France

Nat.125: La seconde épreuve de St. Mihiel annulée

Illustration: Gino Stefanni - Basly

Après une ouverture réussie du côté de Saint Chéron, les protagonistes du championnat de France National 125 se sont rendus dans la Meuse, à Saint Mihiel, pour la seconde épreuve de ce championnat. Malheureusement, et suite au manque de préparation de la piste, l’épreuve – qui devait se disputer en ce lundi de Pâques – a été annulée dimanche soir, et alors que les pilotes avaient fait le déplacement. À la dernière minute, une poignée de ces garçons ont tenté de se rabattre sur des courses de ligue aux alentours, et d’autres ont simplement plié bagage.

« La ligue roulait le dimanche », nous raconte l’un des animateurs du championnat de France National 125, qui restera anonyme. « C’était une catastrophe. De la poussière à ne plus rien voir, aucune préparation de tout l’hiver. Il y avait des doubles appels dans les sauts, des trous partout, ce n’était pas possible. Les délégués (délégué du National 125 + deux délégués de pilotes) ont fait le tour de la piste, mais l’organisateur n’avait pas d’eau à disposition, il n’avait que deux engins, quelques bénévoles … En concertation avec le représentant de la FFM, les délégués et les pilotes, il a été décidé de laisser la nuit à l’organisation pour préparer la piste au mieux. Ils devaient arroser, herser, décompacter, préparer une piste potable quoi. Ils ont bossé pendant deux heures sur la piste avec une mini-pelle, mais le problème, c’est qu’ils n’avaient pas de quoi arroser. Ils piochaient avec la mini-pelle dans une réserve d’eau, et arrosaient la piste avec le godet de la mini-pelle en question. Il y a des mecs qui viennent de loin pour rouler ici … Un gars comme Germain Jamet était à Castelnau-de-Levis pour l’Elite le dimanche, et il devait faire la route pendant la nuit pour venir à Saint Mihiel …. On a fait un vote a main levé, et du coup, la décision d’annuler a été prise dans la soirée. Faire déplacer des gens pour ça …  Que le terrain bétonne dans la journée et qu’il soit difficile de suivre avec l’arrosage, c’est une chose. Là, on arrive le dimanche matin, et c’était déjà comme ça. Tout le monde a eu la même réaction. Il faut mieux annuler que de lancer 4 tours. On achète des motos, on fait des préparations, on paye nos déplacements, on fait 800 bornes, on dépense 80€ d’engagement en se disant qu’on va quand même faire une course de championnat de France et on arrive là-dessus, il faut que ça change. J’avais l’impression de voir le terrain à côté de chez moi, en plein mois d’aôut quand je vais rouler à 18h en sortant du travail. Ce matin [lundi] j’ai appris que les mecs de la ligue 125 – qui devaient rouler avec nous – gueulaient aussi, qu’ils ne voulaient pas rouler, et que le câble qui actionnait la grille de départ avait été coupé en signe de protestation … On n’est pas des champions du monde, mais si ce championnat existe, il y a de bonnes raisons, des cahiers des charges, des règles. Rouler dans ces conditions, c’est ouvrir la porte à tout et n’importe quoi »

La seconde épreuve annulée, le championnat de France National 125 fera son retour à Berchères-les-Pierres le 30 avril prochain. Piqûre de rappel pour les retardataires, Bastien Guillaume est actuellement leader du championnat devant Renaud Renard et Germain Jamet.

 

Nat.125: La seconde épreuve de St. Mihiel annulée
Retour
error: Uh, Oh !?!