USA

Championnat du monde de Supercross: Les Emirats investissent

Championnat du monde de Supercross: Les Emirats investissent

Le nouveau promoteur du championnat du monde de Supercross – SX Global – a dévoilé non pas son programme, mais son plan financier pour son championnat, un plan pour le moins lucratif puisqu’il devrait permettre aux pilotes et équipes de se partager plus de 50 millions de dollars au cours des cinq prochaines années grâce à l’investisseur émirati Mubadala Capital, une société d’investissement détenue par le gouvernement d’Abu Dhabi, un investisseur qui gère la bagatelle de 243 milliards de dollars d’actifs. Son arrivée se veut déterminante pour le promoteur SX Global, qui vise à développer son championnat en organisant des épreuves à travers le monde entier dès que faire se peut.

Après le MXGP du Qatar, place au SX Mondial du Qatar ?

SX Global annonce que 250.000 $ de primes seront reversées par épreuve, ce qui en ferait alors le plus gros prize pool de l’histoire du sport; de quoi attirer du beau monde … À titre de comparaison, la catégorie 450 se partage 90.000$ par épreuve sur le Supercross US (réparties entre les 40 pilotes qui se qualifient pour le programme de soirée).

Pour l’heure, difficile de prédire quelles équipes et quelles pilotes s’engageront sur ce championnat. Chaque équipe engagée devra aligner deux pilotes en catégorie reine WSX (450cc), ainsi que dans la catégorie SX2 (250cc), et deux wildcards seront autorisés par événement afin d’offrir des opportunités aux pilotes locaux. 

La saison 2022 se disputera sur 5 épreuves qui seront organisées de septembre à novembre – le lieu de déroulement des épreuves n’a toujours pas été annoncé – avant que le championnat ne soit étendu à – minimum – 10 épreuves dès 2023. Il est entendu que des épreuves sont envisagées en Europe, en Asie, en Océanie, aux Etats-Unis, ainsi qu’au Moyen-Orient.

Au détour d’une discussion au SX de Paris, Chad Reed nous a fait savoir son intérêt pour le mondial de Supercross

Le championnat du monde de Supercross de cette année n’entrera pas en conflit avec le Supercross ou l’outdoor US, et très peu avec le mondial MXGP. Mais, à partir de l’année prochaine, le World Supercross championship commencera en juin et rentrera en conflit et avec le championnat de motocross US et avec le championnat du monde de MXGP qui s’étend jusqu’en septembre.

Dernièrement, le nouveau promoteur du mondial de Supercross – SX Global – a travaillé dans l’ombre afin de prendre le relais du promoteur américain Feld Entertainment, qui a choisi de se concentrer sur l’exploitation d’un championnat AMA autonome après avoir détenu pendant près de 20 ans les droits du championnat du monde dans un effort conjoint avec la FIM.

« Il existe une base de fans massive et une demande inexploitée pour le supercross en dehors des États-Unis et, soutenus par le soutien financier et les ressources importantes de Mubadala Capital, nous avons l’intention d’alimenter tout cela, en apportant le sport dans de nouvelles régions grâce au championnat du monde le plus excitant et le plus lucratif de l’histoire du sport « , a commenté Tony Cochrane, PDG de la société SX Global. « Nous avons créé un modèle économique entièrement nouveau pour le supercross – un modèle qui met l’accent sur un soutien financier et des opportunités pour les pilotes et les équipes, des opportunités élargies pour le sponsoring et une expérience nouvelle pour les fans. »

Ce garçon-là aussi compte bien participer au mondial de Supercross …

L’objectif de SX Global – dixit le communiqué – est d’offrir aux fans une expérience nouvelle grâce à des formats de course uniques et à des innovations en matière de diffusion; les retransmissions pourraient inclure des caméras embarquées en direct, ainsi que des communications radio entre les pilotes et les équipes pour attirer les téléspectateurs.

« Alors que le Supercross aux États-Unis, actuellement géré par Feld Motor Sports, s’est fermement établie comme le championnat prééminent de ce sport, il n’y a pas encore eu de championnat mondial définitif dirigé par la FIM. Des événements très réussis sont organisés en Europe et en Australie en fin de chaque année. Cependant, ces événements ne sont actuellement liés à aucun championnat FIM et restent une opportunité inexploitée importante pour la crédibilité et l’évolution du sport. Il s’agit également d’une opportunité importante pour les pilotes et les équipes d’étendre leur influence et leurs perspectives financières.« 

« Au fil des ans, plusieurs tentatives ont été faites pour créer un véritable championnat mondial de supercross, mais aucune n’a abouti en raison d’un manque de financement et de ressources, d’un manque de relations mondiales et régionales et de divers autres facteurs« , explique Adam Bailey, promoteur du Supercross Australien. « Notre équipe possède l’expérience, les relations et l’expertise nécessaires en matière de supercross et d’événements internationaux, ainsi que le financement nécessaire pour faire de ce championnat mondial une réalité. »

Retour