Interviews

Eli Tomac “Je ne veux pas prendre de risques inutiles”


Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cooper Webb OUT pour la fin de saison, Eli Tomac prend un bol d’air au championnat après Nashville, comptant désormais 18 points d’avance sur son premier poursuivant: Chase Sexton. Alors que de nombreux tops pilotes manquant à l’appel, le pilote Star Racing Yamaha n’a plus qu’à assurer d’intégrer le top 6 lors des deux dernières épreuves de la saison pour décrocher un troisième titre dans la catégorie. Pas question de prendre des risques pour Eli, qui compte bien gérer les deux dernières épreuves de la saison. Micro.

Eli. En début de finale à Nashville, ça semblait être pour toi et puis on est arrivé dans la seconde moitié de course.

Oui. J’ai de nouveau pris un bon départ, je roulais dans ma zone de confort mais je me suis fait quelques frayeurs dans les whoops d’entrée de jeu et j’ai un peu levé le pied. C’était technique, il y avait de la poussière à certains endroits, et des transitions vraiment molles à d’autres endroits. J’ai roulé à un rythme moins soutenu en seconde moitié de course et Chase roulait vraiment très fort. Le tournant, c’était ces frayeurs dans les whoops lors desquelles j’ai perdu du temps.

Il reste deux épreuves à disputer, c’est quoi l’état d’esprit à partir de maintenant ?

Refaire ce que j’ai fait ce week-end, ça m’ira très bien. Je sais que tout peut arriver et même s’il ne reste que deux épreuves il faudra faire attention et prendre les courses une par une sans penser à la dernière course de la saison. Il faut prendre de bons départs, et faire ce qu’on a fait jusqu’à présent.

Chase & Cooper t’ont donné du fil à retordre cette année. Il y a eu cette chute aux essais le week-end dernier et pourtant, rien ne semble te faire dérailler. Mentalement, on peut dire que tu es plus fort que jamais cette saison ?

Je pense que oui. Quand tu approches de la trentaine mentalement, tu changes un peu. Tu deviens patient et tu as plus d’expérience car tu fais ça depuis pas mal d’années. Mentalement, je suis au top de ma forme.

Tu dois ramener ce titre mais également préparer l’outdoor avec la nouvelle moto. Comment tu gères ?

On est sur une nouvelle moto cette année et on va devoir repartir de zéro pour l’outdoor. Avec cette moto, je n’ai pas été en mesure d’utiliser mes anciens réglages donc on va avoir du travail à faire là-dessus mais je suis confiant car j’ai l’équipe qui me permettra d’être dans une bonne position.

Pssst ! l'article continue ci-dessous :)

Le but, c’est de tenter de ramener le titre à la maison devant les fans au Colorado ou de gérer le championnat jusqu’à Salt Lake City ?

Je dois faire mon possible pour gérer, je ne veux pas prendre de risques inutiles. À ce stade de la saison, mon objectif, c’est de monter sur le podium.

Quand on voit des incidents comme ceux de ce soir se produire, est-ce que c’est quelque chose qui t’affecte en tant que pilote ?

Ça, c’est dû aux conditions rencontrées car on a commencé sur le mou et ça a vraiment séché pendant la journée. La piste est devenue plus rapide et il y avait des transitions bien meubles avec de la terre vraiment dure par endroits, ce qui fait que c’est très imprévisible. Après la finale 250, je me disais que j’espérais qu’ils allaient refaire le dragon’s back car les whoops s’étaient transformés en marches. Ils l’ont refait, mais il a quand même envoyé quelques pilotes au tapis. On avait un terrain compliqué aujourd’hui, c’est ce qui se passe quand ça sèche aussi rapidement.

Pendant cette manche qualif, tu as réalisé qu’il s’était passé quelque chose avec Cooper ?

J’ai vu. Cooper m’a pris par surprise dans le second virage et il m’a doublé, et j’ai tenté de le reprendre dans le troisième virage après les whoops. Je ne crois pas qu’on se soit touché mais il a perdu l’avant et je pense que lui aussi a été surpris quand je me suis porté à sa hauteur. Je me suis retourné pour voir s’il était tombé et j’ai vu Adam le percuter, c’était chaud. C’est toujours malheureux de voir un gars se faire tamponner comme ça quand il est au sol.

Eli Tomac “Je ne veux pas prendre de risques inutiles”
Retour
error: Nope !