Quel avenir pour Ben Watson ?

Quel avenir pour Ben Watson ?

Alvin Ostlund, Brent Van Doninck, Alberto Forato, Thomas Kjer Olsen, Josh Gilbert, Ben Watson … Ils étaient une poignée à faire leur arrivée en catégorie reine cette saison.

Après avoir remporté deux grands prix sur le mondial MX2 en fin de saison 2020, Ben Watson décrochait son guidon d’usine chez Factory Yamaha MXGP pour la saison 2021. Seulement, et après une demi-saison, voilà que chez Yamaha Motor Europe, on n’est pas certain de prolonger le contrat du cadet des frères Watson pour 2022.

Ben Watson sortira-t-il des effectifs Yamaha en 2022 ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe Monster Energy Yamaha Factory Racing connaît une année bien maussade avec Jeremy Seewer, Glenn Coldenhoff et Ben Watson. Alors que Glenn continue de s’adapter à la Yamaha après 5 saisons sur une Autrichienne, le double vice-champion du monde Jeremy Seewer lutte contre le virus d’Epstein Barr et Ben Watson peine à trouver la régularité nécessaire pour jouer devant en MXGP. Après 11 épreuves, l’équipe Factory Yamaha ne compte que 2 podiums (1 pour Coldenhoff en Italie, 1 pour Seewer République Tchèque).

Les résultats de Ben Watson étonnent, car sa vitesse et son potentiel au guidon de la 450 ont été entachés par de mauvais résultats sur les tracés bétons comme Orlyonok et Afyonkarahisar. 21ème en Russie, Ben Watson a terminé 20ème du premier GP Turc, puis 16ème du second. Toujours plus à son aise dans le sable, le pilote Britannique a signé un top 5 à OSS, et plus récemment une 6ème place à Riola Sardo, en Sardaigne.

Sans surprise, c’est dans le sable que le pilote Britannique a signé ses meilleurs résultats cette saison

Après avoir rejoint Yamaha en 2018, son statut de troisième pilote de l’équipe Factory Yamaha était considéré comme la position idéale pour apprendre alors que Coldenhoff et Seewer portaient la pression de devoir ramener des résultats. Avec 13 manches hors du top 10, Ben Watson pointe actuellement 10ème du classement provisoire MXGP et Yamaha n’a toujours pas prolongé le contrat de son pilote pour un second mandat en 2022, alors que les plus récentes spéculations rapportent que sa place pourrait être prise par Maxime Renaux, actuel leader du championnat du monde MX2, la saison prochaine.

La probable disponibilité de Ben Watson pour la saison prochaine a déjà attiré l’attention d’au moins deux autres team, et sa récente prestation au Motocross des Nations de Mantova n’a fait qu’augmenter son attractivité pour les équipes tierces. Trouver sa place en catégorie reine n’est pas donné à tout le monde, et peu importe les résultats affichés sur le mondial MX2; demandez donc à Thomas Kjer Olsen (12e), Henry Jacobi (15e) ou encore Adam Sterry (24e).

La fin de saison sera décisive pour Ben Watson, comme pour de nombreux autres pilotes…

Via Adam Wheeler, adapté par dailymotocross.fr

Médias