MXGP & Europe

Calvin Vlaanderen: « Des années de dur labeur, j’en ai rêvé »

Images: Yamaha Racing

Calvin Vlaanderen n’était jamais monté sur un podium en MXGP depuis son arrivée dans la catégorie en 2020. Ce week-end, le pilote Gebben Van Venrooy Yamaha a signé son premier doublé en Sardaigne après avoir dominé la huitième épreuve de la saison de bout en bout. Le pilote Sud-Africain avait remporté son seul et unique GP en MX2 en Indonésie, en 2018. Quatre ans plus tard, c’est chez les gros bras que le garçon s’illustre et créé la surprise.

Calvin Vlaanderen – en conférence de presse à Riola Sardo: « Je ne sais pas quoi dire, je suis sans voix. C’était un week-end parfait, j’ai été premier à chaque fois, lors des essais chronos, de la manche qualificative, des manches. Des années et des années de dur labeur, j’en ai rêvé d’un jour être un vainqueur de grand prix en MXGP. Être ici, c’est un rêve qui devient réalité, j’aimerais juste que ma famille soit présente avec moi pour célébrer avec eux.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à être aussi fort lors des manches. Quand je suis passé troisième en première manche, j’ai vu que Jorge et Tim étaient loin devant. J’ai juste essayé de faire de bons tours et finalement, j’ai vu que j’étais en mesure de les rattraper. Une fois que je me suis rapproché d’eux, je me suis senti moins fatigué car j’ai eu un élan de motivation pour aller chercher la victoire. En seconde manche, c’était une autre histoire. J’ai pris la tête plus rapidement, j’avais de bonnes traces, un bon rythme, je signais de bons tours. J’ai vu que Glenn était à 6 secondes derrière, qu’on avait des chronos similaires et donc j’ai fait en sorte de maintenir ma vitesse. Je suis très heureux de gagner ces deux courses.

Calvin Vlaanderen a survolé l’épreuve de Riola Sardo, en s’imposant dans les deux manches alors qu’il n’avait auparavant jamais terminé sur un podium de GP en catégorie reine !

Je pense que tout a commencé dès la semaine qui a précédé le GP de Riola. Mentalement, le fait de croire en ses chances de victoire est très important dans ce sport, surtout à ce niveau. Et en arrivant à Riola Sardo, j’ai honnêtement cru, pour la première fois de ma carrière, que je pouvais gagner en MXGP et c’est un sentiment vraiment dingue. J’étais en confiance et aujourd’hui, j’ai montré que j’étais en mesure de gagner.

En ce qui concerne la châleur ce week-end, je pense que c’est surtout dans la tête. Il ne faut pas te focaliser là-dessus. Mentalement avant la course, tu dois te dire que tu es fort, plus fort physiquement que les autres pilotes. Ca démarre là. Hier, j’ai bien gêré la chaleur. J’ai grandi en Afrique du sud et je suis habitué à des températures plus elevées que la plupart de mes concurrents. Ça m’a donné un avantage mais je vis en Europe depuis 10 ans et le corps s’adapte à son environnement.

Concernant le Motocross des Nations, j’ai une revanche à prendre depuis quelques années mais on verra la composition de l’équipe. Glenn avait signé le doublé à Red Bud mais moi, j’ai rencontré des problèmes avec mes yeux. Je veux y retourner, et en tant qu’équipe on a une revanche à prendre et on veut gagner de nouveau. »

Calvin Vlaanderen: « Des années de dur labeur, j’en ai rêvé »
Retour