Jeffrey Herlings “Je ne veux pas abandonner le championnat si vite”

Jeffrey Herlings “Je ne veux pas abandonner le championnat si vite”

Impressionnant, c’est le mot. Si on avait l’habitude de voir Jeffrey Herlings écraser la concurrence dans le sable, voir le pilote Néerlandais accrocher une seconde place à Lommel deux semaines après s’être fracturé l’omoplate relève presque de l’exploit. Dans la douleur, le pilote Red Bull KTM a repris de précieux points au championnat et profitera d’une pause de 4 semaines pour se refaire une santé après Kegums. Alors que les discussions autour du Motocross des Nations se font de plus en plus nombreuses, Jeffrey Herlings a annoncé qu’il comptait participer à l’édition 2021; qu’on se le dise.

Jeffrey Herlings – en conférence de presse : “Tout s’est bien passé. Lors des essais, j’ai obtenu une bonne place sur la grille. Lors de la première manche, je suis parti troisième au départ, puis j’ai pris la seconde place. Romain Febvre faisait une très bonne course et j’ai décidé de rester derrière pendant un moment. Je roulais à un bon rythme et j’avais de bonnes traces. Je voulais économiser mon énergie, et aussi m’économiser au niveau de l’épaule. Comme tout le monde le sait, je me suis fracturé l’omoplate et rouler 13 ou 14 jours après la blessure, ce n’est pas vraiment commun. […]

Je ne savais pas si j’allais être en mesure de tenir avec mon épaule parce que la piste était défoncée et exigeante physiquement, surtout pour nos épaules. À un moment donné, j’ai senti que je pouvais augmenter le rythme et j’ai réussi à dépasser Romain et à creuser un écart. Évidemment, Romain a chuté et ensuite il suffisait d’assurer tranquillement à partir de là. La deuxième manche s’est bien passée. Au départ, j’étais 4ème ou 5ème je crois, puis on est tombé avec Glenn Coldenhoff, il m’a pris la roue arrière et on est tombé tous les deux. On est reparti derniers, c’était vraiment dommage. Je me suis battu pour revenir à la 5ème place en 15 minutes je crois, mais ensuite je me suis éteint. Je ne voulais pas faire des grosses erreurs et tomber, je ne peux même plus lever mon bras à l’heure actuelle. […]

Faire 1-5, je pense que c’est une bonne journée pour moi parce qu’il y a une semaine je pensais que le championnat était plié. Maintenant, évidemment, je sais que je dois revenir sur les autres, mais 42 points, ce n’est pas si mal. Il y a encore beaucoup de courses à faire, donc il y a encore une option. […]

Pour l’instant, rouler ce n’est pas vraiment une bonne décision ! Je pense que j’ai perdu un championnat à 5 ou 6 reprises à causes de blessures. Je suis comme le trophée qu’on me donne sur le podium – je suis en verre ! C’est vraiment frustrant par moments, mais je pense qu’à l’heure actuelle, je suis encore dans une bonne position. Je ne veux pas abandonner le championnat si vite. Il faut juste continuer à se battre. […]

En ce qui concerne le MXDN, pour certains pays – et je ne veux pas dire de mal – mais dans le cas de Tim Gajser, difficile de gagner avec son équipe. Il n’y a pas de points pour le mondial MXGP, alors à  sa place je me dirais “pourquoi est-ce que j’irais aux nations ?”. Mais pour l’équipe de Hollande ou de France, elles sont capables de gagner, alors les pilotes ont une raison d’y participer. Je ne sais pas s’il y aura beaucoup de pilotes qui iront parce que c’est à la mi-saison. Si j’étais en tête du championnat et que j’avais une mauvaise équipe, je ne sais pas si j’y participerais moi-même. Heureusement, j’ai une équipe solide et j’espère qu’avec la Hollande on pourra se battre pour les premières places; je serai aux Nations ! […]

Images: Niek Kamper

Médias