Jeffrey Herlings “Je n’ai pas encore la vitesse”

Jeffrey Herlings “Je n’ai pas encore la vitesse”

Jeffrey Herlings n’a pas encore trouvé le chemin de la victoire en ce début de saison 2021. Dans le coup aux points – puisque actuel second du championnat – le pilote Red Bull KTM n’a pas vraiment été en mesure de venir inquiéter Tim Gajser ou Antonio Cairoli lors de ces deux premiers weekends de course. Après deux saisons manquées cause blessures, Jeffrey Herlings approche la nouvelle saison avec une mentalité différente. S’il ne cache pas son manque de vitesse, Jeffrey Herlings garde en tête l’arrivée des prochaines courses de sable …

Jeffrey Herlings – en conférence de presse: “Le but cette année, c’est d’être sur le podium. À chaque fois, on est là pour essayer de gagner et cette année, je veux juste monter sur le podium. Par le passé, on a vu qu’être sur le podium chaque weekend permettait d’être très proche du titre en fin de saison.

La première manche de Matterley de ce weekend a été correcte, la seconde, rien de très impressionnant mais je n’ai pas encore la vitesse. Je peux avoir la vitesse pendant un tour dans la matinée, mais pendant les courses, je galère encore un peu. Ce n’est pas comme si j’étais vraiment très loin du rythme, je crois que je termine à 15 secondes dans les deux manches, par là. Sur une manche de 35 minutes, ça veut dire que je ne suis pas trop loin du rythme mais je ne veux pas tout risquer maintenant, je veux juste rouler, rouler, m’améliorer et j’espère que d’ici quelques semaines je pourrai me battre avec les gars pour la gagne. Je n’ai pas été en mesure de le faire pour l’instant, mais on essaye de s’améliorer semaine après semaine.

J’aimerais pouvoir vous dire quand je serai de retour à ma vitesse de pointe. J’aime le tracé de Maggiora même si ce n’est pas mon tracé favori. Bientôt, on ira sur des tracés qui me correspondent mieux comme Kegums, Lommel, OSS, et ça devrait mieux me convenir. Je pense que ce dimanche, on aurait pu avoir plus de trajectoires sur la piste mais finalement, c’était un tracé très, très rapide. En seconde manche, il pleuvait un peu et ça a rendu le tracé très glissant. J’ai vu des pilotes devant moi faire des grosses erreurs, je me suis dit “Wow, ça fait peur”, je ne voulais pas que ça m’arrive. J’étais satisfait de ma position en seconde manche.

Je pense au championnat, c’est un championnat très long, mais en même temps, très court. On est fin juin, on a fait deux épreuves, mais d’ici 5 mois on aura fait 18 épreuves. On ne peut pas se permettre de se blesser, il faut s’assurer d’être présent chaque weekend.”

Photos: KTM / Ray Archer

Médias