Podium de manche pour Pauls Jonass à Orlyonok

Podium de manche pour Pauls Jonass à Orlyonok

Plus de quinze mois que Pauls Jonass ne s’était plus aligné derrière une grille de départ du mondial MXGP, et le pilote Letton a connu un véritable ascenseur émotionnel pour son retour en piste ce weekend à Orlyonok.

Après une très belle saison 2019 lors de laquelle il terminait 6ème du championnat du monde MXGP pour son premier mandat dans la catégorie – en signant 3 podiums de grands prix – Pauls Jonass avait connu un début d’année 2020 catastrophique. 18ème à Matterley Basin, puis 12ème à Valkenswaard, le pilote Rockstar Energy Husqvarna avait mis les bouchées doubles pendant le break imposé par la pandémie de Covid-19 pour retrouver ses places aux avant-postes. Malheureusement, ce dernier avait lourdement chuté à l’entraînement et s’était fracturé côtes et vertèbres; il avait été contraint de mettre un terme à sa saison et perdait son statut de pilote Factory chez Husqvarna en fin d’année suite à l’arrivée de Thomas Kjer Olsen aux côtés d’Arminas Jasikonis.

« Je sais que les gens m’ont oublié », nous confiait Pauls Jonass dans une interview réalisée en début d’année. Pourtant, le nouveau pilote Standing Construct GasGas n’a pas manqué de rappeler à tout le monde l’étendue de son talent en Russie. Tout avait pourtant bien mal commencé ce weekend avec la chute de Pauls Jonass au bout de la ligne droite de départ en première manche. Contraint à l’abandon à cause d’un réservoir d’essence endommagé, l’ex champion du monde MX2 (2017) a magnifiquement rebondi dans le second débat pour signer un podium de manche, 462 jours après sa dernière apparition en GP.

Un temps second derrière Antonio Cairoli en deuxième manche après un départ nettement moins malchanceux, Pauls Jonass a tenu tête à Romain Febvre, qui s’est envoyé dans les barrières dans le quatrième tour en manquant d’emmener le pilote GasGas avec lui. Jonass ne sera pas en mesure de contrer le retour de Jeffrey Herlings, ni celui de Tim Gajser. Quatrième à la mi-course, le pilote Letton profite de la chute – et de l’abandon – d’Antonio Cairoli pour s’emparer de la troisième place de la manche. La dernière fois que Jonass avait terminé dans le top 3 d’une manche de mondial MXGP, c’était en Turquie, en septembre 2019; autant dire une éternité plus tôt …

Auteur du quatrième meilleur temps en manche derrière Gajser, Cairoli et Herlings, Pauls Jonass se remet en confiance bien que le résultat final ne reflète pas la belle vitesse affichée par le garçon ce weekend. 8ème du GP (DNF-3), Pauls Jonass dispose de deux semaines pour préparer le GP de Matterley Basin, bête noire du pilote Letton qui n’a jamais intégré le top 10 de manche à Matterley Basin depuis son arrivée en mondial MXGP.

Pauls Jonass : « C’était tellement bon d’être de retour dans le paddock et de rouler à nouveau. C’est ma première fois sur la GASGAS et c’était à la fois très bien, et pas si bien que ça ! Malheureusement, lors de la première course, j’ai chuté dans le premier virage et j’ai endommagé mon réservoir et la moto a perdu du carburant. Je suis rentré dans les stands, et nous avons ensuite décidé qu’il était trop dangereux de continuer. Ça commençait mal, mais ensuite, dans la seconde manche, tout s’est bien goupillé. Ma moto était au top sur la grille de départ en métal, je suis parti en tête et j’ai fait une course sans erreur. J’aurais pu attaquer un peu plus fort, mais ce n’est que la première épreuve et la piste était un peu délicate, alors j’ai joué la carte de la sécurité. La première épreuve est terminée, un podium, et maintenant, place à Matterley Basin dans deux semaines. »

Médias