National 250: Le doublé pour Romain Pape

National 250: Le doublé pour Romain Pape

S’il en est un qui avait à cœur de renouer avec la victoire après les galères du début de saison, c’est bien le pilote Berryli4ni Kawasaki Romain Pape. Troisième du championnat la saison passée, champion de France National 250 en 2018, le pilote Breton partait avec de l’ambition cette saison; décrocher un nouveau titre. Malheureusement, tout a rapidement déraillé pour le pilote Kawasaki.

Romain “Papé” (selon le speaker du jour), en route vers la pole des essais chronos …

Privé de sa victoire en seconde manche lors de l’ouverture du championnat à Montgueux pour avoir loupé le contrôle sonomètre d’un petit décibel, Romain avait ensuite été victime d’un abandon sur problème mécanique (embrayage) alors qu’il menait la seconde manche du côté de Gaillac Toulza. Si le championnat a rapidement glissé des doigts du pilote Breton, ce dernier a mis les choses au clair ce weekend en réalisant le weekend parfait: meilleur temps chronos, deux holeshots, tous les tours en tête, et deux victoires. On n’avait jamais vu un garçon aussi enjoué de passer un contrôle sonomètre en fin de journée. “Thumbs up”

En première manche, c’est donc Romain Pape qui sort en tête et emmène un certain pilote 737 Performance GasGas dans sa roue, Loris Levy. Calvin Fonvieille pointe en troisième position alors que le leader du championnat – Lucas Imbert – chute en début de course et pointe hors du top 15 dans les premiers tours. Le pilote New Bike Sete – coaché par Fabien Izoird – sortira une grosse remontée sur un terrain plutôt mono trajectoire pour sauver la plaque rouge.

Excellent départ de Loris Levy qui signe une très belle première manche; Romain Pape ne sera pas rejoint après avoir signé le holeshot.

Devant, Romain Pape creuse rapidement l’écart sur Calvin Fonvieille alors que Loris Levy s’accroche pour maintenir sa troisième position malgré la présence Germain Jamet, Bastien Inghilleri et Julian Bonnaudin dans sa roue arrière. À la mi-course, Lucas Imbert pointe déjà le bout de son nez dans le top 5 et se joint à la bataille avec Levy, Jamet, Inghilleri et Bonnaudin. Devant ce quintet, Calvin Fonvieille se retrouve seul en seconde position.

Calvin Fonvieille, dans le coup, mais trop loin pour inquiéter Romain Pape en première manche…

Loris Levy abdique face aux attaques de Lucas Imbert dans le 8ème tour après que le pilote New Bike Sete ait trouvé l’ouverture sur les garçons précédemment cités; une remontée éclair de la 15ème à la 3ème position en 8 tours. Dans les derniers tours, Loris Levy (7e) craque finalement sous la pression appliquée par Germain Jamet (4e),  Bastien Inghilleri (5e) et Julien Bonnaudin (6e). Le pilote du Motoclub de Brienon – Renaud Renard – s’adjuge la 8ème position devant Jeremy Bonneau (9e) et Lucas Robert (10e).

Second top 5 de manche cette saison pour Bastien Inghilleri à St Eloi

En seconde manche, le holeshot de Romain Pape est encore plus net; le pilote Kawasaki devance Julien Bonnaudin et Tino Basso dans les premiers virages, et les trois premiers tours. Partis en 5ème et 6ème position derrière Lucas Robert, Calvin Fonvieille et Lucas Imbert voient le pilote Breton prendre le large dès les premiers tours et ne tarderont pas à réagir.

Deux holeshot pour Romain Pape ce weekend…

Dans le 4ème tour, Lucas Imbert fait la jonction sur Tino Basso et Julien Bonnaudin après avoir débordé Calvin Fonvieille pour s’emparer de la seconde position derrière Romain Pape, mais le pilote Breton qui a profité d’un tracé dégagé à déjà pris une belle longueur d’avance.  Julien Bonnaudin part à la faute dans le 7ème tour et perd sa troisième position au profit de Calvin Fonvieille. Seulement 11ème de la première manche, François Doré – auteur du podium à Gaillac Toulza – se reprend en seconde manche et s’empare de la 4ème position dès le 9ème tour derrière Calvin Fonvieille; Lucas Robert complète alors le top 5.

Tino Basso (971) à la lutte avec François Doré (516) pour une place dans le top 5 en seconde manche …

Après la mi-course, plus rien ne bouge dans le top 5, et pourtant … Dans l’avant-dernier tour, et alors qu’il était solidement installé en tête, Romain Pape perd l’avant dans un virage. Le pilote Kawasaki repart rapidement mais voit Lucas Imbert fondre sur lui; la tension monte. On vous laisse imaginer l’angoisse des derniers tours au sein de l’équipe Berryli4ni. Finalement, et malgré la pression appliquée par Lucas Imbert, Romain Pape parviendra à aller jusqu’au bout pour s’imposer en seconde manche et s’emparer du doublé de la journée, pour deux petites secondes.

Romain Pape n’est pas passé loin de la correctionnelle en seconde manche …

Le trio de tête aura fait parler son expérience; Romain, Lucas et Calvin ont évolué sur un autre rythme tout au long du weekend. Lors de cette seconde manche, François Doré franchit la ligne d’arrivée en 4ème position a près de 50 secondes du leader, suivi par Lucas Robert qui place la seule et unique Honda dans les points du National 250 ce weekend.

Si le championnat reste hors de portée malgré le doublé, Romain Pape (1-1) savoure sa victoire du weekend qui permet d’effacer en partie les déconvenues des deux premières épreuves. Egalités aux points sur le podium de journée, Lucas Imbert (3-2) et Calvin Fonvieille (2-3) repartent de St Eloi avec le même écart aux points (4). Top 5 de journée pour Germain Jamet (4-6) et François Doré (11-4).

Lucas Imbert mène toujours le championnat de France National 250 …

Lucas Robert (10-5), Julien Bonnaudin (6-11), Bastien Inghilleri (5-13), Morgan Jacquelin (13-7) et Tino Basso (14-8) complètent le top 10 de journée.

13ème place de journée et premier top 10 de manche pour Kiliann Poll qui réalisait sa seconde course en National 250

Au championnat, et alors qu’il ne reste plus que deux épreuves à disputer (Glenac et Labarthe), Lucas Imbert et Calvin Fonvieille sont toujours à départager en haut du classement. Arrivé 7ème au championnat avant St Eloi, Romain Pape revient 3ème du provisoire après son doublé du weekend, mais compte toujours 34 points de retard sur Imbert, mission – presque – impossible. François Doré et Germain Jamet sont également au coude à coude pour la quatrième place provisoire. Mauvaise opération pour Maxime Sot qui perd deux positions au provisoire à l’issue de cette troisième épreuve, après un abandon en première manche.

Médias