Dylan Ferrandis “Je voulais prouver que je pouvais me battre contre Eli”

Dylan Ferrandis “Je voulais prouver que je pouvais me battre contre Eli”

Quatorze manches, douze podiums dont quatre victoires. Jamais pire que 5ème en manches – le seul pilote a avoir terminé toutes les manches de la saison dans le top 5 – Dylan Ferrandis continue de prendre le large au championnat grâce à sa régularité sans failles. Après une semaine de repos bien méritée, le pilote Star Racing Yamaha abordera le dernier tiers de la saison avec 47 points d’avance sur Ken Roczen; après que l’Allemand se soit effondré à Washougal. Poussé par un Eli Tomac survolté en seconde manche, Dylan Ferrandis est parvenu à tenir l’ogre vert en échec jusqu’au drapeau à damiers; costaud, notre Français …

Dylan Ferrandis – SwapMotoLive Recap Washougal: “Une journée compliquée. On est arrivé avec des évolutions au niveau de l’amortisseur, sur lesquelles on a travaillé depuis deux semaines. On a essayé de rouler avec à Millville et ça ne fonctionnait pas terrible, du coup, on est revenu aux bases. Cette semaine, on a fait de nouvelles améliorations à l’entraînement et on a tenté aujourd’hui. Lors des essais, ça allait, mais on a essayé d’améliorer les réglages avant la première manche et on est parti dans la mauvaise direction. Je ne me sentais pas super sur la moto, les réglages n’étaient pas au point, je ne pouvais pas attaquer autant que je le voulais en première manche, j’avais mal aux bras, je galérais grave. On est parti dans l’autre direction pour la seconde manche, et la moto marchait bien mieux, j’ai signé le holeshot et ça m’a bien aidé. Je me sentais bien sur la moto et je pouvais rouler comme je le voulais, une bonne manche.

Tant que Chase était derrière moi, je gérais mon effort car je savais qu’Eli finirait par arriver. Quand j’ai vu qu’Eli était second, je me suis dit qu’il fallait que j’utilise toute cette énergie économisée. Il fallait que je garde mes distances; les derniers tours étaient dingues. Il fallait que je protège ma place. J’ai beaucoup regardé les vidéos de ces dernières saisons, Eli est toujours chaud chaque année, il a signé beaucoup de doublé et à chaque fois, c’était en partant derrière et en revenant, parfois même dans le dernier tour. Je voulais prouver que je pouvais me battre contre Eli; j’étais vraiment fier de gagner cette manche face à lui. […]

Je n’ai pas attaqué à fond pendant toute la seconde manche, seulement les deux derniers tours, j’ai tout donné. Le public était en feu, plus pour Eli que pour moi, mais je comprends. C’était terrible d’avoir une aussi grosse bataille avec une légende du sport. Eli est un modèle, il l’a été pour moi pendant des années, c’est un pilote que j’ai toujours suivi et pouvoir me battre contre lui, c’est génial. […]

Une moyenne de 21.64 points par manche … ça cause.

Du moment qu’il n’y a pas de sales coups sur la piste, on se doit d’apprécier notre sport. Si on s’énerve à chaque fois qu’on perd une course, on risque d’être énervé toute la vie, on ne peut pas gagner chaque fois. Eli est un gars différent. Il ne parle jamais, j’essaye toujours de lui faire décrocher quelques mots mais il n’est pas bavard, c’est dans sa personnalité. J’ai beaucoup de respect pour tout le monde et j’espère que c’est pareil pour eux. Quand la course est terminée, c’est fini, on n’a plus rien à prouver à qui que ce soit […]

Je vais prendre une semaine de repos, c’est une longue saison, on a fait beaucoup de courses avec le Supercross et le Motocross. Je suis fatigué et je l’ai ressenti la semaine dernière. Aujourd’hui, c’était de nouveau difficile pour le corps. La semaine prochaine, je vais relaxer, probablement quelque part sur une plage. Il y avait ces quelques changements qu’on voulait faire avec l’équipe sur la moto, on a vu que ça marchait, maintenant on va s’assurer de comprendre pourquoi ça marchait ici, pourquoi ça marche aussi à l’entraînement. On va continuer de faire ce qu’on fait depuis le début de la saison, on va travailler sur les bases, ne pas en faire de trop avant les courses pour arriver sur les épreuves frais, et prêts.”

Images: Yamaha Racing

Médias