MXGP & Europe

Un premier podium Européen pour Mathilde Denis

Photos: IgorMX

Le team New Bike Sète était présent sur tous les plans le week-end dernier; engagé avec Bastien Inghilleri sur le National 250 à Fublaines, la structure de Philippe Menichetti a également vu Jessie Joineau évoluer sur la troisième épreuve du championnat de France Féminin à Millières, tandis que Mathilde Denis s’envolait pour l’Estonie pour y disputer la cinquième épreuve du championnat d’Europe Féminin.

Neuvième de la première épreuve disputée au Danemark, Mathilde Denis intégrait le top 5 à Saint-Dié, en France, à l’occasion de la seconde épreuve de la saison Européenne. Sixième en Suède, la Française connaissait un week-end plus compliqué en Allemagne (11e), épreuve lors de laquelle elle sortait du top 10 pour la première fois de la saison après une grosse chute en seconde manche. La déconvenue de Vellahn a été rapidement effacée puisque la pilote New Bike Sète Yamaha vient de signer son tout premier podium Européen à Parnu (3-3), en Estonie, derrière Mathea Selebo (1-1) & Line Dam (2-2).

Mathilde décroche ses premiers podiums de manche sur l’Europe ce week-end

« J’ai passé un bon week-end sur une piste technique, qui s’est relativement vite défoncée, un sol à la fois dur et sablonneux » nous confie Mathilde. « J’ai réalisé un week-end sans faute. J’ai réalisé le holeshot lors de la manche qualificative avant de mener pendant 4 tours, je termine 3ème dans le rythme des premières. J’ai imprimé un bon rythme en première manche le dimanche après un bon départ pour terminer troisième avant de signer un nouveau holeshot en seconde manche. Le rythme n’était pas aussi bon, mais j’ai de nouveau terminé 3ème. Je suis actuellement 6ème du championnat, aux portes du top 5. J’espère pouvoir l’intégrer d’ici la fin de saison; il nous reste deux épreuves, et j’espère également remonter sur le podium d’ici là ».

Engagée sur le championnat de France Féminin en parallèle, Mathilde Denis faisait partie de ces Françaises qui attendaient avec impatience de voir le mondial féminin faire un stop à Saint-Jean d’Angely cette saison. Malheureusement, les plans du promoteur ont changé, et l’épreuve féminine Française a été annulée. Pour nos meilleures tricolores, difficile de partir faire une saison de mondial, faute d’aides et de budget cohérent. Cette saison, c’est sur l’Europe féminin que s’est rabattue Mathilde Denis, un bon compromis entre le France et le mondial mais aussi une bonne façon de prendre du rythme; l’homogénéité du championnat d’Europe Féminin n’est plus à prouver.

De bons départs et du rythme en Estonie; Mathilde Denis vise le top 5 final au championnat.

« J’ai privilégié l’Europe pour me redonner un second souffle, et pour le renouveau. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai fait le championnat de France des sables cet hiver. L’Europe pour moi, c’est une découverte puisque c’est ma première année sur le championnat; je ne regrette pas car j’y progresse et c’est exactement le but recherché » continue Mathilde, « en Europe le niveau est vraiment très homogène; on est 8 ou 9 à rouler dans les mêmes temps. Il y a vraiment un rythme soutenu sur toute la durée des manches et on a également des terrains plus beaux qu’en championnat de France, des terrains sur lesquels on peut faire la différence. En championnat de France les circuits restent trop simples à mon goût. »

Mathilde Denis n’écarte pas les grands prix pour autant, si cette dernière consacre ses efforts sur l’Europe et le France féminin cette saison, la jeune pilote Yamaha compte bien revenir en grand prix, un jour ou l’autre… « Je pense revenir sur les GP l’année prochaine, ou l’année d’après, peut être faire des apparitions en 2023 mais pour l’instant, je ne connais pas encore mon programme. »

En attendant, Mathilde Denis sera présente en Lituanie le week-end prochain, puis en Pologne le suivant pour disputer les deux derniers rounds de son championnat Européen; si le top 3 final semble hors de portée, la quatrième place du championnat n’est plus qu’à 13 petits points …

Un premier podium Européen pour Mathilde Denis
Retour