France

Nat.125: Romain Jacquiot s’impose à Rauville-la-Place

Image: Coralie Sarniguet

L’expérimenté Romain Jacquiot (2-1) vient de s’adjuger sa seconde victoire de saison sur le championnat de France National 125 ce week-end, sur le tracé de Rauville-la-Place. Vétéran de la catégorie, le pensionnaire du Moto Club Oyonnaxien est parvenu à reprendre quelques points au leader du championnat – Bastien Guillaume – ce dimanche dans la Manche. Deux victoires pour Bastien Guillaume, deux victoires pour Romain Jacquiot, une pour Germain Jamet, il reste encore deux épreuves à disputer alors que le duo de tête se détache clairement au championnat. Il ne faudra pas relâcher ses efforts à Iffendic et Miribel pour succéder à Gino Stefanni, champion en titre, qui connaît de son côté une saison noire et semée d’embuches.

Gino Stefanni aimerait bien rompre le sort cette saison … Illustration @Coralie Sarniguet

Du top 3 au championnat 2021, on ne retrouve qu’un seul pilote dans le top 10 actuel, Gino Stefanni – justement – qui a enchaîné les problèmes mécaniques, les chutes et les abandons, pour finalement pointer 7ème après 5 épreuves. Vice-champion l’an dernier, Axel Bruhaux a également connu son lot de revers depuis le début de saison de National 125, et s’est récemment séparé de son team – JR Racing – pour finalement terminer la saison chez 3RG Racing en tant que coéquipier de Bastien Guillaume suite à la blessure au genou de Victor Quiniou. C’est justement ce dernier qui terminait 3ème du championnat la saison passé, mais qui doit désormais se résoudre à observer ses concurrents depuis le bord de piste avec des croisés dans le sac.

Bastien Guillaume signe sa plus mauvaise manche de saison à Rauville -Illustration @Coralie Sarniguet

Bastien Guillaume, lui, fait justement son retour en piste cette saison après s’être blessé au genou l’an dernier et mène le championnat depuis la première épreuve mais, dans son rétroviseur, le pilote 3RG KTM voit Romain Jacquiot se rapprocher de nouveau ce week-end. Second à Rauville-la-Place après une victoire en première manche mais une seconde course compliquée lors de laquelle il sort pour la première fois du top 3 de la saison, Bastien (1-5) concède 6 points à Romain Jacquiot dans la Manche et aurait bien du mal à s’avouer satisfait de sa performance du week-end.

Débarqué de nulle part sur le National 250 – au guidon de sa 125 – à Fublaines, Jérémy Gritti avait signé une belle sixième place en région parisienne au guidon de sa petite Husqvarna deux temps, et a décidé de remettre le couvert sur le bon championnat, cette fois-ci ! Grand bien lui en a pris, puisque le pilote licencié au Moto Club Zamattio a signé son tout premier podium en championnat de France à Rauville-la-Place (8-2) ce dimanche. Avec 35 points au compteur sur l’épreuve, Jérémy Gritti termine égalité avec Lois Carlier (6-3) et Renaud Renard (3-6), mais monte sur la troisième marche du podium de journée grâce à son meilleur résultat lors de l’ultime débat.

Lois Carlier signe son premier podium de manche de saison ce week-end – Illustration @Coralie Sarniguet

Dans le top 10, on retrouve Paul Stauder (10-4), Axel Bruhaux (4-12), Nicolas Simonnet (5-11), Alex Acquistapace (11-7) et Julien Touze (12-8). À noter que les animateurs du championnat que sont Arnaud Zavettori (blessé), Dylan Chanavat (blessé) et Germain Jamet étaient absents ce week-end.

17, c’est le nombre de points d’avance que compte désormais Bastien Guillaume sur le tenace Romain Jacquiot, qui peut s’en vouloir d’avoir raté un duo de manche en début de saison. Solidement installé en troisième position, Renaud Renard compte 26 points d’avance sur Nicolas Simonnet, à la lutte avec Paul Stauder pour la quatrième place du provisoire.

Prochain rendez-vous pris à Iffendic pour un triple championnat de France National 125, 250 et 450 en date du 9 & 10 Juillet.

