Jett Lawrence “J’ai joué la carte de la sécurité”

Jett Lawrence “J’ai joué la carte de la sécurité”

Vainqueur à Fox Raceway, second à Thunder Valley, et de nouveau second à High Point, l’Australien Jett Lawrence fait preuve d’une très belle régularité en ce début de saison d’outdoor 250; une régularité qui lui permet de maintenir son statut de leader du championnat tout en augmentant son avance aux points sur Justin Cooper à l’issue de la troisième épreuve du championnat, malgré une victoire surprise de Jalek Swoll ce weekend.

Jett, sur le podium, tu as parlé du fait que tu as réalisé que tu n’avais pas le rythme pour aller chercher Justin Cooper en seconde manche. Comment t’es-tu développé mentalement – en seulement deux ans – pour être en mesure de réaliser ça, au lieu de tenter de jouer la gagne à chaque fois ?

On garde toujours un œil sur certains pilotes, et évidemment, Justin Cooper était en tête en seconde manche et il avait un peu d’avance. Je me suis dit que c’était possible de le rattraper si j’arrivais à faire de bons temps au tour et à réduire cet écart pour au moins lui mettre la pression. À chaque tour, j’ai continué à regarder où il était, jusqu’à ce que je m’empare de la seconde position. J’ai perdu du terrain. J’attaquais quand même pas mal, car il était à fond en deuxième manche et il avait un très bon rythme. J’avais aussi un bon rythme, mais ce n’était pas suffisant.

J’étais coincé dans cette zone étrange, dans le no man’s land. L’écart était tel que je pouvais choisir d’essayer de tout donner pour le rattraper ou je pouvais me relaxer et rester là où j’étais. J’ai fini par jouer la carte de la sécurité et j’ai pris la deuxième place. Au moins, j’ai encore gagné quelques points sur lui au terme de la journée, donc je prends cette deuxième place. Si je continue de trop attaquer à chaque fois, je vais finir par terre.

Voilà pourquoi j’ai fini par prendre cette décision, et j’ai bien l’impression que c’était la bonne ce week-end.

C’est ta première fois à High Point. Dans la première manche, il pleuvait un peu. La piste semblait un peu grasse au début, puis ça a changé en fin de journée. Comment as-tu trouvé le tracé de High Point, pour une première ?

C’était vraiment une piste de malade. Ça ressemblait plus à un tracé européen avec tout ce dénivelé. C’était une piste délicate, surtout avec la pluie. Il fallait savoir où ça allait devenir glissant, où ça allait accrocher, surtout avec toute cette sciure qu’ils ont ajouté cette semaine. C’était une piste vraiment fun que j’ai vraiment apprécié. Si tu n’étais pas dans le coup et que tu n’avais pas un bon sens de l’équilibre, c’était un cauchemar.

Quel est la pancarte la plus folle, ou la meilleure que tu ai vu ? Comment as-tu choisi le vainqueur du maillot ?

Il y avait des pancartes vraiment folles ce weekend. Jacob Hayes et Kayla Mead ont pris des photos des pancartes pour être sûrs d’en sélectionner une vraiment bonne. Il y en avait vraiment des cool, avec des lumières, et d’autres trucs vraiment dingues. C’était vraiment top de voir ça. C’était difficile de choisir qui allait gagner le maillot, mais nous avons fini par prendre une décision en désignant un vainqueur, et je pense que c’était une très bonne décision.

Médias