MXGP & Europe

Le team Red Bull KTM à l’assaut de la saison 2024


Championne en titre dans au moins l’une des deux catégories et ce, pour la huitième année consécutive en 2023, l’équipe Red Bull KTM abordera la nouvelle saison de mondial avec la même équipe que la saison passée.

Les courses de pré-saison, quelques testings et les dernières phases de préparation attendent les pilotes Red Bull KTM avant le Grand Prix d’Argentine, le 10 mars, première des 20 épreuves du calendrier MXGP 2024.

Tous les yeux seront rivés sur les progrès du champion du monde MX2 en titre, Andrea Adamo, car l’Italien de 20 ans vise à devenir le quatrième pilote depuis le début de la dernière décennie à remporter deux titres de champion du monde MX2, sur les traces de Marvin Musquin, Jeffrey Herlings et Jorge Prado. Comme en 2023, Andrea sera accompagné de son coéquipier Liam Everts, âgé de 19 ans, qui a remporté quatre grands prix de son premier mandat en tant que pilote d’usine KTM. Le pilote Belge cherchera à augmenter son compteur de victoire afin d’être à la hauteur de son impressionnante régularité. Enfin, Sacha Coenen est à nouveau le troisième représentant de l’équipe; le jeune espoir de 17 ans a montré vitesse et potentiel en 2023 et la nouvelle saison sera une occasion pour Sacha de concrétiser.

En catégorie MXGP, Jeffery Herlings aura un objectif bien précis. En remportant quatre victoires de grand prix de plus l’an dernier, le Néerlandais a confirmé son statut de pilote de Grand Prix le plus décoré de tous les temps; notons qu’il a remporté ses 103 victoires avec le groupe KTM. Le Néerlandais de 29 ans ne manquera pas d’étoffer ce palmarès alors qu’il vise un sixième titre mondial, ce serait son troisième sacre en catégorie MXGP.

Pssst ! l'article continue ci-dessous :)

Jeffrey, tu as décroché le record de victoire en mondial l’an dernier mais tout a déraillé en Allemagne. Est-ce une erreur de la part de vos adversaires de t’avoir mis de côté depuis ?

Difficile de savoir ce que les autres pilotes pensent de moi, mais je suis sûr qu’ils savent que lorsque je suis en pleine forme, je suis capable de gagner des courses; je l’ai montré régulièrement au cours des quinze dernières années. J’en ai gagné pas moins de quatre l’année dernière et je suis monté à plusieurs reprises sur le podium. Quand je suis en pleine forme et à 100%, je peux gagner… même si c’est toujours  plus facile à dire qu’à faire !

Tu entames ta 15ème saison avec Red Bull KTM; c’est la maison pour toi ?

15 ans, c’est dingue. 15 ans avec l’équipe Red Bull KTM ! Et même avant de les rejoindre, je roulais déjà sur une KTM sur le championnat d’Europe. Je ne sais pas combien de personnes ou de pilotes peuvent dire qu’ils ont passé autant de temps avec la même équipe. C’est vraiment spécial. Je suis vraiment heureux d’être chez KTM en 2024, mais aussi pour la saison prochaine. Je n’aurai que 30 ans l’an prochain, alors on verra bien ce que l’avenir me réserve. J’espère pouvoir maintenir cette entente avec le groupe; on est bien ensemble et c’est ce qui compte.

Qu’est-ce que tu penses de la nouvelle 450 SX-F ?

On est en train de tester des pièces et de revoir certaines choses en ce moment, parce qu’en seconde moitié de saison 2023, j’étais blessé et je ne roulais pas, et donc je n’ai pas vraiment eu l’occasion de faire tout ce testing. Pour l’instant, tout se passe bien et je suis très content de la moto. J’en étais déjà content la saison dernière, mais je pense qu’on est en mesure de l’améliorer encore. Nous avons encore des petits trucs à revoir mais on est en bonne voie. On ne sera pas vraiment où on en est avant que les courses ne débutent, mais d’après mon ressenti du moment, les choses se présentent plutôt bien.

Liam, tu as été régulier en 2023. Quel est le principal point sur lequel tu veux t’améliorer cette année ?

