Craig VS Lawrence VS Nichols – La guerre des nerfs ?

Craig VS Lawrence VS Nichols – La guerre des nerfs ?

Et si on vous disait qu’on arrive déjà à la mi-saison du côté du championnat de Supercross 250, côte Est ? En seulement deux semaines, les principaux acteurs dudit championnat ont disputé pas moins de 4 épreuves, sur les 9 que prévoit leur calendrier.

Après Indianapolis et le second succès de saison de Colt Nichols, on arrive clairement à identifier les principaux acteurs du championnat alors qu’on déplore également les blessures de deux d’entre eux: Austin Forkner et RJ Hampshire.

Le meilleur pilote Pro Circuit et le seul pilote Rockstar Energy Husqvarna sortis de l’équation; un top 3 se détache clairement du reste du plateau: Colt Nichols, Jett Lawrence et Christian Craig.

Michael Mosiman et Jo Shimoda – un peu plus en retrait en vitesse pure – ne semblent pas encore en mesure de venir jouer les devants à la régulière sur l’entièreté d’une finale, et le prochain objectif des deux hommes sera d’aller chercher le podium sans profiter des déboires de leurs adversaires; Jo Shimoda abondait d’ailleurs en ce sens en conférence de presse.

Au terme de la quatrième épreuve de la saison, on note un ascendant aux points pour Colt Nichols, mais surtout, une petite claque au moral pour Christian Craig, lisez plutôt.

Vainqueur de l’ouverture de saison, Christian Craig vient de se faire battre à deux reprises, et à la régulière, par son coéquipier Colt Nichols.

Côté statistiques, Christian Craig est le pilote avec la meilleure moyenne de position dans le premier tour (3e); il est également le pilote ayant mené le plus de tours jusqu’à présent cette saison (35 pour Craig, 25 pour Nichols, et 22 pour Jett Lawrence). Que tire t-on de ces statistiques ? Que même en partant devant, Christian Craig tombe sur des os. Ces os ? Colt Nichols et Jett Lawrence.

À Houston 3, Christian Craig a signé le holeshot en finale et pris le large avant de se faire rattraper, dépasser (x2), puis déposer par Colt Nichols qui signait alors son second succès de carrière.

Une première déconvenue pour le détenteur de la plaque rouge qui voyait double sous l’auvent Star Racing Yamaha le weekend suivant, puisque la 250YZF de Colt Nichols se paraît également de la plaque de (co)leader du championnat.

Ce weekend, Christian Craig a de nouveau pris un bon départ, coiffé sur le poteau par Colt Nichols qui signait là son premier holeshot de saison, mais, parti dans la roue arrière de son coéquipier en finale, Christian Craig n’a jamais été en mesure d’aller chercher, ni même inquiéter Colt Nichols.

 

L’histoire aurait pu s’arrêter là pour Christian Craig qui se voyait abdiquer pour la seconde fois face à Nichols, mais le vétéran n’a rien pu faire pour contenir le retour interstellaire de Jett Lawrence dans les derniers tours; l’Australien pointait pourtant hors du top 10 dans les premiers tours. On parle alors d’un déficit de 16 secondes comblé en seulement 12 minutes.

Revenu au contact de Craig dans le dernier tour, Jett Lawrence tentera un extérieur sur le pilote Yamaha à l’entrée des whoops pour le gain de la seconde position; le pilote Star Racing Yamaha écartera maladroitement sa trajectoire pour bloquer l’Australien; les guidons s’emmêleront et les deux hommes s’enverront tout droit dans les ballots de paille. Un incident de course qui privera les deux pilotes de podium au Lucas Oil Stadium au profit de Michael Mosiman et Jo Shimoda.

S’il est encore second du championnat à seulement 8 points de Colt Nichols au terme de ce nouveau weekend de course, Christian Craig semble avoir perdu l’avantage psychologique au championnat en plus de son statut de favori.

En deux épreuves, Christian Craig n’a pas été en mesure de contenir, ni d’aller chercher un Colt Nichols dans les bons jours. Rajoutez qu’un Jett Lawrence parti hors du top 10 est toujours en mesure d’aller chercher le pilote Star Racing Yamaha, et imaginez l’impact des deux déconvenues sur la confiance – Ô combien importante – de Christian Craig.

Colt Nichols sur son petit nuage, Jett Lawrence à la recherche des dernières pièces du puzzle, Christian Craig va avoir fort à faire ce mardi à Indianapolis pour inverser la tendance de ces deux dernières épreuves alors que les pilotes 250 de la côte Est entameront leur seconde moitié de championnat.

Images: Michael Antonovich

Médias