Jett Lawrence “Je ne vais pas prendre la grosse tête”

Jett Lawrence “Je ne vais pas prendre la grosse tête”

Jett Lawrence a repris les choses là où il les avait laissées à Fox Raceway. Vainqueur de la finale de l’outdoor – son premier succès aux USA – la saison passée en Californie, le pilote Australien s’est adjugé la victoire de l’ouverture du championnat ce weekend. Auteur de deux grosses manches, Jett Lawrence devance Jeremy Martin et Justin Cooper et s’empare de la plaque rouge de leader du championnat.

Jett Lawrence – En conférence de presse:Ma journée s’est plutôt bien passée avec la pole aux essais. Mais comme je l’ai dit, n’importe qui peut faire un tour rapide, donc ça ne voulait pas dire grand-chose. Dans la première manche, je n’avais pas beaucoup d’espoir de monter sur le podium, mais j’ai fini par me frayer un chemin jusqu’à la troisième place, puis [Maximus] Vohland a eu un problème avec sa moto. J’ai fini par me retrouver second et je pouvais voir Jeremy Martin devant. J’ai un peu attaqué, mais je ne voulais pas en faire trop et commettre une erreur stupide. J’ai l’impression qu’avant, j’aurais tout donné et je me serai tiré une balle dans le pied. Là, j’ai gardé le même rythme et j’ai réduit un peu l’écart; c’était bon de savoir où il en était et où j’en étais.

Cette première manche a été un vrai soulagement. Je suis revenu de loin et je les ai tous rattrapés. Je pense que j’avais seize secondes de retard sur Max Vohland à un moment… Ça n’a pas enlevé la pression pour la seconde manche mais j’ai compris que je pouvais revenir pour les rattraper tous, même Jeremy Martin. Je savais que si je pouvais prendre un bon départ dans la deuxième course, je pouvais la gagner.

En seconde manche, j’espérais juste prendre un meilleur départ et au moins être dans le top 10, parce que je savais que je pouvais me frayer un chemin vers les avant-postes après la première manche. Je crois que je suis parti huitième ou quelque chose comme ça… je ne me souviens plus. Je suis remonté jusqu’à la troisième place et il m’a fallu un certain temps pour comprendre ce que les deux gars de Star Racing étaient devant. Ils étaient tous les deux à fond et je n’arrivais pas à m’approcher assez près pour voir leurs trajectoires. Jeremy Martin a fini par faire une petite erreur, et j’ai pu en profiter pour m’approcher suffisamment de lui pour voir ce qu’il faisait. C’est lui qui a le plus d’expérience dans la catégorie, alors c’est bien de pouvoir apprendre de lui.

J’ai fini par réussir à le déborder quelques tours plus tard, puis j’ai jeté mon dévolu sur Justin Cooper. Je l’ai rattrapé assez rapidement. Je pense qu’il a fait une erreur et j’ai réussi à le dépasser dans le même tour que Jeremy Martin, c’était top. Pala est une bonne piste, elle était technique aujourd’hui et je pense que ça m’a aidé. Je me suis vraiment bien senti sur la piste et je pense que si ça avait été sur n’importe quel autre circuit, ça aurait été pareil. Je me sentais vraiment en forme, j’ai travaillé dur et je suis heureux de voir que ça porte ses fruits.

Je voulais faire passer un message en conférence de presse et le dire [que je travaille dur], parce que je sais que je suis jeune. J’ai beaucoup de chance avec mon don actuel et la façon dont je peux rouler sur une moto. J’ai l’impression que la plupart des gens me voient surtout comme un gamin avec du talent, à la James Stewart. Je veux montrer que je ne me contente pas de faire de la moto sans m’entraîner dur. Je travaille comme vous pouvez le voir; j’ai un entraîneur, Johnny O’Mara. J-Mart le connaît bien, il nous met toujours une raclée sur un vélo. Je veux juste que les gens sachent que je ne suis pas une mauviette. Je ne roule pas sur la moto pour le fun et je ne me pointes pas le weekend en espérant que tout ira bien. J’y consacre du temps et je m’assure de le faire correctement afin d’obtenir des résultats comme celui de ce week-end.

C’est pour ça que je travaille principalement, pour obtenir de bons résultats et espérer repartir avec la plaque rouge. Je n’ai compris qu’après avoir franchi la ligne d’arrivée que j’avais gagné, c’était vraiment cool. J’ai travaillé comme un fou pour essayer de la décrocher. C’est cool de l’avoir enfin et maintenant Hunter ne peut plus me faire chier à propos de sa plaque rouge pendant le supercross [rires]. J’espère pouvoir la garder pour le reste de la saison. Je sais que J-Mart et les autres gars vont me rendre la vie dure cette saison. 

Je ne vais pas prendre la grosse tête, je ne vais rien changer mais je vais m’assurer de ne pas trop me mettre de pression sur les épaules à cause de la plaque rouge. Hé, c’est la même moto avec des fonds de plaques rouges. Ça n’a pas vraiment d’importance pour l’instant – ce qui compte, c’est de l’avoir toujours en fin de saison.”

Médias