Top & Flop 250 – Houston 1

Top & Flop 250 – Houston 1

Qui dit retour du Supercross US, dit retour du Top & Flop ! Pour le retour de la rubrique à Houston, on aborde un retour aux affaires émouvant pour Christian Craig avec les galères et l’absence regrettée de deux pilotes notoires ce samedi soir …

Pour interagir et/ou réagir à propos de ces sujets, rendez-vous sur la page facebook dailymotocross.fr

Top 250 – Christian Craig

L’émotion est vive pour Christian Craig ce samedi soir alors que ce dernier s’impose à Houston, et pour cause. Après plus de 10 saisons chez les professionnels avec Honda, le pilote de 29 ans a effectué une transition audacieuse chez Star Racing Yamaha à l’intersaison; transition déjà payante.

De toute sa carrière, Christian Craig n’avait remporté qu’une seule épreuve; c’était à Glendale, le 6 février 2016. Il aura fallu attendre soit 1806 jours – soit 5 ans – avant de revoir Christian Craig monter sur la plus haute marche d’un podium.

Plus c’est long, plus c’est bon…

Suspendu deux ans par la FIM fin 2019 pour un prélèvement qui avait révélé des traces d’Heptaminol dans le système du pilote à Daytona – en 2018 – Christian Craig avait été défendre sa cause en Suisse, devant le tribunal arbitral des sports, pour faire lever sa suspension. Le tribunal avait donné raison à Craig qui avait été notifié de sa suspension près d’un an après son contrôle; le pilote alors en contrat avec Geico Honda avait de fait pu prendre part à la saison 2020; mais le mal était fait.

Malheureusement, et malgré un podium à Anaheim 1 – Christian Craig se retrouvait de nouveau face à la désillusion en se fracturant la main d’entrée de jeu en 2020; il n’intégrait plus un seul top 5 en Supercross par la suite. En bref, un début de saison à oublier avant de finalement rouler en 450 lors de l’outdoor en tant que remplaçant de Ken Roczen pour l’équipe Honda HRC; auteur de belles manches, Christian avait terminé 6ème de la saison chez les gros bras et décrochait son ticket d’entrée chez Star Racing Yamaha.

Vivement critiqué pour sa longévité en 250 – à l’image de Martin Davalos – Christian Craig n’a jamais été en mesure de faire sa transition définitive en catégorie 450 malgré ses bons résultats dans la catégorie au fil des saisons.

Ce weekend, c’est un Christian Craig fougueux comme un rookie qu’on a retrouvé en piste à Houston; et dire que la 250 YZF lui allait à merveille relèverait presque de l’euphémisme.

Gonflé à bloc, confiant, engagé, le presque trentenaire a signé le meilleur temps chrono lors des essais, remporté sa manche qualificative et mené les 20 tours de la finale pour signer son second succès de carrière lors de sa première sortie en bleu.

Après avoir été 6 pieds sous terre, Christian Craig se retrouve – enfin – au sommet et les larmes sont difficiles à contenir sur le podium de cette première épreuve de la saison 2021. Mardi prochain, c’est avec la plaque rouge de leader du championnat que Christian Craig s’alignera derrière la grille de départ, pour la toute première fois de sa carrière.

Christian Craig a défié les pronostics ce weekend et les deux grands favoris – Austin Forkner et Jett Lawrence – n’ont pas eu leur mot à dire lors de cette première finale de la saison; à charge de revanche.

Désormais, et avec une aussi belle ouverture de saison, il ne reste plus qu’à faire preuve de régularité sur la durée, régularité qui a cruellement manqué à Christian Craig lors de ses nombreuses saisons passées dans la catégorie …

Flop 250 – Jess Pettis et Enzo Lopes

Les absents ont toujours tort; et on en comptait deux notoires pour cette première finale de la saison 2021; le Canadien Jess Pettis et le Brésilien Enzo Lopes.

Débarqué du Canada avec l’aide de KTM, Jess Pettis est engagé pour toute la saison de Supercross 250 sur la côte EST et bénéficiait cette intersaison d’un accès aux entraînements à la Baker’s Factory; malheureusement pour le pilote Canadien, la soirée de samedi s’est arrêtée dès les essais sur un genou tordu alors qu’il avait signé le 14ème temps des qualifications; une bien mauvaise opération alors que les trois épreuves s’enchaînent en l’espace de 7 jours …

Constat au moins aussi décevant pour Enzo Lopes, capable du meilleur, comme du pire; le pilote – signé par Phoenix Honda Racing à l’intersaison – n’a pas été plus loin que les essais et ne s’est pas présenté pour le programme de la soirée. L’équipe Phoenix Honda Racing se rassure néanmoins avec la belle finale de Joshua Osby qui décroche la 10ème place de la finale.

De son côté, RJ Hampshire s’est ouvert le doigt et repart de Houston avec 7 points de suture.

Images: Star Racing Yamaha / KTM / Michael Antonovich

Médias