Le cas Jason Anderson

Le cas Jason Anderson

Trois épreuves, trois vainqueurs, et de nombreux rebondissements. Le début de saison 2021 ne manque pas de piquant et dans le feu de l’action, on en aurait presque oublié la présence de Jason Anderson lors de ces trois premiers rounds de la saison. Pourtant, avec Eli Tomac et Cooper Webb, le pilote Rockstar Energy Husqvarna forme un trio bien particulier; les trois hommes sont les seuls pilotes – encore actifs – à avoir décroché le Graal, un titre de champion de Supercross US en catégorie reine.

Si les deux premiers cités ont déjà trouvé le chemin de la victoire du côté de Houston en ce mois de janvier, Jason Anderson réalise de loin le plus mauvais début de saison du trio. Loin du top 5, encore plus loin du podium, Jason Anderson a été transparent à Houston.

Quinzième lors de l’ouverture de saison et huitième lors des deux épreuves suivantes; Jason Anderson ne pointe que 13ème du provisoire et compte déjà l’équivalent d’une épreuve de retard (26 points) sur le leader du championnat, Ken Roczen.

Pas forcément auteur de bonnes sorties de grille en finale dans le Texas, Jason Anderson n’est pas parvenu à aller de l’avant et a perdu plus de positions qu’il n’en a gagnées lors des trois finales disputées à Houston. Pas forcément au meilleur de sa forme, les temps chronos du pilote Rockstar Energy Husqvarna se sont également effondrés à deux reprises dans les 5 dernières minutes de course à Houston 1 & 3.

Good bye aldon ?

Après 6 ans de collaboration avec Aldon Baker, Jason Anderson avait quitté le programme de l’entraîneur de renom la saison dernière ; coïncidence sur la préparation physique du garçon ? Pas impossible, d’autant plus que ce dernier semblait bien seul à l’entraînement cet hiver alors que la Baker’s Factory battait une nouvelle fois son plein.

Blessé et opéré au bras fin 2020 – bras qui avait été sérieusement touché en 2019 – Jason Anderson est visiblement arrivé un ton en deçà en ce début de saison et cette blessure pourrait bien avoir eu un impact sur sa préparation d’intersaison.

Problème, le calendrier 2021 – condensé – ne laisse que peu de place aux séances de testing, aux entraînements, et donc indirectement à la progression qui devra se faire lors des courses pour la plupart des pilotes qui utiliseront le peu de temps disponible entre les épreuves pour récupérer.

 

Il est bon de noter que l’arrêt de la collaboration avec Aldon Baker ne marquait pas le seul tournant de la carrière de Jason Anderson en 2020 puisque ce dernier voyait également Bobby Hewitt – son boss de toujours – quitter la famille Husqvarna.

Depuis son arrivée chez les pro’s en 2011, Jason Anderson avait toujours roulé sous la supervision de Bobby Hewitt avec qui il avait tissé de forts liens au fil des saisons; d’abord chez Rockstar Energy Suzuki, puis Rockstar Energy KTM, puis Rockstar Energy Husqvarna. Jason avait fait part – à de nombreuses reprises – de son envie de finir sa carrière aux côtés de Bobby Hewitt et depuis le départ de ce dernier, l’alchimie pourrait ne plus être la même sous l’auvent Husqvarna. Une chose est sûre, le fun risque d’être moins présent cette saison puisque la “team fried” composée de la bande de potes de Jason Anderson doit faire un trait sur ses projets vidéos en 2021.

Pour finir, qu’en est-il de la motivation d’Anderson ? Sur le papier, le pilote qui va prochainement souffler sa 28ème bougie n’a plus grand chose à prouver. Champion de Supercross 250 en 2014, champion de Supercross 450 en 2018, Jason Anderson – qui n’a jamais été un gros client en outdoor – a coché les cases principales de sa “to do list” à deux reprises.

Blessé en 2019, blessé en 2020, Jason Anderson aurait-il eu du mal à se relancer dans une nouvelle préparation en 2021 pour un titre déjà conquis et un rêve déjà achevé ? Pas impossible non plus …

Ce sujet, c’est d’ailleurs Aldon Baker qui en parlait le mieux: “Si tu regardes Ricky, combien de championnats a-t-il gagnés ? Pourtant, les gens s’attendaient toujours à ce qu’il gagne, année après année malgré tous les titres. Ricky savait ce qu’il fallait fournir à l’entraînement pour gagner, donc arrive un moment où tu te poses forcément la question « Quand est-ce que j’aurais gagné assez d’argent ? Quand est-ce que j’aurais gagné assez de championnat ? Qu’est-ce qui me motive désormais à faire tout ça ? ». Celui qui n’a rien gagné veut gagner, mais celui qui a tout gagné, quel est son nouvel objectif ?”. 

Les prédécesseurs de Jason Anderson, Ryan Dungey et Ryan Villopoto, ont tous deux mis un terme à leur carrière sportive à l’âge de 27 ans et la saison dernière, Eli Tomac est devenu – à 27 ans également – le pilote le plus âgé a remporter un titre SX US en catégorie reine. La règle des 27 ?

À titre d’information, Jason Anderson avait – début 2018 – signé une prolongation de contrat de 4 ans avec l’équipe Rockstar Energy Husqvarna et Bobby Hewitt; ce contrat arrivera à terme fin 2021.

Down, but not done.

Rendez-vous pris à Indy pour la quatrième épreuve du championnat.

 

Images: Husqvarna / Cudby

Médias