MXGP & Europe

Ben Watson « Je suis épuisé physiquement et mentalement »

Le bilan du second mandat de Ben Watson en catégorie reine n’est pas franchement celui que l’équipe KRT Kawasaki espérait, et pas celui espéré par le pilote Britannique non plus.

Lors du dernier tiers de la saison 2020 – qui marquera la dernière année de Ben Watson en catégorie MX2 – le garçon avait fait forte impression en signant ses deux premières victoires de grand prix et trois podiums d’épreuve. Résultats qui lui avaient valu d’être recruté par l’équipe Factory Yamaha MXGP pour effectuer sa saison de rookie en catégorie reine l’année suivante; une saison qui s’avèrera très correcte puisqu’il intégrera le top 10 d’épreuve à 10 reprises, et même un top 5 aux Pays-Bas. Quelques erreurs de parcours le verront toutefois sortir du top 15 à 5 reprises, ce qui expliquera sa 11ème place finale.

Au terme de la saison 2021, Ben Watson ne sera pas gardé chez les bleus, mais ne perdra pas son statut de pilote Factory pour autant puisqu’il deviendra coéquipier de Romain Febvre chez Kawasaki KRT.

Blessé avant le début de la saison, le pilote Français ne reviendra qu’en milieu d’année et Ben Watson devra, à lui seul, porter l’équipe Kawasaki KRT – reprise par l’ancien staff d’Ice One Husqvarna – lors des 10 premiers GP. Une tâche que Ben Watson aura bien du mal à accomplir. Sur les 17 GP disputés par l’officiel Kawasaki – il manquera l’épreuve disputée en Espagne – ce dernier n’intégrait le top 10 de journée qu’à 4 reprises avant de finir 12ème du championnat.

Ben Watson avait un regard plutôt critique sur sa saison 2022, qu’il espérait évidemment meilleure. » La douzième place finale n’est pas ce que j’attendais de moi et j’ai le sentiment d’avoir sous-performé, mais je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. » déclarait-il au terme de la saison «  Parfois, les choses n’ont pas fonctionné comme nous le voulions, mais c’est comme ça. Tout était nouveau pour moi et pour l’équipe ; ils voulaient faire de leur mieux pour moi et ils m’ont bien soutenu toute la saison ; ils se sont occupés de moi comme si j’étais le leader du championnat. C’était une nouvelle moto, non seulement pour moi mais aussi pour tout le monde au sein de l’équipe, et ça ajoute une dimension supplémentaire lorsque vous ne connaissez pas les gens et qu’ils ne vous connaissent pas non plus depuis très longtemps. »

« Je suis toujours en un seul morceau à la fin de la saison et avec KRT, on a appris pour l’avenir. Je n’ai pas géré la situation aussi bien j’aurai dû la gérer, mais c’est une expérience que je n’oublierai pas. Le team Factory KRT est l’un des plus gros teams et du coup, tout le monde a les yeux rivés sur vous. »

« J’ai réalisé une première saison solide en MXGP et je cherchais à construire sur cette base, à me développer et à m’améliorer. En regardant le classement final … J’ai fini douzième, ce dont je peux être fier, mais j’en voulais plus et avec le recul, je suis déçu de ce que j’ai accompli. J’avais beaucoup de pression, mais d’un autre côté, je me suis mis dans cette position. C’était difficile pour moi d’être le pilote numéro 1 alors que Romain était absent pendant la première moitié de la saison, mais c’est comme ça et à ce niveau, il faut l’accepter. La courte intersaison entre les saisons 2021 et 2022 n’a rendu la tâche facile à personne et tout a commencé du mauvais pied sans que ce soit la faute d’aucun d’entre nous. « 

« Je suis rentré chez moi après la dernière épreuve du championnat du monde en 2021 et je suis tombé vraiment malade ; je suis resté au lit pendant une semaine et j’ai presque fini à l’hôpital. Puis deux semaines plus tard, je me suis rendu en Belgique pour rouler et m’entraîner, et c’était à fond dès le premier jour pour être prêt pour la nouvelle saison. Maintenant, je suis épuisé physiquement et mentalement. C’était une année vraiment difficile et maintenant j’ai besoin de rentrer à la maison et de revenir à la normale ; j’ai besoin de calme, de voir ma famille, ma petite amie et de me ressaisir. »

Suite à ses résultats, Ben Watson ne sera pas sélectionné par l’équipe Britannique pour participer au Motocross des Nations; ce sont Tommy Searle, Dean Wilson & Max Anstie qui représenteront la Grande-Bretagne.

Ben Watson avait des équipes de choix pour briller en 2021 & 2022, mais ce dernier n’a pas réussi à trouver la recette pour performer dans une catégorie où les premières années sont décisives, tant les bons guidons sont rares. Avec une moyenne de 8.3 points par manche disputée en 2021, et 8.1 points en 2022, le pilote Britannique ne sera pas non plus gardé chez Kawasaki KRT au terme de la saison 2022 mais – pour 2023 – les prétendants au guidon Factory Kawasaki ne manquent pas. À commencer par Mitch Evans qui, lui, ne sera pas gardé par Honda HRC fin 2022, remplacé par Ruben Fernandez qui rejoint la structure officielle pour évoluer aux côtés de Tim Gajser pour ce qui sera son second mandat en catégorie MXGP.

Ben Watson « Je suis épuisé physiquement et mentalement »
Retour
error: Uh, Oh !?!