Je veux être encore plus régulier ! J’ai perdu beaucoup de points lors de certaines épreuves la saison dernière, comme au Portugal, donc je dois vraiment minimiser ces erreurs et mieux gérer les week-ends qui sont plus difficiles. Évidemment, il y a toujours des améliorations à faire au niveau du pilotage, mais aussi au niveau de ma personnalité et de ma mentalité. Je pense que si j’arrive à régler cet aspect de ma course et de ma saison, les résultats suivront. C’est mon principal objectif.

As-tu des attentes particulières au niveau de ta moto, au niveau du team, pour cette nouvelle saison ?

Ma seule réelle demande au niveau du team et de la moto, c’était de travailler un peu plus sur les réglages pour rouler dans le sable. Même si j’ai gagné le GP d’Arnhem l’an dernier, j’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose et qu’il y avait beaucoup plus de potentiel. Du coup, on a travaillé dans ce sens au niveau des suspensions pour être en mesure d’utiliser davantage ma technique; on a fait quelques progrès à ce niveau là, donc c’est top.

Il y aura au moins deux nouveaux tracés au calendrier 2024. C’est important de voir de nouvelles pistes ?

C’est top. Quand on connaît les tracés, on connaît le moindre virage mais aussi les secteurs où on pense pouvoir s’améliorer, aller plus vite. On sait aussi les portions de piste sur lesquelles on était rapide et à l’aise par le passé. Rouler sur de nouvelles pistes, ça représente toujours un défi; il y a comme un reset qui se produit pour tout le monde, on se retrouve tous à égalité et les règles sont les mêmes pour tout le monde. La Chine, c’est sûr que c’est loin de chez nous, mais c’est aussi ça, rouler sur un championnat du monde !

Sacha, 2023 a été une saison classique pour un débutant : de la vitesse mais aussi beaucoup d’erreurs. Quelle a été la principale leçon apprise en 2023 ?

Je pense qu’il fallait simplement s’habituer à la moto et trouver de meilleurs réglages. Et puis, il fallait apprendre du format des Grands Prix : j’ai eu l’impression que les week-ends étaient longs !

Après avoir découvert les exigences de la catégorie, tu t’es endurci physiquement pour cette saison ?

La pub' permet de rester indépendant, et gratuit !

Oui, je voulais développer plus de force parce que ma petite taille fait qu’il n’est pas facile de manier la moto pendant toute une manche en grand prix, mais nous avons aussi travaillé sur la moto et les réglages pour y parvenir et pouvoir rouler plus proche de la limite sans la dépasser.

Si tu devais choisir, lequel de tes coéquipiers te donnera le plus de fil à retordre cette année ?

Vraiment, ça ne me préoccupe pas trop ! La vérité, c’est que je veux battre tous les pilotes en piste, en particulier mon frère [Lucas] ! Lucas, c’est une référence pour moi en ce moment.

Andrea, pas de plaque numéro 1 pour toi en 2024 ?

Non ! Je vais m’en tenir au numéro 80 parce que je ne suis pas un grand fan du numéro pour l’instant. On verra à l’avenir, si on est en mesure de rouler avec cette plaque en MXGP !

Quelle est la principale amélioration recherchée pour la saison ?

Pour être honnête, des améliorations un peu partout. En 2023, j’avais l’impression d’être assez complet dans mon pilotage, c’est-à-dire que je n’étais pas mauvais dans beaucoup de domaines, mais pas super bon non plus dans d’autres ! Je voulais améliorer certaines choses comme les départs, la vitesse, la régularité. La condition physique était tout à fait correcte. L’objectif est donc d’élever le niveau, dans tous les domaines .

C’est un objectif personnel d’aller chercher le maximum de victoires en 2024 ?

Pour 2024, j’ai la même attitude que l’année dernière. C’est sûr que j’ai un titre à défendre et ça signifie que la mentalité est un peu différente, mais j’essaierai de prendre du plaisir tout en donnant le meilleur de moi-même à chaque course. Je veux être régulier, rester en un seul morceau, et de me battre pour le podium.

Le team Red Bull KTM sera présent lors des deux épreuves de l’International D’Italie, ainsi que sur le championnat d’Espagne (Talavera) et aux meetings internationaux en France, et au Royaume-Uni avant la première épreuve du mondial MXGP.

Le team Red Bull KTM à l’assaut de la saison 2024

Retour