Motocross des nations; bientôt fixés ?

Motocross des nations; bientôt fixés ?

On en voit le bout. D’ici à la fin juillet, Infront Motor Racing devrait prendre une décision quant à savoir si le format du prochain Motocross des Nations permettra aux pilotes présents de marquer des points en championnat du Monde. Cette règle – controversée – pourrait permettre aux pilotes d’améliorer leurs positions dans le classement lors de ce rendez-vous annuel qui est cette année coincé entre le 10ème et 11ème GP de la saison: le 26 Septembre.

Ce projet a vu le jour l’an dernier à la fois comme un moyen de compter le Motocross des nations comme un grand prix supplémentaire, mais aussi pour s’assurer que les meilleures équipes et pilotes participent à l’événement qui est prévu du côté de Mantova, en Italie. La mise en œuvre de cette règle pose tout de fois une problématique de taille puisque certains pilotes ne pourront pas faire partie de l’équipe de leur pays, les équipes n’étant composées que de 3 pilotes par nation. De plus, certaines nations pourraient même ne pas être en mesure de participer à l’évènement, l’Europe essayant toujours de contrôler la pandémie de Covid-19.

“Nous sommes toujours en discussion. Deux possibilités sont toujours sur la table”, a commenté le PDG d’Infront Motor Racing, David Luongo. “Ce que nous voulons, c’est avoir les meilleurs pilotes disponibles pour le plus gros événement de l’année. C’est encore en discussion mais nous prendrons une décision dans le mois qui vient. Nous voulons vraiment que le Motocross des Nations revienne au calendrier et de la bonne façon, car l’année dernière, l’évènement a été annulé. Nous aimerions avoir beaucoup de public à Mantova et nous avons besoin que les fédérations sélectionnent leurs meilleurs pilotes. Nous discutons actuellement avec les constructeurs à ce sujet.”

Le dernier MXDN, c’était dans l’enfer d’Assen, en 2019 …

Lors du grand prix d’Italie à Maggiora le week-end dernier, les équipes cherchaient à obtenir des éclaircissements sur la question. L’engouement autour des Nations a été d’autant plus fort que, du côté de Red Bud le weekend dernier, les représentants de l’AMA ont discuté avec les équipes et les pilotes afin de confirmer l’inscription de l’équipe des USA aux Nations 2021. Depuis, les spéculations sur la composition de l’équipe Américaine vont bon train. La date prévue en septembre est bien plus favorable aux pilotes Américains, puisque l’épreuve se déroulerait seulement deux semaines après leur dernière course d’outdoor prévue le 11 septembre en Californie. Le créneau traditionnel des nations; fin septembre/début octobre, a toujours été un problème difficile à intégrer à l’agenda des pilotes américains qui – parfois très chargé – voyaient les Nations prendre place un mois après la dernière épreuve de leur championnat national.

“C’est une très bonne chose”, a fait remarquer David Luongo à propos de l’intérêt de l’équipe Américaine, qui pourrait être également précurseur du retour des Nations aux USA dès 2022. “Nous avons une très bonne relation avec les gars là-bas depuis quelques années maintenant. Nous l’avons vu avec les Nations 2018 à RedBud, et Roger De Coster s’est toujours engagé à amener une bonne équipe. Nous sentons qu’ils sont très motivés pour venir et rouler aux Nations, et nous pensons que nous serons de retour très bientôt aux États-Unis pour disputer le MXDN.” Toutefois, David Luongo n’a pas pu confirmer si RedBud serait la destination du troisième MXDN à se dérouler sur le sol américain depuis 2007. “Les Nations de RedBud étaient fantastiques, donc ils sont définitivement sur la liste des organisateurs pour 2022, mais il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit.”

Pour la France, la question de l’attribution des points et de la composition des équipes reste une inconnue de taille. Tom Vialle, Mathys Boisramé, Maxime Renaux et Thibault Benistant – pour la seule catégorie MX2 – sont tous les 4 prétendants aux victoires de manches et d’épreuves; hors de question pour l’un de nos Français de ne pas pouvoir prétendre aux points en grand prix à cause d’une non-sélection aux Nations. Vient alors la possibilité d’ajouter des Wildcards pour chaque nation; un véritable casse tête pour Infront Moto Racing, mais que le promoteur a promis de résoudre d’ici la fin du mois. Patience ….

Adam Wheeler / dailymotocross.fr

Médias