. Ca a été une saison difficile mais il y a beaucoup de bons pilotes capables de monter sur le podium. On a pu voir ce weekend que certains pilotes ont été irréguliers et j’ai été plus régulier avec un 4-4 et je suis monté sur le podium. Ca fait du bien. J’adore Unadilla, c’est un très beau tracé. Ils ont fait quelques changements qui l’ont rendu encore meilleur. J’ai signé de bons résultats ici par le passé et c’était mon objectif de monter de nouveau sur le podium. Maintenant, je veux finir la saison en étant régulier, en roulant devant, et en étant capable de me battre pour le podium. […]

En début de saison, je roulais plutôt bien mais je ne me mettais jamais dans les bonnes positions au départ. La transition du Supercross au Motocross est difficile; on essaye d’améliorer la moto et il est simple de se perdre et d’aller dans les mauvaises direction. On n’a jamais trouvé les bons réglages et on est retourné aux réglages que j’utilisais lors des saisons passées. C’est mieux maintenant, on essaye de s’y tenir, et je pense qu’il est important de ne pas trop faire de changements même si on veut améliorer la moto. C’est une saison étrange, difficile, avec beaucoup de compétition. J’ai trouvé que j’avais vraiment bien roulé à Washougal, ça faisait du bien, mais il y a quelques années de ça, j’aurai terminé sur le podium, j’aurai peut être même gagné avec cette vitesse. Ca montre que le niveau est vraiment relevé et que les gars s’améliorent chaque année. Il faut que je continue à travailler là-dessus. Ce weekend, j’ai montré une meilleure vitesse, un meilleur pilotage, c’est du positif pour la fin de saison. […]

Marvin dans une bonne dynamique pour la fin de saison

Les Nations, c’est une superbe opportunité. Ces dernières années, je n’ai pas été sélectionné mais à chaque fois, la date n’est pas vraiment idéale pour nous aux USA. Cette année, ça marche bien, c’est deux semaines après la fin de notre championnat. Le problème, c’est que ça ne marche pas pour les pilotes MXGP. Romain Febvre se bat pour le titre mondial – je suis persuadé qu’il aimerait bien participer aux Nations – mais ils doit rouler aux Nations alors que son championnat n’est pas terminé, et on comprend que certains pilotes ne veulent pas y participer. Honnêtement, je savais qu’ils allaient choisir Romain ou Dylan, mais aucun des deux ne voulait y aller, donc c’était une bonne opportunité pour moi. C’est cool de représenter son pays, d’aller en Italie et à Mantova, un circuit sur lequel j’ai roulé à plusieurs reprises quand je roulais en grands prix. Je suis excité à l’idée d’y aller. En 250 on a Tom Vialle, il est champion du monde en 250 donc ce sera un très bon pilote en MX2. On a d’autre très bons pilotes MX2 comme Maxime Renaux – qui mène le mondial actuellement – qui ne voulait pas non plus y participer, c’était des décisions difficiles pour ces gars. Le troisième pilote sera Mathys Boisramé, un pilote 250 qui roulera en 450 la saison prochaine, il est excité à l’idée de rouler en 450 aux Nations. Je connais un peu Tom Vialle, on est teammate bien qu’il roule en mondial. Je l’ai rencontré à quelques reprises. Le plus drôle, c’est que j’ai roulé contre son père en Supercross quand j’étais plus jeune. Je ne connais pas Mathys très bien, mais c’est l’opportunité de passer un peu de temps avec eux. C’est un évènement vraiment cool, unique, et spécial. […]

Pour l’heure, on travaille toujours sur 2022. Pour l’heure, je ne peux rien dire, mais mon but est bel et bien de rouler la saison prochaine.”

Images: KTM

Médias