Top & Flop – Orlando 1

Top & Flop – Orlando 1

C’est parti pour une 13ème édition du Top et Flop à la suite de la 7ème épreuve de la saison qui s’est déroulée à Orlando ce weekend.

Top – Sus à l’Ouest, enfin !

Après 7 épreuves, et au moins autant de pilotes blessés, on commençait doucement mais surement à s’ennuyer avec la catégorie 250 sur la côte Est.

Bonne nouvelle ! Les pilotes de la côte Ouest font leur entrée en piste le weekend prochain.

Désormais, les animateurs de la côte Est vont observer quelques semaines de repos avant de revenir disputer les deux dernières épreuves de leur saison, mais on peut pratiquement déjà assurer qu’un pilote Star Racing Yamaha décrochera le titre sur cette côte. S’ils sont encore 4 à pouvoir mathématiquement espérer jouer le titre, il faudrait un petit miracle pour voir Jo Shimoda (-28) ou Jett Lawrence (-38) monter sur la plus haute marche du podium en fin de saison.

Un titre, deux pilotes.

Avec 3 victoires cette saison et 100% de présence sur le podium, Colt Nichols fait figure de favori. En même temps, la plaque rouge n’est pas arrivée sur sa 250 par hasard.

Avec deux victoires à son actif cette saison, Christian Craig reste dans le coup malgré sa récente blessure à la main, blessure qui devrait avoir largement le temps de guérir pendant le break.

La reprise du championnat côte Est d’ici deux mois pourrait bien nous réserver un peu plus de piment tout de même; avec le retour de tous les prétendants sur les deux dernières épreuves de la saison + la confrontation Est-Ouest, les 8 points qui séparent Nichols de Craig au championnat ne représentent finalement pas grand chose …


“Le malheur des uns fait le bonheur des autres”.

Avec les nombreuses blessures sur la côte Est, voilà que de belles opportunités se profilent pour des pilotes d’habitude parqués dans l’ombre dans ce fameux top 12 à 20. En 7 épreuves, de nombreux privés ont signé leurs meilleurs résultats de carrière sur la côte Est; de quoi se faire des souvenirs à vie.

 

Après plus de 130 tentatives, réparties sur 10 ans de compétition dans les deux catégories, Alexander Nagy vient de se qualifier pour sa toute première finale en Supercross US le weekend dernier. Le garçon a terminé 15ème à Orlando 1.

12ème en 2019, 24ème en 2020, Josh Osby n’est pas sorti une seule fois du top 10 cette saison et occupe la 5ème place provisoire après 7 épreuves.

6ème à Orlando 1 ce samedi, Joshua Varize frôle le top 5 dès sa première saison de Supercross. Même constat pour Jeremy Hand, 6ème à Indianapolis 2.

5ème à Indianapolis 2, Grant Harlan améliore de loin sa meilleure perf de 2020, une 13ème place à Daytona.

Jamais mieux que 13ème en SX US avant 2021, Kevin Moranz vient de signer une belle 7ème place à Orlando 1.

Thomas Do a intégré ses premiers top 10 aux US, et déjà à 3 reprises cette saison. Sans une crevaison à Indianapolis 2, le pilote Tech32 pointerait aux portes du top 5 provisoire !

C’est sur que Si Forkner, Si Hampshire, Si Vohland, Si Mosiman, Si Pettis, Si Lopes étaient là … Mais dites-vous simplement qu’avec des si, Adam Cianciarulo aurait décroché 5 titres en 250.

Avec près de 70 pilotes engagés pour Orlando 2 en 250 ce weekend, dont la présence de quelques rookies (Robertson, Thrasher, Frye, Hammaker …), la catégorie 250 reprend du poil de la bête avec l’ouverture du championnat côte Ouest; c’est tout benef’

Flop – Brandon Hartranft, monté trop tôt ?

Détrompez-vous, on adore Brandon Hartranft, tellement que le voir patauger en fond de classement 450 nous fait un petit pincement au cœur. Plus les semaines passent, et plus on se demande pourquoi le garçon évolue en 450 cette saison.

Hyper prometteur en 250 l’année dernière, Brandon est à la peine depuis son arrivée en catégorie reine. Avec le niveau affiché en 450 cette saison, un top 5 en 250 se transforme rapidement en une 18ème place une fois monté en 450.

 

Sur les sept premières épreuves de la saison, Brandon Hartranft a loupé la qualification à 3 reprises et a passé le plus clair de son temps en LCQ, bien qu’il ait réussi à l’éviter à Indianapolis 1 en terminant 9ème de sa manche qualificative, sinon, le pilote Suzuki était derrière la grille de chacune d’elles.

Oui, le garçon a un gabarit taillé pour évoluer sur une plus grosse cylindrée, mais Brandon n’a fait que 3 saisons en 250 avant de se jeter dans le grand bain du 450; une transition alors qu’il commençait tout juste à jouer les podiums et à trouver sa place aux avant-postes en 250 en 2020. Une année de plus pour jouer le podium final en 250 aurait semblé la route à prendre en 2021.

Arrivé chez les pro’s en 2018, Brandon Hartranft avait fait deux saisons chez Rock River Yamaha avant de se faire recruter par l’équipe Troy Lee Designs KTM en 2020. Cette même année, Brandon montait sur le podium à 3 reprises à St Louis (3e), Anaheim 2 (3e), et Ironman (3e).

Laissé pour compte après la restructuration chez Troy Lee Designs KTM à l’intersaison, Brandon Hartranft n’aurait-il eu d’autres choix que de monter en 450 avec HEP Suzuki ? C’est bien possible, mais la transition ne fait pas les affaires du pilote qui se contente désormais du fond de classement des finales 450 quand il parvient a y décrocher son ticket; dommage.

Avec une des motos les moins compétitives du plateau – et face à 15 pilotes ayant déjà décroché un titre AMA – Brandon Hartranft fait de son mieux… Il est actuellement 21ème du provisoire 450 avec 19 points au compteur.

 

Médias