France

Stark Varg, de l’électrique en championnat de France en 2022 ?

Stark Varg, de l’électrique en championnat de France en 2022 ?

Et si l’arrivée des motos électriques sur nos championnats nationaux se faisait finalement plus tôt que prévu, comme … en 2022 !?

Alors que l’annonce de l’arrivée de la nouvelle moto électrique Stark Varg a fait l’effet d’une petite bombe, les fédérations de motocyclisme sont dors et déjà en train de s’adapter en modifiant les critères d’éligibilité des machines dans le but d’accepter les motos électriques sur leurs championnats, et c’est notamment le cas de la fédération Française. 

Du côté des championnats de France, dont l’Elite, le règlement 2022 ouvre désormais la porte aux motos électriques, comme le stipule la dernière version du règlement technique: « Les machines électriques pourront participer aux différents championnats de France, à la condition d’avoir au préalable subi une expertise permettant de déterminer la classe dans laquelle elles évoluent. »

On sait que la nouvelle machine produite par Stark Future propose plusieurs modes de pilotage et différents « mapping »; en clair, divers réglages de puissance allant du 125 2 temps jusqu’au 650 4 temps (et 80 chevaux …). Stark Future envisage donc de faire place à la transparence pour que sa machine soit acceptée en compétition. Aux dernières nouvelles, les concepteurs prévoiraient de mettre à disposition une puce qui permettrait aux officiels de contrôler la puissance délivrée par leur machine sur toute la durée d’une manche. 

L’entreprise Stark Future affiche clairement son ambition de débarquer sur le mondial MXGP et les championnats AMA dès 2023, mais le face à face électrique VS thermique pourrait avoir lieu dès cette année sur les championnats nationaux à travers l’Europe, dont l’Elite, comme l’a récemment laissé entendre Anton Wass – PDG et cofondateur de Stark Future – à nos confrères de Gatedrop.com lors d’un podcast réalisé début Janvier.

Anton Wass – PDG & cofondateur de Stark Future: » […] La meilleure façon de prouver que notre technologie est supérieure au thermique, c’est de s’aligner derrière la même grille de départ que les 450 actuelles en MXGP ou en Supercross US, et de les battre. C’est notre ambition. Quand est-ce que cela arrivera ? j’espère que ce sera cette année [2022]. On est actuellement en discussion avec diverses fédérations qui sont ouvertes au projet, et qui ont les mêmes problèmes que tout le monde: les terrains ferment, ne peuvent plus accueillir de compétitions, les gens ne peuvent plus rouler. Ces fédérations sont prêtes à accueillir l’électrique, qui pourrait sauver notre sport. […] La fédération Française a déjà autorisé les motos électriques dans son règlement, du moment qu’ils acceptent la moto, on sera autorisé à rouler au niveau national en France cette année. La fédération Italienne nous a fait savoir qu’ils aimeraient avoir un pilote wildcard sur notre moto cette année, la fédération Suédoise pousse aussi pour passer à l’électrique. On a également discuté avec d’autres fédérations, ça se met en place petit à petit et je pense qu’on verra nos machines sur quelques épreuves cette année […] »

En charge du testing de la Stark Varg, Sebastien Tortelli n’a d’ailleurs pas écarté la possibilité de participer – lui-même – à quelques représentations au guidon de la nouvelle moto électrique produite par Stark Future.

Pour l’heure, on compte seulement une poignée de revendeurs de la fameuse Stark Varg enregistrés en France: Bud Racing, CBO, Elite Moto ou encore Bonneton 2 roues. Il faudra quoi qu’il arrive attendre fin 2022 pour les premières livraisons.

Retour