MXGP & Europe

WMX: Lotte Van Drunen & Charli Cannon engagées en Turquie

Il y aura deux nouvelles filles à surveiller sur le mondial féminin à l’occasion de la finale du championnat en Turquie, d’ici les 3 et 4 septembre.

En premier lieu, on assistera aux débuts de la jeune Lotte Van Drunen – enfin ! – en mondial féminin. La pilote Néerlandaise soufflera sa 15ème bougie en août, et pourra donc de fait s’aligner sur le mondial féminin. Engagée sur le championnat d’Europe 125 parmi les garçons, Lotte Van Drunen s’est faite remarquée à Lommel en intégrant un top 10 de manche au milieu des meilleurs pilotes masculins du moment. Lotte s’alignera sur la finale du mondial Féminin en Turquie au guidon de sa 125, avant de faire sa transition à la 250 à l’intersaison pour disputer l’intégralité du mondial WMX en 2023.

Lotte débarque sur le mondial Féminin, au guidon de sa 125, en Turquie ! @Fullspectrum.media

Les Duncan, Papenmeier,  Van de Ven, Valk, Van der Vlist & compagnie n’ont qu’à bien se tenir. Les ténors du WMX voient la relève arriver avec Van Drunen et ces dernières savent très bien que la petite Lotte risque de rapidement leur donner du fil à retordre. « Lotte n’a presque jamais roulé avec des filles car il n’y a pas de championnat pour elles dans ces catégories-là. Quand elle arrivera sur le mondial, elle sera devant tout de suite, on le sait, et on s’y attend » nous confiait Livia Lancelot au Portugal. La team-manager de l’équipe Honda 114 Motorsports a d’ailleurs dégoté une pilote qui pourrait bien faire partie – elle aussi – de la prochaine relève: Martine Hughes. La jeune Norvégienne réalise sa première saison sur le mondial féminin cette année et compte déjà 4 top 5 de manche, dont un podium, et pointe 8ème du championnat après 4 épreuves.

Autre pilote qu’il faudra suivre et qui fera ses débuts en mondial féminin, l’Australienne Charli Cannon – 17 ans – qui a remporté toutes les manches de son championnat jusqu’à présent et ce, pour sa première saison au niveau national. Charli pourra compter sur le soutien de l’équipe JK Racing Yamaha, qui fait évoluer Lynn Valk sur le WMX cette saison, ou encore Adrien Petit sur l’Europe 125. Fortement inspirée par sa « voisine » Néo-Zélandaise Courtney Duncan, Charli Cannon se rendra à Afyonkarahisar les 3 et 4 septembre prochains pour disputer la finale du mondial Féminin, et pourquoi ne pas tenter de taper dans l’oeil de quelques teams-manager pour la saison prochaine. Tout comme Lotte Van Drunen, Charli évolue aussi contre les garçons en Australie, et elle a récemment décroché un top 15 en MX2 à Coffs Harbour, face à des pilotes de la trempe de Wilson Todd, Nathan Crawford ou encore Bailey Malkiewicz, qui ont tous trois évolué sur le mondial MX2 ces dernières années.

Charli Cannon traversera l’océan Indien pour se mesurer aux meilleures pilotes WMX @Foremost Media

Amputé d’une épreuve suite à l’annulation de la finale prévue à Oman, le mondial féminin ne compte plus que 5 rounds cette année, et 4 se sont déjà disputés. Saint-Jean d’Angely devait également organiser une épreuve du mondial WMX, mais cette dernière a été rapidement remplacée par la blu Cru Cup. Qui dit épreuve(s) en moins, dit chance(s) en moins de reprendre des points au championnat; voilà qui fait les affaires de la Néerlandaise Nancy Van de Ven, qui débarquera sur la finale en Turquie avec la plaque rouge et 25 points d’avance sur sa première concurrente – et homologue – Lynn Valk. C’est Shana Van der Vlist (-38) – une autre Néerlandaise – qui complète le top 3 provisoire.

Courtney Duncan – qui a remporté les trois derniers titres – n’est plus en course pour la couronne mondiale en 2022, ayant loupé le Portugal et la Sardaigne sur une blessure à l’épaule contractée lors des essais d’Agueda. Pour Nancy Van de Ven, la consécration est proche. La pilote Néerlandaise court après le titre mondial depuis 10 ans, et compte déjà quatre places de vice-championne (2016, 2018, 2019, 2020 et 2021).

WMX: Lotte Van Drunen & Charli Cannon engagées en Turquie
Retour