Shaun Simpson dit stop aux grands prix

Shaun Simpson dit stop aux grands prix

« C’est le moment. »

Antonio Cairoli et Kevin Strijbos ne sont pas les seuls à disputer un dernier grand prix ce mercredi à Mantova, en Italie, à l’occasion du dix-huitième et dernier rendez-vous de la saison 2021. Shaun Simpson, le pilote britannique le plus décoré de l’ère 4 temps a également décidé de mettre un terme à une carrière qui aura débuté par plusieurs apparitions en tant wild-card en 2004, et qui aura finalement duré pendant 18 ans.

Le pilote Écossais de 33 ans a annoncé sa décision de stopper les grands prix à Mantova, à la veille de la finale de la saison 2021. Le triple champion britannique a remporté quatre GP en catégorie reine avec Yamaha et KTM et avait terminé 4ème du championnat du monde en 2015 alors qu’il évoluait au sein d’une équipe privée. Au cours des deux dernières saisons, Shaun Simpson a roulé au sein de sa propre équipe – SS24 KTM MXGP – mais il a manqué la majeure partie de l’année 2020 en raison d’une commotion cérébrale et d’une fracture des vertèbres, survenues lors d’une chute à Lommel en Belgique.

En 2021, Shaun Simspon a eu bien du mal à intégrer le top 10, mais il a tout de même démontré son expérience en terminant à la 7e place du Grand Prix de République tchèque.

L’émotion d’un podium au Motocross des Nations, en 2019. Farewell Shaun.

Bien qu’il s’éloigne de la scène internationale, Shaun Simpson prévoit de continuer à rouler au Royaume-Uni en 2022, à l’image d’un certain Tommy Searle. « Qu’est-ce que je peux dire ? C’est le moment« , a commenté le sympathique pilote Ecossais, « 2020 a été un désastre avec la pandémie, ma commotion cérébrale et ma blessure au dos, il était donc important de revenir et de prouver que je pouvais encore rouler au plus haut niveau. Je voulais clore l’histoire de la bonne manière et quand j’ai pris de bons départs, j’ai roulé dans le top 10 en MXGP cette année, surtout que la saison 2021 est peut-être la saison la plus relevée que j’ai connue jusqu’à présent en terme de vitesse; ça va vraiment très vite, et la compétition est très relevée. »

« Il va sans dire que je dois remercier de nombreuses personnes, tous ceux qui ont cru en moi, m’ont soutenu ou ont donné une chance à un jeune écossais qui voulait juste réaliser son rêve de rouler au sommet. L’histoire a été incroyable: parfois dure et douloureuse, mais c’est aussi tout ce que l’on peut attendre d’une carrière dans ce sport. J’ai voyagé dans le monde entier, rencontré beaucoup de fans, battu certains des meilleurs pilotes et passé des moments incroyables. »

Avec le départ d’Antonio Cairoli, Kevin Strijbos et Shaun Simpson, l’âge moyen de la catégorie MXGP va être revu à la baisse. Seuls Romain Febvre, Alessandro Lupino, Jose Butron, Glenn Coldenhoff, Arnaud Tonus et Jeremy Van Horebeek auront 30 ans ou plus en 2022.

Médias