Sulivan Jaulin tire sa révérence

Sulivan Jaulin tire sa révérence

Les années passent et les priorités changent; c’est également le constat qu’a dressé Sulivan Jaulin, qui vient récemment d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière de pilote.

Il faut sauter dans une machine à remonter le temps et faire preuve de pugnacité pour retracer le parcours sportif de Sulivan Jaulin en Motocross. Garçon au talent indéniable et au style inimitable, Sulivan Jaulin a d’abord fait ses armes sur les championnats nationaux, et c’est finalement en 2010 que le garçon explose sur la scène Européenne en terminant deuxième de l’Europe 125, et dauphin de Jordi Tixier. Cette même année 2010, Sulivan terminait second du Junior 125, toujours derrière Jordi Tixier, et quatrième du mondial 125 en présence d’un certain Joey Savatgy.

Sulivan Jaulin avec Raths Motorsports – 2019

Après une année d’Europe 250 difficile en 2011, et faute de moyens, la carrière de Sulivan Jaulin prenait un tournant différent de celle de ses concurrents Français bien connus de l’époque qu’étaient alors Ferrandis, Febvre, Lefrançois, Aubin ou encore Desprey. Sulivan s’expatriait et disputait alors des championnats nationaux en Allemagne ou encore en République Tchèque; triple champion de Tchéquie en catégorie MX2, champion de Supercross en Allemagne, on se souviendra notamment du retour de Sulivan Jaulin sur le championnat Européen en 2014 avec l’équipe Bud Racing Kawasaki pour remplacer Benoit Paturel, blessé. 

En 2014, avec Bud Racing

Au guidon de la 250 de la structure Française, Sulivan s’était imposé dès sa première sortie en Espagne (2-1) en devançant Steven Clarke, Adam Sterry, Brian Bogers ou encore Michele Cervellin. À cette époque-là, on retrouvait également des pilotes de la trempe de Ben Watson, Brent Van Doninck, Henry Jacobi, Thomas Kjer Olsen, Calvin Vlaanderen ou encore Pauls Jonass derrière les grilles de l’Europe 250; autant dire que les chemins des uns et des autres ont pris des directions diamétralement opposées depuis lors. Sulivan Jaulin avait signé 3 victoires de manche en cette saison d’Europe 250 en 2014, et terminait 7ème du championnat après une fin d’année compliquée.

Honda HRC, en 2015

En 2015, Sulivan Jaulin était devenu coéquipier éphémère de Tim Gajser chez Honda HRC en effectuant un remplacement sur le GP de Trentino, lors duquel il terminait en 22ème position (19-20). Honda HRC (Trentino, 2015), New Bike Sete Yamaha, Bud Racing Kawasaki, Pro Circuit Kawasaki (Genève, 2013), Kosak KTM, Pfeil Kawasaki, Sarholz KTM, Buksa KTM, Castrol MBC Suzuki et plus récemment Rath Motorsports, Sulivan Jaulin a jonglé entre différentes structures, et vadrouillé sur divers championnats nationaux ces dernières années. Après une dernière année de compétition sur l’ADAC MX Masters en 2019 et une blessure à la clavicule suivie de complications, Sulivan Jaulin a pris ses distances avec les compétitions pendant quelques temps avant de finalement annoncer mettre un terme à sa carrière sportive.

Bon vent a toi, Sulivan.

Sulivan Jaulin: « Voilà aujourd’hui il est temps pour moi d’officiellement mettre fin à ma carrière. Une longue route avec des hauts et des bas mais au final je n’ai aucun regrets ! Et aujourd’hui je ne serait pas là ou je suis sans se sport. Depuis que j’ai commencé la moto à 7 ans je n’ai vécu que pour ça. J’ai eu la chance de rouler sur d’excellente moto et de travail avec de très bons teams. J’ai réussi à gagner presque partout ou je suis aller. Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont aider durant ma carrière. Depuis mes débuts avec juste mon père et ma maman puis ensuite avec d’excellents team avec ma femme. Tout les teams et sponsors qui ont cru en moi, je me suis bien régaler ! C’est peut être la fin de ma carrière sportive mais je ne vais pas m’arrête de rouler et je suis sûr que l’on se croisera sur un circuit ! »

Médias