Dakar 2021 – Disparition de Pierre Cherpin

Dakar 2021 – Disparition de Pierre Cherpin

Tout juste quelques jours après le décès d’Hubert Auriol, un nouveau jour sombre pour la famille du Dakar.

Le pilote amateur Pierre Cherpin – qui avait lourdement chuté lors de la 7ème étape entre Ha’il et Sakaka – n’a malheureusement pas survécu et s’est éteint lors de son rapatriement en France.

Agé de 52 ans, Pierre Charpin devait se faire hospitalier à Lille des suites d’un traumatisme crânien; il avait déjà été opéré en urgence à l’hôpital de Sakaka suite à sa chute, et placé en coma artificiel.

L’an dernier, le Portugais Paulo Gonçalves avait trouvé la mort sur le Dakar – en Arabie Saoudite – lors de la 7e étape également ..

Dakar Rally

“C’est au cours de son transfert par avion sanitaire entre Jeddah et la France que Pierre Cherpin est décédé des suites de blessures consécutives à une chute survenue au cours de la 7ème étape Ha’il – Sakaka, le 10 janvier dernier.

C’est au km 178 de la 7ème étape que le pilote avait chuté aux environs de 13h00. Les secours dépêchés sur place par hélicoptère l’avaient rejoint alors qu’il était inconscient. Transporté à l’hôpital de Sakaka son bilan médical faisait état d’un traumatisme crânien grave avec perte de connaissance. Opéré en urgence en neurochirurgie, il avait depuis été maintenu en coma artificiel, son état étant demeuré stable tous ces jours derniers. Il avait été transporté par avion sanitaire de Sakaka à l’hôpital de Jeddah puis vers la France où il devait rejoindre l’hôpital de Lille.

Passionné de grands espaces, Pierre Cherpin effectuait son quatrième Dakar. Il avait fait connaissance avec l’épreuve en 2009, alors que le Dakar abordait pour la première fois le continent Sud-Américain. Il s’était engagé en tant que « malle-moto » et était revenu en 2012 toujours dans la même catégorie. Il avait les deux fois terminé l’épreuve. Engagé à nouveau en 2015, il avait dû abandonner sur casse de son moteur. Six ans plus tard, en 2021, c’est toujours dans la même catégorie devenue « Original by Motul » qu’il s’était inscrit, curieux d’aborder un nouveau continent. Il occupait au soir de la 6ème étape la 77ème place au classement général.

Grand amateur de voile, ce chef d’entreprise de 52 ans n’avait d’autres ambitions en effectuant le Dakar que de vivre une aventure, sans vraiment se soucier du podium : « je suis un amateur, je n’y vais pas pour gagner mais pour découvrir des paysages que je n’aurais jamais eu l’occasion de voir. Tout est grisant, rouler avec une moto de course, vivre sa passion, apprendre à se connaitre ».

A sa famille, à ses proches, à ses amis, toute la famille du Dakar présente ses condoléances attristées.”

 

Médias