Antonio Cairoli raccrochera au terme de la saison 2021

Antonio Cairoli annonce sa retraite sportive au terme de la saison 2021

Les discussions autour de la présence d’Antonio Cairoli en Mondial MXGP en 2022 touchent à leur fin.

Dès la saison prochaine, l’Italien délaissera sa casquette de pilote en mondial et s’efforcera d’apporter son expertise au groupe KTM pour lequel il évolue depuis plus d’une décennie. Antonio Cairoli a annoncé ses futurs projets lors d’une conférence de presse  avec la direction de KTM à Rome, aujourd’hui. La légende Italienne stoppera sa présence en mondial MXGP au terme de la saison 2021; une très grosse page du Motocross mondial est sur le point de se tourner.

Le pilote Italien va mettre un terme à une brillante carrière en championnat du monde au cours de laquelle il est devenu le deuxième pilote le plus décoré de l’histoire du sport et le plus grand pilote en provenance d’Italie. En 2010, Antonio Cairoli a offert à KTM son premier titre de champion du monde en catégorie reine (son quatrième titre mondial, le deuxième en catégorie MXGP). Il a enchaîné avec quatre autres titres – tous décrochés avec la 350 SX-F – avant de triompher à nouveau en 2017 avec la 450 SX-F.

Avec Claudio de Carli et son fidèle staff technique, Cairoli a été un pilier de l’équipe, de l’image et du programme de Red Bull KTM depuis cette première saison 2010. Antonio a toujours remporté au moins un Grand Prix au cours de ses 18 mandats en mondial …

Actuellement, Antonio Cairoli est toujours en course pour décrocher son très convoité 10eme titre de champion du monde. Cette saison, Antonio Cairoli a signé une victoire de GP et cinq podiums lors des neuf premières épreuves. Il est actuellement troisième du classement provisoire et compte seulement 29 points de retard sur le leader du championnat Tim Gajser. Rien n’est encore fait.

À partir de la saison prochaine, l’Italien apportera son expertise et aidera au développement au sein du groupe KTM, le tout dans le but de continuer à développer le sport pour tous les publics.

Tony Cairoli : “Ce n’est pas une décision facile. J’ai toujours dit que les chiffres et les statistiques ne signifiaient pas grand-chose pour moi. Je pense que c’était déjà un accomplissement pour moi et ma famille de gagner un championnat du monde, donc avoir eu une carrière comme celle-ci, c’est très spécial. Je pense que c’est le bon moment pour arrêter. Tout ce qui m’entoure me fait penser que c’est la bonne décision, et nous essayons toujours de gagner le titre cette année, donc la motivation est au rendez-vous pour ce défi. Je veux remercier tous ceux qui m’ont aidé et soutenu depuis que je suis arrivé en championnat du monde, et tout au long de ma carrière. Il y a eu beaucoup de visages et de noms et, bien sûr, toute l’excitation et l’amour des fans. J’ai eu le sentiment de faire partie de la famille KTM dès le premier jour et nous allons continuer à travailler ensemble, mais d’une manière différente. Il y a beaucoup plus à faire dans la vie après 2021, mais pour l’instant notre objectif reste très clair.”

Pit Beirer, directeur de KTM Motorsports : “Notre histoire a commencé de manière impressionnante car lorsque Tony est arrivé chez KTM, nous n’avions toujours pas remporté de titre dans la catégorie reine et nous développions également la KTM 350 SX-F, c’est comme s’il y avait deux défis à relever ! Gagner ensuite cinq championnats consécutifs et établir la 350 a été une étape importante pour nous. Au fil des années, la relation s’est resserrée et l’amitié s’est encore renforcée. Une grande partie de notre succès, tant aux États-Unis qu’en MXGP, est due à ces premières années avec Tony, à la confiance qu’il avait en nous et à sa vision de l’avenir. C’est quelque chose que nous n’avons pas oublié et que nous n’oublierons pas”.

Robert Jonas, vice-président de Motorsports Offroad : “Nous sommes très fiers d’avoir joué un rôle aussi important dans la carrière de Tony et d’avoir tant contribué au succès de l’un des meilleurs pilotes de motocross que le sport ait jamais connu. Lorsque nous avons commencé à travailler ensemble avec une moto qui était presque un pari pour le plus haut niveau du championnat du monde à l’époque, je ne pense pas que nous aurions pu imaginer le succès que nous allions rencontrer, et à quel point Tony allait marquer son empreinte en MXGP. Il a des fans dans le monde entier et certains des plus grands sont ici, à l’usine. Il sera étrange de ne pas voir le n°222 sur la piste la saison prochaine, mais sa passion pour le sport et son expérience seront toujours des atouts importants pour nous. L’histoire ne se termine pas tout à fait ici“.

Source: KTM

Médias