MXGP & Europe

Des nouvelles d’Ivo Monticelli

Des nouvelles d’Ivo Monticelli

Le nouveau coéquipier de Romain Febvre chez Monster Energy Kawasaki KRT n’a pas connu les débuts les plus calmes en Russie. Plutôt dans le bon rythme lors des essais chronos – signant le 10ème temps à 1.8 secondes de Jeffrey Herlings – la première manche d’Ivo Monticelli a rapidement tourné au vinaigre.

Parti dans le top 10, Ivo Monticelli profitera de la chute de Jorge Prado avant de parvenir à se défaire de Calvin Vlaanderen. Alors septième derrière Jeremy Seewer, le pilote Italien a chuté une première fois à la mi-course, chute qui lui vaudra de perdre deux positions. Reparti en fond de top 10, Ivo Monticelli s’est ensuite mis un gros volume dans une compression quelques tours plus tard, avant de se retrouver coincé sous sa moto.

Sonné, le pilote Italien a abandonné la manche et a préféré jeter l’éponge pour la journée afin de passer des examens médicaux. Ivo Monticelli n’a donc pas pris part à la seconde manche MXGP d’Orlyonok et repart de Russie sans point, mais avec un petit traumatisme crânien.

Ivo Monticelli: « La journée a bien commencé avec une dixième place aux essais chronométrés et j’ai pris un très bon départ en première manche. J’étais environ quatrième à l’entrée du premier virage, mais Pauls Jonass m’a percuté il était coincé dans ma roue arrière. J’ai fait un très bon premier tour et après dix minutes de course, j’étais septième. Je me sentais à l’aise et j’étais dans le bon groupe avec Jeffrey Herlings et Jeremy Seewer. J’ai fait une petite chute qui m’a fait perdre deux positions et j’ai commencé à avoir mal aux avant-bras. Puis j’ai chuté violemment dans une compression et je suis resté coincé sous la moto. Je n’ai pas perdu connaissance mais je m’en tire avec une petite commotion cérébrale et nous avons décidé de ne pas prendre le départ de la deuxième manche. Ce n’était pas un bon jour mais la vitesse était là, j’attend avec impatience d’être en Angleterre. »

Tout n’était pas tout noir pour l’équipe Monster Energy Kawasaki KRT en Russie puisque Romain Febvre – auteur du meilleur temps chrono en première manche – s’est hissé sur la troisième marche du podium de journée (2-6) malgré une erreur qui l’enverra hors de la piste, et dans les barrières, en seconde manche.

Retour
error: Uh, Oh !?!