France

Nat.125: le doublé pour Pierre Goupillon à Iffendic

Image: 5aintmich

Redescendu en 125 pour le fun à Iffendic – sur ses terres – Pierre Goupillon n’a pas vraiment ménagé la concurrence sur le championnat de France National 125 ce dimanche; comme attendu. Si le niveau du plateau Nat.125 n’est plus à démontrer, on savait qu’il serait difficile pour les habitués du championnat d’aller chatouiller le double champion de France Elite MX2, toujours capable de coups d’éclat lors de ses piges sur le mondial. Petite lueur d’espoir le samedi cependant: lors des essais chronos, le Breton a rencontré des problèmes mécaniques et n’a pu boucler que deux tours, le plaçant alors en 8ème position sur la grille de départ pour les manches… espoir vite balayé d’un revers de main par Pierre Goupillon, qui s’est imposé avec +/- une minute d’avance dans les deux débats du dimanche.

Pierre Goupillon a fait le ménage à Iffendic @5aintMich

32 tours disputés, 32 tours menés – mention spéciale à Renaud Renard pour être parti en tête en seconde manche – Pierre Goupillon est devenu le quatrième vainqueur d’épreuve sur le National 125 cette saison, après Bastien Guillaume, Romain Jacquiot et Germain Jamet. Malgré la démonstration du pilote Breton à Iffendic, on ne pouvait oublier que la bataille pour le titre continue de faire rage entre Bastien Guillaume et Romain Jacquiot; ce week-end en Ille-et-Vilaine, le pilote 3RG KTM et leader du championnat a de nouveau laisser filer 5 points au profit de Romain Jacquiot, 12 points séparent les deux hommes forts du championnat à l’approche de la finale qui se tiendra en Septembre, à Miribel (MC du Mas Rillier).

Oubliez Pierre Goupillon, rapidement en tête de la première manche, plus personne ne reverra le pilote WID Motorsports. Parti second, Paul Stauder se fera déborder par Gino Stefanni – champion en titre – en début de manche, avant que ce dernier ne baisse de rythme et ne perde une poignée de positions, d’abord au profit de Bastien Guillaume, auteur d’un départ hors du top 10, puis de Romain Jacquiot avant de se faire reprendre en fin de manche par Paul Stauder. Chahuté au départ de la manche, Romain Jacquiot devra fournir l’effort pour revenir de loin, et arracher la troisième place à Gino Stefanni dans le 10ème tour pour finir troisième, à quelques secondes de Bastien Guillaume. Devant, Pierre Goupillon a plié la course, et terminé en tête avec 45 secondes d’avance. Quatrième, Paul Stauder devance Gino Stefanni qui n’avait plus accroché de top 5 de manche depuis Gravenchon.

Renaud Renard termine 6ème devant Alex Dietre, Mateo Juillot, Axel Bruhaux & Melvin Monzo lors de cette première manche.

Bastien Guillaume a probablement sauvé son championnat ce dimanche @5aintmich

En seconde manche, Renaud Renard partira devant, rapidement débordé par Pierre Goupillon qui décrochera rapidement le reste du plateau avant d’enclencher le rythme de croisière. Renaud Renard perdra la seconde position dans le 3ème tour au profit de Romain Jacquiot mais parviendra à accrocher son quatrième podium de manche de la saison en terminant 3ème devant Lois Carlier et Gino Stefanni – en bataille pour les places d’honneur dans le top 5.

Pour Bastien Guillaume, le championnat a bien failli prendre une tournure dramatique en seconde manche. Victime d’une grosse chute en début de course, le pilote 3RG KTM repart avec une moto en vrac, hors du top 30. Bastien sauvera la mise en serrant les dents, et en sortant une grosse remontée pour s’adjuger les 15 points de la 6ème place devant son coéquipier Axel Bruhaux qui le laissera passer sur la ligne; un point, c’est un point. Bruhaux – 7ème – est le dernier pilote dans le même tour que Pierre Goupillon lors de cette seconde manche; Nicolas Simonnet, Jean-Patrick Andreo et Alex Dietre complètent le top 10 en seconde manche. À noter également la chute de Paul Stauder (20e) lors de cette seconde manche.

Pierre Goupillon vainqueur, entouré de Romain Jacquiot et Bastien Guillaume

Pierre Goupillon (1-1) s’impose à Iffendic devant Romain Jacquiot (3-2) et Bastien Guillaume (2-6). Renaud Renard (6-3) loupe le podium pour deux petits points, alors que Gino Stefanni (5-5) signe son second top 5 de saison.  Axel Bruhaux (9-7) signe son meilleur résultat de l’année en terminant 6ème de l’épreuve d’Iffendic devant Alex Dietre (7-10), Lois Carlier (16-4), Nicolas Simonnet (11-8) et Mateo Juillot (8-13).

6 points concédés à Rauville, 5 points concédés à Iffendic, Bastien Guillaume ne compte plus que 12 points d’avance sur Romain Jacquiot avant l’épreuve finale qui se disputera du côté de Lyon en Septembre. D’ici là, deux mois de pause pour recharger les batteries…

Romain Jacquiot – 2nd: « Lors des essais chronos je fais premier de mon groupe. En première manche je pars totalement de travers en sortie de grille et je m’accroche avec Bastien, mais dans les premiers virages je fais un gros passage à l’extérieur et je me retrouve 6ème et je remonte jusqu’à la 3ème place. En deuxième manche je pars 4ème et je remonte 2ème derrière Pierre Goupillon, intouchable pour moi. Bastien chute dans les 1ers tours à cause d’un très gros arrosage et remonte 6ème de la manche: pour le championnat, ça nous rapproche. 12 points nous séparent pour la finale au Mas Rillier ou je compte bien donner mon maximum »

Bastien Guillaume – 3eme: « Je fais un bon chrono le samedi avec la pole des deux groupes même si Pierre a eu un souci de moto ! En première manche je fais second derrière Pierre Goupillon alors que je pars dans les 15. En deuxième manche je termine sixième avec une grosse chute au premier tour, guidon et embrayage plié pour la manche je remonte de la 35 eme place à la 6eme place. Je sauve les points et c’est le principal dans la course au titre. Déçu de mon erreur mais surtout de l’organisation qui a arrosé par 30 degrés sur du béton ciré… J’ai un bon mal à l’épaule et au bras mais ça va… Maintenant place aux vacances et on verra ce qu’il se passera à la finale ! Que le meilleur gagne ! »

Gino Stefanni – 5eme: « Je fais un bon départ en première manche, je pars 3ème et passe tout de suite 2eme et je vais tenir pendant 15 minutes avant de baisser un peu de rythme suite à la fatigue. Et un deuxième départ aux alentours de la 8ème place, je reviens 4 et pareil, c’est devenu difficile physiquement en fin de manche et je perds une place pour finir 5ème. Deux tops 5, ce n’est pas si mal; je sais ce qu’il me reste à travailler pour terminer sur un podium à la finale. On va tout donner »

Nat.125: le doublé pour Pierre Goupillon à Iffendic
Retour