Romain Jacquiot – 1er: « Aux chronos, je fais le premier temps de mon groupe. En première manche, je ne pars pas très bien, vers la huitième place et à partir de la mi-course, je commence à remonter et j’arrive à revenir jusqu’en deuxième position; je me suis vraiment donné à fond jusqu’au drapeau à damier. En deuxième manche, je pars troisième et je parviens à doubler dans les premiers virages pour prendre la tête. Ensuite, j’ai creusé le trou et j’ai déroulé jusqu’à l’arrivée pour finir premier de la manche et de la journée. »

Bastien Guillaume – 2nd: « La piste était bijoux ! Je signe la pôle le matin aux essais libres et chronos avec un bon temps ! En première manche je pars 3ème, mais je passe rapidement en tête pour gagner la manche. En deuxième manche je fais un très mauvais départ, je me faufile et reviens 5ème en bloquant un peu derrière Paul Stauder, mais en signant le meilleur temps en piste ! Il y a 2/3 petits réglages à peaufiner mais il reste 4 manches et il faudra tout donner pour être champion ! J’ai un nouveau teammate à présent, je suis fier de lui avoir laissé sa chance vu la vitesse affichée aujourd’hui, malgré 2 chutes en deuxième manche. »

Jérémy Gritti – 3ème: « À la base, cette année j’y allais vraiment au feeling ! J’ai participé à un national MX2 [Fublaines] et avec Rauville, c’était ma deuxième course en National 125 ! Ça a plutôt bien commencé avec un second temps de mon groupe lors de la séance chrono ! Après, en première manche, je ne suis pas très bien parti et j’ai eu du mal à me relâcher. J’ai un peu lutté pour remonter à la 8ème place et je crève de l’arrière à 4-5 tours de l’arrivée, mais j’arrive à garder ma 8ème place. J’étais un peu tendu après la première manche, mon roulage du matin et celui de la première manche n’était pas du tout similaire ! En deuxième manche je décide de me placer un peu plus extérieur, je sors super bien de la grille et je passe rapidement 3 ! J’ai eu du mal à trouver l’ouverture sur le second mais j’ai réussi, sauf que je n’ai pas pu faire le trou, mais j’ai tenu jusqu’à l’arrivée ! J’étais fou ! C’est la première fois que je fais un podium de manche et un podium de journée en championnat de France ! Je ne m’y attendais pas du tout ! Je suis limite arrivé sur le podium torse-nu, quand j’ai entendu mon nom au micro, je n’y croyais pas ! Ça me fait plaisir, je prends de plus en plus de rythme. Je ne peux pas vraiment m’entraîner, du coup j’essaie de faire toutes les courses à proximité de chez moi ! Puis j’ai eu un sentiment de frustration l’année dernière, mon année s’est vite arrêtée à cause de problèmes mécaniques sur la moto ! Après mon résultat (6e) sur le national mx2 à Fublaines [en 125], j’avais vraiment envie de me prouver que j’étais capable de taper au moins un top 5 sur la journée ! Je tiens à remercier mes parents et mes amis en premier car ils me suivent et m’aident énormément ! Merci également à Éden Motors, 3as racing, RPM, Mc zamattio pour leur aide sur cette année ! »

Axel Bruhaux – 7ème: « Un très bon week-end pour moi, je repars enfin avec du positif et surtout de l’amélioration sur l’ensemble du week-end. Passé gravenchon j’ai décidé de stopper toutes mes collaborations; quand tu passes 70% de ton temps en semaine à préparer les courses pour ne faire aucun résultat, c’est extrêmement frustrant ! La fin de saison n’était même pas au programme mais Bastien m’a proposé de finir la saison avec 3RG. Tu ne peux pas refuser ça; j’étais super content de ce retournement de situation. Pour en revenir à ce week-end avec 4h de moto dans les jambes – une moto qui ne m’est pas inconnue car je roulais sur la même l’an passé mais la transition s’est jamais simple. Un chrono correct sans forcément être devant. Je sors 2ème dernière Renaud Renard en première manche, Bastien remonte me passe et je reste 3. À 5 mins de la fin j’ai mal géré les retardataires et Romain m’est remonté dessus avant de me doubler, mais je suis resté au contact sans chercher à attaquer plus que ça; c’était inespéré pour moi cette 4eme place, je n’y croyais même plus vu le début de saison … Content pour mon père aussi avec qui on a ramé cette année, et content de voir que je peux rouler devant. En deuxième manche, je pars moins bien, je chute une fois dans le premier tour et une seconde fois dans la manche. Hors du top 20 à chaque fois, j’ai donné de moi-même pour remonter 12eme. Ça entache la journée mais je préfère voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide. Je n »ai plus rien à prouver cette année à part rouler et prendre du plaisir. Je souhaite juste remercier mes partenaires personnels qui ont joué le jeu pour mon intérim 3RG, mes parents et mon père qui a passé encore du temps pour moi pour être dans les bonnes conditions, ma copine qui me soutient du mieux possible et c’est important et surtout Bastien et l’ensemble de la famille 3RG. »

Nat.125: Romain Jacquiot s’impose à Rauville-la-Place
Retour