Le coup de gueule d’Adam Jones

Le coup de gueule d’Adam Jones

Vainqueur du Dew Tour, 8 fois médaillé sur les X-Games, Adam Jones est une véritable icône de la scène Freestyle Motocross aux USA. En perte de vitesse ces dernières années après un véritable boom dans les années 2000, la discipline peine à retrouver de sa superbe alors que 2020 marquait une année blanche pour les Freestyleurs sur la scène internationale. En 2021, les X-Games font leur retour en Californie et se dérouleront à Slayground, la propriété d’Axell Hodges; mais encore fallait-il y être invité …  Depuis sa première apparition aux X-Games en 2004, Adam Jones n’a loupé que 4 fois l’évènement (2008-2014-2019 et 2020). L’ancien pilote Monster Energy n’a pas été invité aux X-Games 2021 et a décidé de rendre des comptes avec l’organisateur, visiblement largement influencé par son sponsor principal à la griffe verte … Elles sont loin, les belles années FMX …

Adam Jones – Instagram:

“Cher X-Games.

Merci de prouver une fois de plus que pour tous vos “contests”, il est plus important de faire plaisir à votre sponsor principal en invitant leurs athlètes. Attendez… Vous êtes sponsorisé par Monster Energy ? Parce que vraiment, j’ai du mal à savoir en regardant la liste des athlètes engagés … Il y a des gars qui travaillent dur, qui sont là depuis des années, et qui se présenteront prêts à faire de la perf’ … mais vous choisissez plutôt des mecs cool qui portent des casques de la bonne couleur.

En 2011, j’ai décroché une médaille d’argent… je n’étais même pas sur la liste des invités ! J’ai été appelé à la dernière minute parce qu’une fois de plus, quelqu’un s’est désisté au dernier moment. Une invitation de dernière minute, une dernière chance… pour une médaille d’argent !

En 2019… Il y avait 8 pilotes, et pas de remplaçant… J’étais en pleine forme, et je vous ai téléphoné tous les jours pour vous dire que je je pouvais rouler, ou même être un remplaçant. Deux riders ont fini par abandonner avant le concours, Tom Pages s’est blessé, Phil DeMelo s’est sorti lors d’un entraînement. Puis le week-end des X-Games, Taka Higashino revenait tout juste d’une blessure (il a quand même roulé de manière impressionnante, sans vouloir manquer de respect à Taka), Harry Bink avait franchement l’air de ne pas vouloir être là, et moi, j’étais assis dans mon canapé, en bonne santé et prêt à tout défoncer…. mais j’avais le mauvais casque et je n’ai jamais eu le feu vert pour venir rouler.

Une fois de plus, je me retrouve sur la touche à me demander combien de fois je dois faire mes preuves avant d’être considéré comme l’un de ces gars … […]

Adam Jones était aussi un athlète Monster Energy, mais ça, c’était avant …

Je vais continuer à m’entraîner comme un fou même si les X-Games ne sont même plus au courant que j’existe.

Juste pour mettre les choses au clair pour tout le monde, je ne dis pas que je devrais être là à 100%. Et je ne dis pas non plus que la majorité des riders invités ne devraient pas l’être. À mon avis, il y a 2 places à prendre la plupart des années… surtout récemment. Les 5 ou 6 premiers sont un cran au-dessus, et il n’y a aucun doute quant à leur place dans la compétition. Les deux derniers invités cependant sont ceux qui me font me poser des questions. Les invitations aux X-Games semblent massivement dictées par Monster Energy et c’est de plus en plus flagrant au fil des années. Sponsoriser des événements, c’est génial, c’est même nécessaire pour continuer à avoir un avenir dans le sport… Par contre, décider combien de casques à la griffe verte doivent être présents, c’est autre chose, et ce n’est pas juste.

Même si vous pensez que je ne mérite absolument pas d’être aux X-Games – ce qui me convient parfaitement si c’est ce que vous pensez vraiment – qu’en est-il de Clinton Moore ? Il serait vraiment difficile de justifier d’avoir invité un nouveau venu, et un gars qui n’est pas vraiment en forme ces dernières années, au lieu de Clinton … Mais je suppose que si les casques sont de la bonne couleur, c’est justifié !

Ce qui m’énerve vraiment, c’est qu’en raison du lieu ou sera organisé la compétition cette année, il y aura peut-être un parcours monstrueux à regarder. C’est une chance de faire en sorte que le FMX soit un truc de dingue à nouveau. Des runs rapides, des nouveaux tricks de la part de tout le monde… Ce serait vraiment cool ! Ce serait génial, et c’est tout à fait dans mes cordes ! Si je dois rester chez moi pour regarder des mecs rouler au ralenti autour d’un parcours de dingue juste parce qu’ils préparent des doubles flips et jouent avec leurs stabilisateurs de direction…. je vais finir par lâcher l’affaire.

Ce qui me frustre, c’est que je suis toujours le gars dont on dit “Mouai… on va donner une chance à quelqu’un d’autre”. Peu importe le nombre de fois où je fais du bon boulot, je suis toujours le dernier sur la liste. L’ami d’un ami, ou un gars avec le casque de la bonne couleur, prendra toujours ma place à chaque fois.”

Le premier pilote à poser un Cordova Flip en compétition; avant les variantes, comme ici, le Stripper Backflip

Médias