Dylan Ferrandis “Frustré de ne pas avoir pu tout donner”

Dylan Ferrandis “Frustré de ne pas avoir pu tout donner”

Dylan Ferrandis conforte son avance aux points à Southwick avec une nouvelle victoire d’épreuve; la 4ème de la saison. L’épreuve de Southwick n’a pas été de tout repos pour le Français. Après une première manche dominée de la tête et des épaules, la 450 YZF du leader du championnat a rapidement montré des signes de faiblesse en seconde manche; empêchant notre Français de s’exprimer pleinement en piste. Frustré, Dylan Ferrandis parvient tout de même à remporter la journée de Southwick et augmente son avance au championnat…

Dylan Ferrandis – en conférence de presse: “C’est vrai que je ne m’attendais pas à être aussi bon cette saison, mais maintenant, j’essaie de faire aussi bien chaque week-end, j’essaye de  gagner. C’est difficile de comparer la catégorie 250 et la 450. La concurrence est beaucoup plus relevée en 450 et il n’y a pas beaucoup de place à l’erreur. Pour l’instant, tout se passe bien. Je ne pense pas vraiment au championnat ou au fait de gagner des courses. Je prends les choses course par course, je fais de mon mieux et je vois où on en est la fin de la journée. Ça marche bien en ce moment et je vais continuer de faire comme ça. […]

Je ne pense pas que j’étais en mesure de rivaliser avec Eli Tomac en seconde manche. Il était vraiment à fond et roulait super bien. Je pense que j’aurais pu revenir sur Ken Roczen et essayer de le doubler dans le dernier tour. J’étais vraiment frustré de ne pas avoir pu. Je suis aussi un peu frustré parce que j’ai fait une petite chute. Sans ça, j’aurais peut-être pu dépasser Ken, je ne sais pas. À partir du quatrième tour, mon équipe m’a demandé de ralentir et de me contenter de la troisième place. Je n’ai pas vraiment écouté. Je voulais revenir devant et tenter de dépasser Ken, mais à la fin, ils m’ont tellement poussé à ralentir que je n’ai pas trop eu d’autres choix que d’écouter et de le faire. C’est vrai que c’était plus sûr pour la moto, on ne sait pas jusqu’où on peut aller dans ces conditions avec la 450. Je suis frustré de ne pas avoir pu tout donner sur la piste. Lors des dernières courses, j’ai donné tout ce que j’avais, et cette fois, j’ai connu une première manche relativement facile et en seconde manche, je n’ai pas pu aller jusqu’au bout. La bonne nouvelle, c’est que je gagne la journée, c’est le plus important. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. J’ai demandé à l’équipe de me le dire parce que ça va être très important de le savoir pour l’avenir. Je pense qu’Eli était vraiment en forme en seconde manche et qu’en essayant de le contenir, j’ai trop poussé la moto. Je n’étais pas assez fluide, j’utilisais trop l’embrayage, et la moto a chauffé. C’est important pour nous de savoir – pour l’avenir – combien de temps la moto peut tenir si elle fume. […]

Je travaille très dur, mais je ne suis pas le seul à le faire. L’équipe travaille tous les jours, les week-ends, les jours OFF. Ils ne comptent jamais les heures qu’ils font. Je suis là grâce à eux. Ils s’occupent du testing, de la moto, et de tout le reste. Donc, je ne suis pas tout seul. Pendant le Supercross, on s’est beaucoup battus pour que la Yamaha 450 soit enfin prête pour jouer la gagne, et c’était très dur. On a connu beaucoup de courses décevantes et on s’est vraiment battus pour que la moto soit au top et maintenant, on a enfin la moto pour laquelle on a tous travaillé. C’est vraiment super pour tout le monde. Je pense que l’équipe Star Racing a travaillé très dur ces dernières années, mais ils n’ont pas eu les résultats qu’ils attendaient. Leur apporter ces résultats; c’est génial. Je suis fier de faire partie de ce groupe de personnes qui travaillent vraiment dur, aussi dur que moi. À la fin, tout le monde est content, et tout le monde est récompensé. […]

L’objectif, c’est de remporter le championnat quand je me place sur une grille de départ. Cette année, on n’était pas prêts à gagner en Supercross. On a beaucoup appris, moi en tant que rookie et aussi l’équipe en tant que rookie. On a tous été surpris, mais en même temps, on a tous travaillé tous très dur pour préparer ce championnat d’outdoor. Je pense qu’on mérite de se retrouver dans cette position. À Red Bud, on a placé trois Yamaha dans le top 5, ça montre que ce n’est pas seulement grâce à moi. C’est toute l’équipe qui travaille ensemble et qui place la moto devant. Dès que la saison de motocross sera terminée, l’objectif sera d’être prêt pour la saison de Supercross, et de gagner en Supercross.”

Images: Yamaha Racing

Médias