Le titre de champion de France Espoirs pour Mathis Valin

Le titre de champion de France Espoirs pour Mathis Valin

Tandis que les Junior effectuaient leurs essais qualificatifs, les pilotes du Championnat de France Espoirs ont disputé ce samedi leur avant-dernière épreuve à Magescq. Les meilleurs jeunes tricolores se sont affrontés sur le sable landais. Une première pour nombre d’entre eux tant cette surface est peu habituelle sur le 24MX Tour. Fortes de leur expérience de l’an dernier, les équipes du Bud Racing Training Camp ont assuré une organisation sans faille, dans des conditions météos parfaites. Une belle répétition avant les Championnats Elite MX1, Elite MX2 et Junior prévus demain.

Carton plein de Valin en Espoirs.

Mathis Valin n’a pas attendu la dernière épreuve pour être sacré Champion de France pour sa dernière année en 85cc. Alors qu’il vient de fêter ses quinze ans, le Vendéen, vainqueur du Minivert 65cc en 2017, s’est offert à Magescq un nouveau doublé pour s’assurer le titre. Il réalise presque un sans faute puisqu’il remporte ainsi neuf des dix manches disputées et totalise 241 points sur 250 possibles. Comme souvent, son premier départ a été très moyen, en milieu de peloton, mais sa vitesse dans les premiers virages a été telle qu’il a pris les commandes avant la fin de la première boucle. La seconde course a été une formalité puisqu’il a réalisé le holeshot, a mené de bout en bout, pour terminer avec plus d’une minute d’avance alors qu’il a assuré. Il se peut qu’il s’essaye au Junior à Villars-sous-Ecot, la confrontation avec les frères Coenen est alléchante !

Derrière le pilote 737 Performance Gas Gas CBO, une lutte à trois se profile pour le podium. Actuellement second du classement et malgré de très bons essais chronos, Paolo Maschio (KTM) n’a pu empêcher son rival d’être titré. Il ne prend que la quatrième position de l’épreuve, la faute à un seconde départ particulièrement moyen. Lors de la première course, il s’est hissé en P3 dans le deuxième tour après une erreur de Lorenzo Siino (KTM), mais n’a jamais été en mesure de combler l’écart sur un excellent Mano Faure (Husqvarna). Trop en retard au départ de l’ultime course, il s’est positionné cinquième jusqu’à deux tours du drapeau où il a une nouvelle fois pris le meilleur sur Siino. Ce dernier a semblé dès les chronos beaucoup moins à l’aise que sur la terre. Il s’en sort néanmoins plutôt bien en roulant aux avants-postes des deux courses, les terminant en cinquième position pour un Top 5 final, tout en restant sur le podium du Championnat.

Le troisième pilote en lice pour le podium, Tom Brunet (Husqvarna), réalise la meilleure performance du trio en montant sur le podium. Malgré qu’il est eu du mal à s’engager et à trouver les bonnes traces en première manche, le pilote de l’Equipe de France a néanmoins assuré une bonne quatrième position. A l’inverse, il s’est rapidement mis dans le rythme de l’ultime round, profitant d’une chute de Mano Faure dans le troisième tour pour s’emparer de la seconde place et ne plus lâcher. Malgré tout, c’est bien l’autre pilote de l’Equipe de France, Mano Faure, qui s’adjuge la deuxième place de l’épreuve. A seulement 12 ans, le licencié au MC Cogolin réalise sa meilleure performance pour sa deuxième années dans la catégorie. Il a réalisé le holeshot lors du premier départ et a réussi à mettre suffisamment de rythme pour n’être devancé que par Valin, bien que Siino soit passé dans le premier tour. Auteur une nouvelle fois d’un excellent départ la course suivante, il a chuté en bout de vague puis a commis un autre erreur. Il a néanmoins réussi à remettre du gaz pour prendre le meilleur sur Siino et se classer troisième.

Qualifications du Junior.

Réunis dans un seul et même groupe, les pilotes Junior ont disputé leurs qualifications ce samedi. Comme toujours, les essais chronos déterminent la place d’entrée en grille si importante pour les manches de demain. Les jumeaux Coenen du team 9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki se sont rendus coups pour coups ! Lucas a tiré le premier en réalisant le meilleur temps dès son premier tour rapide. Mais au tour numéro sept, alors que la fin du temps approchait, Sacha a réalisé un tour quasi parfait, reléguant son frère à près de deux secondes. Marc Antoine Rossi (Tech32 KTM) signe le troisième temps des qualifications à 3,5 secondes du leader. Les pilotes du team VHR KTM Xavier Cazal et Nicolas Duhamel suivent avec un temps au tour supérieur au leader d’environ cinq secondes.

Un communiqué de presse Elite Motocross

Médias