MXGP & Europe

Stefan Everts “Liam m’impressionne vraiment”

Via MXGP Studio Show (Lugo)

Vainqueur à Trentino & Agueda, Liam Everts est parvenu à stopper la série de Kay de Wolf sur le mondial MX2. Le pilote Belge fait des éclats en cette première moitié de saison 2024 malgré un retard évident aux points suite à son absence sur le GP d’ouverture en Argentine, causée par une blessure au pouce contractée à l’intersaison. Au Portugal et dans des conditions dantesques, l’officiel Red Bull KTM a été chercher son tout premier triplé de carrière en remportant tous les débats, sous l’œil attentif de son père Stefan mais aussi de son grand-père Harry Everts.

“Tout le week-end Portugais a été très stressant au niveau des émotions” admettait Stefan à propos du GP d’Agueda, dominé de la tête et les épaules par Liam “Dans ces conditions, je sais ce qu’il peut arriver à n’importe quel moment, et même si Liam semblait en contrôle, j’avais peur qu’il fasse une petite erreur, qu’il sorte de la piste ou qu’il rencontre un problème mécanique. Il y avait beaucoup d’eau en seconde manche, tout pouvait arriver. J’étais tendu jusqu’au drapeau à damier en deuxième manche, et c’était très émouvant de le voir gagner. C’était incroyable.”

Liam Everts a dominé l’épreuve d’Agueda @Ray Archer/KTM

Monté sur le mondial MX2 en 2022 avec l’équipe Diga Procross, Liam Everts était intégré à l’équipe officielle Red Bull KTM dès l’année suivante. Il remportera son tout premier GP de carrière en Allemagne, et enchaînera avec une nouvelle victoire aux Pays-Bas, puis en Turquie. Ses victoires à Trentino puis Agueda cette saison font que le garçon compte pas moins de 5 succès en GP à son actif. La ressemblance de pilotage entre le fils et le père ne passe pas inaperçu; la dynastie Everts continue.

Pssst ! l'article continue ci-dessous :)

“Liam m’impressionne vraiment.” confiait Stefan. “Je sais qu’il a les capacités de rouler comme ça, qu’il est talentueux depuis qu’il est gamin mais le voir être si calme en piste durant tout un week-end, et afficher sa meilleure technique, ça m’impressionne. Avoir la bonne technique, c’est ce que je lui ai inculqué depuis le premier jour, être debout sur les repose-pieds, apprendre à trouver son équilibre et c’est exactement ce qu’il a montré. J’en avais la chair de poule au Portugal. C’est incroyable la ressemblance qu’il y a dans notre pilotage, c’est étrange cette façon dont on transmet notre ADN à nos enfants, et à quels points ils nous ressemblent finalement.”

Il enregistrait sa cinquième victoire de GP au Portugal @Ray Archer/KTM

“Je suis un papa très fier. On a travaillé de nombreuses années pour en arriver là. Tous les parents qui sont présents dans le paddock rêvent de pouvoir amener leur enfant à ce niveau, et je suis l’un de ces parents. Je suis comme eux, on a également travaillé dur pour en arriver là; on essaye de faire de notre mieux. Évidemment, on a un peu plus de connaissances que les autres parents, mais ça ne rend pas forcément les choses plus faciles et surtout pour Liam vu qu’il doit porter ce nom sur son maillot: le nom de son père, mais aussi celui de son grand-père. Ça n’a pas toujours été simple pour lui, et je suis très heureux de voir que le travail de Liam paye. Il est au sein d’une bonne équipe, avec de bonnes personnes et c’est aussi ce qui fait une partie du succès”

Après 6 grands prix, Liam Everts pointe troisième du championnat du monde MX2. Il n’est pas encore sorti du top 5 d’épreuve cette saison et, outre ses 2 victoires de GP, il décrochait un nouveau podium (3e) à Lugo le week-end dernier. Le jeune pilote Belge compte 62 points de retard sur la plaque rouge toujours détenue par Kay de Wolf, mais la saison est encore longue.

“Ces victoires, ça booste sa confiance mais Liam est aussi très réaliste.” analysait Stefan Everts. “Il sait que chaque week-end est un nouveau week-end, sur un nouveau circuit et face à de nouvelles conditions. On redémarre de zéro à chaque fois, et il sait très bien que ce n’est pas parce qu’il a gagné les trois manches au Portugal que ça se reproduira forcément le week-end suivant. Il a vraiment les pieds sur terre de ce côté-là, et il sait qu’il doit se battre à chaque week-end pour être sur le podium.”

Stefan s’occupe également du programme de Pauls Jonass cette saison; collaboration payante au Portugal ! @Bavo / SC Honda

Dernièrement, Stefan Everts a repris le rôle d’entraîneur pour Pauls Jonass, avec qui il avait déjà collaboré par le passé et notamment à l’époque ou le pilote Letton évoluait chez Red Bull KTM et décrochait le titre de champion du monde MX2. En difficulté ces dernières saisons, le pilote Standing Construct Honda s’est lui aussi imposé au Portugal, décrochant ainsi sa toute première victoire de GP en catégorie reine; une belle récompense pour Stefan qui – en plus de voir Liam l’emporter – voit également le travail réalisé avec Pauls payer cette saison.

“Avec Pauls, ça remonte à loin” déclarait l’intéressé à propos de Pauls Jonass. “On travaillé ensemble pendant quelques années quand il était chez KTM, dès 2015. C’est vraiment un bon mec, il revient de périodes difficiles avec de grosses chutes, des journées difficiles, des courses difficiles et même des saisons difficiles. L’an dernier, on a déjà fait une partie du travail pour le faire revenir sur les bons rails, reprendre de la confiance et pour qu’il se calme un peu en piste tout en prenant du plaisir à rouler. On a tous commencé à faire de la moto parce qu’on aimait ça et quand tu perds l’aspect plaisir, ce n’est pas bon car c’est fondamental. Prendre du plaisir, c’est l’une des choses les plus importantes et c’était également quelque chose qu’il devait réapprendre à faire. J’ai été évidemment très fier de le voir gagner son premier GP en catégorie reine au Portugal, je n’y croyais pas. J’espérais qu’il puisse faire un podium cette année car il se bat pour le top 5 lors des épreuves. Tim, Romain, Jorge, Jeffrey sont trop rapides pour lui à l’heure actuelle, mais les conditions rencontrées à Agueda ont rendu cette victoire possible”

Stefan Everts “Liam m’impressionne vraiment”
Retour