MXGP & Europe

La fédération Britannique suspend la participation des pilotes Russes & Bielorusses

La fédération Britannique suspend la participation des pilotes Russes & Bielorusses

En soutien à la décision prise par le conseil d’administration de la FIM concernant la situation en Ukraine, le conseil d’administration de l’ACU (Auto Cycle Union, qui gère le championnat Britannique du même nom) a condamné l’invasion russe en Ukraine et a donc imposé les sanctions suivantes, avec effet immédiat.

Il a été décidé de suspendre / retirer les fonctions de tout individu de la Fédération de motocyclisme de Russie (MFR) et de la Fédération de sport motocycliste de Biélorussie (BFMS) dans toutes les disciplines du sport motocycliste, dans tout événement ou activité de l’ACU et en toute qualité, c’est-à-dire en tant que pilote, officiel, directeur d’équipe ou membre d’une équipe. Cette sanction inclut également tout pilote / officiel qui réside actuellement au Royaume-Uni en tant que ressortissant russe ou biélorusse et qui est actuellement en possession d’une licence ACU valide. La suspension / le retrait prend effet immédiatement et reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Cette annonce pose un problème à Evgeny Bobryshev, engagé avec l’équipe Par Homes Husqvarna pour disputer le championnat Britannique, championnat sur lequel il avait décroché le titre en 2018 avec l’équipe Par Homes Suzuki Lombard Express. Le pilote Russe se voit désormais banni de ce championnat, qui débute ce week-end à Culham Moto Park. Voilà qui devrait motiver encore plus Evgeny à aller rouler aux USA – l’AMA n’ayant pas (encore) annoncé de telles sanctions à l’encontre des pilotes Russes et Biélorusses. On sait que l’équipe Par Homes RFX Husqvarna prévoit de participer à quelques épreuves de l’outdoor avec ses pilotes, et notamment le Français Florian Miot.

Roy Humphrey, président de l’ACU : “Nous voyons tous au quotidien ce qui se passe actuellement en Ukraine et, à ce titre, nous compatissons avec tous ceux qui souffrent de l’invasion Russe. Je sais que cela aura un impact sur certains, qui, en tant que ressortissants russes, ont résidé au Royaume-Uni pendant un certain temps et participent au sport sous les auspices de l’ACU, et c’est une triste circonstance suite aux événements. Cependant, nous soutenons la position de la FIM sur les circonstances actuelles en Ukraine, position qui a été diffusée aux Fédérations samedi. Ceux qui sont affectés par cette décision diront que ce n’est pas leur faute, ce à quoi je compatis, mais ce n’est pas non plus la nôtre et, en tant que tels, nous nous en tenons à la décision et aux conseils émis par l’organe directeur mondial”.


Retour